Aller à…
RSS Feed

22 avril 2021

Vous qui courez sur le chemin de la normalisation: Le père Mussalem, curé de la paroisse de Gaza,


INSTITUT TUNISIEN DES RELATIONS INTERNATIONALES

Vous qui courez sur le chemin de la normalisation: Le père Mussalem, curé de la paroisse de Gaza,

Vous qui courez sur le chemin de la normalisation: Le père Mussalem, curé de la paroisse de Gaza,

Traduit par Zohra Credy.

Je vous propose de redécouvrir ce cri de colère du père Mussalem curé de la paroisse de Gaza, que j’ai transcrit pour les amis non arabophones.Oh vous qui courez sur le chemin de la normalisation, vous les oligarques arabes, écoutez, nous chrétiens palestiniens nous avons remis les clefs de la Palestine et de la ville d’Al-Quds à vos glorieux ancêtres musulmans selon le pacte conclu avec le Calife Omar. Nous sommes restés fidèles à ce pacte .

Mais vous, à qui avez vous remis les clefs que nous avons remis à l’honorable calife Omar ? Vous les avez remis aux occupants sionistes ? Vous ne méritez ni Al-Quds, ni la terre de Palestine parce qu’avec la normalisation vous avez bafoué votre religion et la aya  » d’Al Israa wa Al-Mir-raj » cité dans le coran. Ceci est une trahison spirituelle, humaine et morale.

Vous voulez protéger Israël et légitimer son existence avec votre normalisation faites le ! Toutefois, nous palestiniens, nous vous promettons, oui nous vous promettons qu’Israël va dégager, de notre terre, vaincu et brisé par la résistance de nos valeureux combattants , oui Israël va dégager, oui il va dégager de notre terre !

N’est-il pas vrai que le musulman est source de paix pour les Autres, celui qui épargne son prochain de sa violence verbale et physique. Nous les palestiniens nous n’avons été épargnés ni par vos mains qui signent les textes de normalisation et serrent les mains des criminels Leeberman et Natanyahou, ni par vos yeux qui pleurent Pères et Rabbin, ni par vos langues qui qualifient nos résistants de miliciens et de terroristes, ni par votre moralité.

N’avez-vous pas honte de danser avec les rabbins sionistes sur des chansons qui érigent Jérusalem comme capitale d’Israël? Ainsi, vous avez reconnu Jérusalem comme capitale avant Trump et vous avez paraphé avant Trump le deal du siècle qui dénie notre cause, liquide nos droits de retour et occulte la souffrance de milliers de réfugiés et d’assiégés palestiniens. Vous festoyer sur le rythme de l’hymne national israélien, festoyez ! Le temps est lent pour ceux qui attendent, et très long pour ceux qui pleurent mais très court pour ceux qui festoient.

Nous palestiniens , nous avons attendu , et avec la normalisation vous retardez notre retour et notre libération. Nous avons pleuré et vous avez prolongé nos pleurs et nos souffrances. Mais la joie de notre ennemi sioniste , et de ceux qui normalisent avec lui, sera très courte.

Revenez à votre Palestine oh dirigeants arabes , revenez à Nissan, à Haifa, à Jaffa, à Ramla, a Lodd, à Bir Sabaa, revenez à la Palestine , elle vous attend. Revenez à Gaza et lever son blocus. Revenez à votre ville d’ Al-Quds, oh lecteurs du coran. Al-Quds pleure ses enfants martyrs et appelle au secours, elle demande la protection pour la population de Silwan , pour les expulsés et pour ceux dont les maisons ont été démolies. Reprenez vous, oh dirigeants arabes et sachez que ce qui se passe à Al-Quds pourrait toucher Medine et la Mecque.

Advertisement

Report this ad

Toute la Palestine est à nous, du Jourdain à la méditerranée, et de Ras Naqoura à Oum Rachrach. L’occupant ne possède rien et n’a aucun droit sur notre terre. La normalisation ne va pas s’arrêter, ni Trump , ni Natanyahou, ni Oslo mais la désobéissance civile générale va briser leur arrogance.

Nous appelons à la désobéissance civile et nous invitons les hommes honorables et les hommes libres à la soutenir. Nous proposons la constitution d’une ligue islamo- chrétienne sous le nom symbolique de « Figuier et Olivier » pour soutenir notre lutte, pour soutenir Gaza, Al-Quds et toute la Palestine ! Haifa, nous arrivons Jaffa nous arrivons Al-Quds nous arrivons Dieu est grand, dieu est grand !

Traduit par Zohra Credy.

Partager

Plus d’histoires deEgalité des droits