Aller à…
RSS Feed

18 septembre 2021

En direct de Gaza, Dimanche 16 Mai 2021 à 19 heures


Publié par Gilles Munier sur 17 Mai 2021, 17:30pm

Une semaine de terreur. Et ça continue !

3ème lettre de Ziad Medoukh (revue de presse : Defend Democracy Press – 17/5/21)*

C’est le septième jour de l’agression israélienne contre la bande de Gaza. Il y a quarante-six morts palestiniens Dimanche 16 Mai 2021 dont quinze femmes et seize enfants. Ce sont des crimes de guerre, la brutalité de l’occupant et l’horreur continuent à Gaza.

Le bilan provisoire, Dimanche 16 Mai 2021 à 19 heures depuis le début de l’agression est de cent quatre-vingt-douze palestiniens assassinés, dont cinquante-neuf enfants, trente-six femmes et douze personnes âgées.

Des familles palestiniennes entières ont été massacrées. Il y a mille deux cent trente-neuf blessés parmi eux, dont trois cent soixante enfants, deux cent vingt femmes, dix journalistes, cinq ambulanciers et six agents municipaux.

Merci beaucoup à tous les solidaires de bonne volonté qui ont manifesté partout dans le monde pour soutenir les palestiniens contre l’injustice et les crimes israéliens.

Les hôpitaux sont débordés. Il y a eu plus de mille cinq cent raids en une semaine. C’est horrible et cela continue en toute impunité devant le silence complice du monde officiel.

Il y a des destructions massives partout dans la bande de Gaza. C’est l’horreur absolue. Les infrastructures civiles sont visées et endommagées. Les pertes économiques sont très élevées. Il y a trois heures d ‘électricité par jour pour chaque foyer. Le port de Gaza a été visé plusieurs fois. Douze grands immeubles ont été totalement détruits. Cinq cents maisons ont été totalement détruites. Trois cents autres maisons ont été partiellement détruites. Les déplacés se comptent par milliers, vingt-cinq mille jusqu’à présent. Soixante-cinq bâtiments publics ont été détruits. Vingt-sept écoles ont été endommagées. Trois universités ont été touchées. Dix-huit usines ont été détruites. Six municipalités ont été visées.

Dix stations électriques ont été endommagées. Trois pharmacies ont été détruites. Dix cliniques et centre médicaux ont été visés. Vingt-neuf agences de presse ont été détruites. Cinq banques ont été détruites. Vingt-huit associations ont été bombardées. Trois marchés publics ont été visés.

Cent-trente voitures ont été détruites. L’orphelinat de Gaza a été endommagé. Cinquante magasins ont été détruits. Trente routes ont été endommagées. Trois cimetières ont été visés. Quinze coopératives agricoles ont été touchées. Dix terrains agricoles ont été endommagés. Trois stades ont été visés. Onze mosquées ont été touchées. Trente puits d’eau ont été détruits.

Tous les passages sont totalement fermés. L’espace de pêche a été fermé sur ordre militaire israélien. La population est horrifiée et les familles sont terrorisées, mais la population est confiante. La Palestine occupée résiste. Gaza l’agressée résiste, persiste et existe. La lutte continue. Vive la solidarité, vive la résistance et vive la Palestine, la justice triomphera.

*Source : Defend Democracy Press

Zaid Medoukh est un habitant de Gaza. Il est  économiste, politologue, linguiste, poète, professeur à l’Université Al-Aqsa et auteur de 7 recueils de poèmes en arabe et un en français.

Par Zaïd Medoukh, sur France-Irak Actualité :

Lettre ouverte au Président français Emmanuel Macron

Hommage de la Palestine à Jacques Chirac

Sept ans de blocus sur Gaza, cela ne suffit-il pas?

De la mythologie sioniste à la tragédie palestinienne

Partager

Plus d’histoires deArmement