Aller à…
RSS Feed

3 août 2021

L’ « armée secrète » du Pentagone américain éclipse celle de la CIA


Publié par Gilles Munier sur 23 Mai 2021, 06:41am

Catégories : #CIA, #Pentagone

Par Joseph Fitsanakis (revue de presse : Intelnews.org – 19/5/21)*

Selon un nouveau rapport, le département de la Défense américain entretien une ‘armée secrète’ de plus de 60 000 agents, dont la plupart travaille à l’étranger de façon clandestine sous une fausse identité et un passé fabriqué de toute pièce. Newsweek, qui a publié le rapport lundi, explique que cette force « est dix fois plus nombreuse » que la branche secrète de la Central Intelligence Agency (CIA) réputée pour mener des opérations secrètes à l’étranger.

Selon William Arkin, l’auteur du rapport de Newsweek, ces agents secrets rentrent dans le cadre d’un programme plus vaste du gouvernement américain appelé “signature reduction” (n.d.t reduction de signature). Il permet aux agents gouvernementaux d’opérer aussi bien sur le territoire national qu’à l’étranger sans qu’ils aient à craindre de voir exposer par des scruteurs du web leurs liens avec les agences du renseignement ou militaires. Certains de ces agents mènent des opérations secrètes sous leur vrai nom, déclare Arkin, mais sans jamais avoir de liens officiels avec le gouvernement américain ni même avec leur pays d’origine.

D’autres, selon ce rapport, opèrent sous de fausses identités créées par le Pentagone dans son centre de planification opérationnelle et de renseignement sur les voyages (Operational Planning and Travel Intelligence Center). Ce dernier a pour but de modifier les bases de données des agences gouvernementales américaines telles que celle du Service de la nationalité et de l’immigration ou de l’agence des douanes et de la protection des frontières afin de protéger les identités fabriquées de ces agents clandestins. De plus, toujours selon Newsweek, ces mêmes agents disposent de technologies leur permettant d’échapper à la reconnaissance faciale et à d’autres mesures d’identification biométrique, y compris les scanners d’empreintes digitales.

Un autre axe de ce programme vise à s’assurer la collaboration des entreprises du secteur privé afin qu’elles fournissent des contrats officiels à ces agents pour leur permettre de mener leurs opérations en civil, sans lien aucun avec les ambassades ou les bases militaires américaines.

Toujours selon ce rapport, les membres des forces d’opérations spéciales (Special Operations Forces) représentent le noyau dur de ce programme. Les autres forces regroupent des spécialistes du renseignement militaire et du contre-espionnage aux compétences variées, et plus particulièrement des spécialistes linguistiques et en cyber-opérations. Ces derniers sont d’ailleurs le groupe « qui grossit le plus rapidement » et ont pour mission de collecter des données sur les cibles en ligne et d’influencer les campagnes sur les réseaux sociaux dans le monde entier.

*Source : Intelnews.org

Traduction et Synthèse : Z.E

Partager

Plus d’histoires deCIA