Aller à…
RSS Feed

18 septembre 2021

Non à la criminalisation des militants indépendantistes en Kanaky Nouvelle-Calédonie


Les associations de soutien à l’indépendance de Kanaky Nouvelle-Calédonie appellent les organisations démocratiques, les syndicats et les associations à dénoncer la justice coloniale en Nouvelle-Calédonie pour exiger l’abandon des poursuites à l’encontre des militants kanaks.

Réunies ce jour à Paris, les associations de solidarité avec le combat du peuple kanak en France ont décidé de lancer un appel aux organisations démocratiques, aux syndicats et aux associations pour dénoncer la justice coloniale en Nouvelle Calédonie et exiger l’abandon des poursuites à l’encontre des militants kanak.

Au début du mois de mai, une dizaine de membres de l’Usup (usine du sud-usine pays) ont été placés en garde à vue par le parquet de Nouméa puis inculpés, avec pour accusation principale « association de malfaiteurs ». Que reproche-t-on à ces militants de longue date de la cause environnementale et de l’émancipation du pays ? D’avoir mobilisé en décembre dernier les habitants du Sud (mais aussi de toute la Kanaky Nouvelle-Calédonie), contre la prédation financière à la suite de la cession par la multinationale brésilienne Vale de son usine à Goro.

Nos associations protestent énergiquement contre cette répression d’État, dans un pays aux portes de l’indépendance. Cette justice rendu au nom du peuple français à Nouméa ne fait que de jeter de l’huile sur le feu, sur un conflit qui avait fait l’objet d’un accord politique en février dernier avec toutes les parties concernées.

Nous appelons donc toutes les associations, partis, syndicats épris de vrai justice et de liberté, à se mobiliser contre la criminalisation des militants en Kanaky Nouvelle-Calédonie et pour l’abandon des poursuites judiciaires à l’encontre de ceux qui n’ont fait que défendent leur terre.

Paris le 22 mai 2021

Premiers signataires :

AISDPK (Association Information et soutien aux droits du pauple kan ak)

Solidarité Kanaky

Partager

Plus d’histoires deCOLONIALISME