Aller à…
RSS Feed

25 juin 2021

L’ONU va enquêter sur les crimes israéliens


L’ONU va enquêter sur les crimes israéliens

Le Conseil des Droits de l’Homme des Nations-Unies a décidé jeudi à Genève d’ouvrir une enquête sur les crimes commis au cours des 11 jours qu’a duré l’attaque israélienne sur la bande de Gaza.

L’ONU va enquêter sur les crimes israéliens

Aussitôt rejetée par Israël, qui a annoncé qu’il boycotterait l’enquête, la résolution a été votée par 24 des 47 membres de cette instance, 14 d’entre eux s’abstenant et 9 votant contre. Elle était présentée par l’Organisation de la Coopération Islamique et la délégation de la Palestine à l’ONU.

La haute commissaire du Conseil et ancienne présidente chilienne Michelle Bachelet a déclaré que les bombardements israéliens sur la bande de Gaza étaient susceptibles de constituer des crimes de guerre. Elle a parallèlement accusé le Hamas d’avoir violé le droit humanitaire international avec ses tirs de roquettes en direction du territoire israélien.

Michelle Bachelet a également indiqué que, contrairement aux allégations israéliennes, on n’avait aucune preuve que des immeubles résidentiels de Gaza, sauvagement bombardés par l’aviation qui a décimé des familles entières, auraient également abrité des installations militaires et des combattants du Hamas, faisant de ces immeubles « des cibles légitimes » comme le prétendent Netanyahou et sa bande de tueurs.

La résolution autorise également la future commission à enquêter sur les violences commises à Sheikh Jarrah, quartier palestinien de Jérusalem où la population résiste à l’entreprise de colonisation, ainsi que sur l’Esplanade des Mosquées, où la police israélienne s’est déchaînée à de nombreuses reprises depuis la mi-avril.

L’administration états-unienne de Joe Biden s’est montrée aussi radicalement pro-apartheid que ses prédécesseurs, Trump, Obama, Bush et compagnie. La France, avec son courage habituel, s’est abstenue.

La nouvelle « guerre de Gaza » a provoqué la mort de 270 Palestiniens, dont 69 enfants, et celle de 12 personnes en Israël.

CAPJPO-EuroPalestine

Partager

Plus d’histoires deArmement