Aller à…
RSS Feed

6 décembre 2021

Dans un geste audacieux pour Saïf Kadhafi


 Dans un geste audacieux, et pour Seïf Kadhafi, Poutine ouvre la porte à l’enfer avec l’Occident

 

Une décennie après le renversement du défunt dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, la Russie défie les États-Unis, l’Europe ainsi que la Turquie, pour tenter de mettre le fils de Kadhafi, Saif al-Islam, à la tête du pays, selon Bloomberg , citant des sources bien informées à Moscou.

Le président russe Vladimir Poutine s’est abstenu de voter aux Nations Unies pour renverser Kadhafi, 42 ans après son arrivée au pouvoir.

“Une affaire très personnelle”Une source proche du Kremlin a confirmé que Poutine considère la Libye comme une « affaire très personnelle » et se sent même responsable de Saïf al-Islam.

Selon les propos de l’agence citant ses sources, la Russie fait maintenant pression sur le général Khalifa Haftar pour qu’il soutienne Saïf al-Islam, ce qui constituera un “mix électoral imbattable”.

États favorables, opposés et « d’approbation tacite »

Bloomberg a également indiqué que la Russie est confiante dans le soutien de l’Égypte à son plan, ainsi que de l’Italie, dont Moscou a obtenu son approbation tacite.

Les sources ont rapporté que la France et les Émirats arabes unis s’opposaient au plan, tandis que la Turquie a exclu que l’affaire ait lieu.

L’agence a cité une experte des affaires du Moyen-Orient à l’Institut de l’économie mondiale et des relations internationales de Moscou, Irina Zvyajilskaya, appelant d’autres puissances à travailler avec Moscou, car “la Russie s’intéresse à la stabilité de la Libye”.

Elle a ajouté que “Kadhafi a réussi à garder le pays uni et à éviter le chaos et la guerre civile, comme Saddam Hussein en Irak”.

Le geste le plus audacieux de Poutine

Selon l’agence, le stratagème du Kremlin, s’il réussit, renforcera l’influence de la Russie au Moyen-Orient, en particulier après l’intervention réussie de Poutine pour soutenir le régime d’Assad en Syrie, comme il l’a fait avec les dirigeants du Venezuela et de la Biélorussie.

“Rétablir le règne de Kadhafi sera l’étape la plus audacieuse à ce jour pour Poutine”, a déclaré l’agence.

Selon la BBC, on soupçonne depuis longtemps que Saïf al-Islam a des liens avec la Russie et serait le candidat préféré de Moscou pour diriger la Libye.

retour soudain

Saif al-Islam Kadhafi est soudainement apparu en public, fin juillet, pour la première fois depuis sa disparition il y a plusieurs années, dans un geste qui affecterait la scène politique du pays et pourrait “la compliquer davantage”, selon des observateurs. .

Le sort de Saïf al-Islam est resté un mystère pendant quatre ans, puisqu’il a disparu après que le groupe qui le détient a annoncé sa libération, en juin 2017.

Un groupe armé de la ville de Zintan (sud-ouest de Tripoli) avait arrêté Kadhafi, en novembre 2011, et il avait été condamné à mort lors d’un procès sommaire.

Mais le groupe armé a refusé de le livrer aux autorités de Tripoli ou à la Cour pénale internationale, qui l’accusent d’avoir commis des crimes contre l’humanité, lors de la révolution qui a renversé le régime de son père en février 2011.

Kadhafi, le fils, a déclaré dans une rare interview avec le New York Times qu’il voulait « raviver l’unité perdue » en Libye après une décennie de chaos, et a fait allusion à la possibilité de se présenter à la présidence.

Le rare entretien est intervenu pas moins de 5 mois avant l’élection présidentielle prévue le 24 décembre, ce qui renforce les hypothèses sur son intention d’entrer dans la mêlée politique.

Selon Reuters, Saif al-Islam était considéré par certains comme un successeur réformiste potentiel de son père dans les années qui ont précédé le soulèvement, et il reste une figure importante pour les partisans de Kadhafi.

Un tribunal de Tripoli a condamné Saif al-Islam à mort par contumace en 2015 pour crimes de guerre, notamment le meurtre de manifestants pendant le soulèvement, et la Cour pénale internationale a déclaré à l’époque que le procès ne respectait pas les normes internationales.

La Cour pénale internationale, basée à La Haye, demande également son arrestation pour “crimes contre l’humanité”.

La Libye a sombré dans le chaos après le renversement de Kadhafi, alors que deux gouvernements concurrents et des coalitions armées se disputaient le pouvoir, et qu’un gouvernement soutenu par l’ONU à Tripoli luttait pour étendre son autorité car il était rejeté par les factions.

Après une décennie de lutte pour le pouvoir sur fond d’ingérence étrangère, un gouvernement intérimaire a repris les affaires de la Libye en mars dernier, chargé d’unifier les institutions en organisant en décembre une double élection législative et présidentielle.

Print Friendly, PDF & Email

 

URL courte: https://pointschauds.info/fr/libye-dans-un-geste-audacieux-et-pour-seif-kadhafi-poutine-ouvre-la-porte-a-lenfer-avec-loccident/

Partager

Plus d’histoires deLibye