Aller à…
RSS Feed

8 décembre 2021

Les médias : complices de l’omniprésence de Zemmour ?


Avec une telle surmédiatisation, même un candidat comme Philippe Poutou arriverait aisément à plus de 10 % des sondages !

Heu… Est-ce que Zemmour pourrait retourner à Cnews et ne pas être décompté de son temps de parole svp ? C’est encore possible?

Parce que sans être parano… le Csa a pris la mesure à un moment idéal pour Zemmour… (pourquoi le Csa n’a pas pris cette mesure bien avant? On peut se poser la question…)

Zemmour passe donc d’une heure quotidienne sur Cnews soit cinq heures par semaine sur une même chaine d’infos à une omniprésence quotidienne sur une multitude d’autres chaines télévisuelles. Ainsi, ce lundi 27 septembre, il aura occupé par exemple la chaine Lci de 20 heures à minuit (sans compter le reste de la journée), et de 20 heures à 21 heures sur C8 (et sûrement d’autres chaines télés en ont parlé).

Zemmour partout, tous les jours, matin, midi, soir… A croire qu’il possède les clés de toutes les chaines d’informations!

La question que l’on peut se poser est : Cela correspond-t-il à une stratégie de Zemmour et de son équipe ou est-ce qu’il possède la sympathie de certaines chaines de télévision? (Pour Cnews c’est officiel, mais pour les autres aussi la question se pose et doit se poser).

Ainsi il prend, ou on lui permet, la même trajectoire que Donald Trump : En 2016, il n’est alors crédité que de 5% d’intentions de vote. Il va donc adopter une stratégie très ressemblante à celle de Zemmour actuellement :  « A cet effet, il a tout misé sur le seul avantage stratégique dont il disposait, à savoir l’énorme popularité acquise lors des shows téléréalités (The Apprentice) « Si vous avez une bonne audience –et la mienne n’est pas simplement bonne, elle est monstrueuse–, vous devez être à l’antenne tout le temps, même si vous n’avez rien à dire » dictait-il pendant les primaires. Et finalement, son omniprésence médiatique résultant d’une bonne lecture de ses forces et faiblesses, l’ont finalement fait apparaitre comme un candidat de plus en plus crédible aux yeux des électeurs tout au long de la campagne. Ainsi, l’enjeu n’était pas simplement de capter l’attention médiatique, mais de la gardée focalisée sur lui à tout prix. Pour cela il a fait de sa « marque de fabrique » une communication offensive faite d’insultes et de déclarations chocs à l’attention de journalistes, d’opposants ou de minorités. » (voir notes de bas de page).

Dans ce sens, on peut affirmer que Zemmour est un nouveau Trump (les chaines tv françaises ne l’avoueront jamais ou alors bien trop tard…). Ainsi, il est comme Trump : d’abord perçu comme « un ‘clown’  » mais « expert des médias… qui comprend les médias comme aucun autre candidat. Ses petites phrases racistes ou sexistes ressemblent à des dérapages incontrôlés mais, en réalité, elles font partie d’une stratégie disciplinée « . Son deal avec les chaines d’informations repose sur un contrat « win-win », gagnant-gagnant : de l’audience pour ces chaines et une remontée dans les sondages pour Zemmour. Peu importe son racisme, ses condamnations pour provocation à la haine raciale, ses agressions sexuelles contre sept femmes, etc… l’audience à tout prix!!! (et les 3,8 millions de téléspectateurs lors du débat avec Mélenchon sur Bfm tv ne font qu’aiguiser l’appétit d’audience des chaines tv). « Cette stratégie payante a permis de doper les audiences des médias dans lesquels il apparaissait, qui du coup étaient toujours plus demandeurs et in fine dépendants de son image. » (idem).

Comme Trump, Zemmour se moque bien de la véracité de ce qu’il avance à la télévision, de ses chiffres erronés ou encore d’avoir un programme, seule son ultra présence médiatique compte. Les gens se disent alors que si un candidat passe tout le temps sur les chaines de télévision c’est qu’il est important et que ce qu’il dit l’est d’autant plus. Les médias étant encore dans l’inconscient de certaines personnes dirigés par des personnes très intelligentes voulant informer le peuple pour son bien. Cette stratégie de « la chanson de l’été  » fonctionne encore bien (on passe une chanson quelques mois avant l’été partout: télévision, radios, et à force elle finit par devenir le tube de l’été…). Pour Trump : « Ce qui est d’autant plus intéressant dans l’approche du candidat républicain, est qu’il a parfois attaqué ses adversaires sur des arguments fallacieux voir complétement surréalistes en donnant l’impression de ne jamais être en difficulté tant la voix de ses contradicteurs était étouffé par sa présence médiatique. » On ne peut que constater la même chose pour Zemmour.

Comme Trump, qui bénéficiait des faveurs de la chaine tv ultra-conservatrice Fox News afin de contribuer à son élection présidentielle en 2016, Zemmour a le soutien de la chaine conservatrice Cnews (avec notamment son émission religieuse « en quête d’esprit »). Tous deux partagent le même combat : « Pour les piliers conservateurs de Fox News, « Trump est le candidat idéal » juge Sébastien Mort, « Extérieur à la sphère politique traditionnelle, il est prêt à descendre dans l’arène pour en découdre avec l’establishment, en finir avec le ‘politiquement correct’ des médias traditionnels, à la solde, selon eux, des démocrates. » La lutte contre le « politiquement correct », encore un cheval de bataille de Zemmour!

Les médias anciens ou officiels sont acquis à sa cause : Islamophobe? Peu importe… Misogyne? Peu importe… Homophobe ? Peu importe on vous dit…! Antisémite? Non, car il est juif (dixit Hanouna dans son émission Tpmp… pourtant on a bien accusé Shlomo Sand ou Noam Chomsky d’être antisémites à cause de leur critique du gouvernement israélien). Par contre, les nouveaux médias, les réseaux sociaux comme Twitter et autres doivent faire leur travail et ne laisser passer aucune forme d’incitation à la haine, comme ils ont pu le faire pour certains… Et devenir de véritable contre-pouvoirs face aux médias traditionnels.

Mise à jour du mercredi 29 septembre : Encore une fois, ce mercredi, Zemmour va occuper plusieurs chaines médiatiques de manière quasi simultanée. Il est « l’invité d’honneur » de l’émission ‘Restons zen ! » sur Paris Première de 20h55 à 22 heures (cette chaine fait partie du groupe M6, dont RTL Group est actionnaire à 48,26%. Récemment, Zemmour avait des émissions gérées par ces médias : ‘Zemmour et Naulleau‘ et ‘La chronique d’Eric Zemmour‘).

De plus, de 20 heures à 21 heures 15 environ, l’émission Tpmp parlera de Zemmour de manière très favorable (il y a bien eu des pseudos-critiques mais jamais de critiques pertinentes et constructives… Cela ressemblant plus à une série de questions à deux invités pro-zemmour qui déballeront ses idées). On voit bien que Bolloré met le paquet sur son poulain et salarié Zemmour. Ce dernier a donc toutes les faveurs de Cnews et C8, et peut-être même CStar et Canal +, soit près de quatre grandes chaines tv. Et quand on connait le sort de ceux qui ont osé critiquer Bolloré ou ses sous-fifres comme Pascal Praud (Sébastien Thoen et d’autres ont tout simplement été virés…), on comprend aisément que Zemmour, même lorsqu’il n’occupe pas les plateaux tv ou studios radio physiquement, occupe l’espace médiatique malgré tout. On parle de lui, encore et toujours, obligatoirement en bien dans ces chaines tv détenues par Bolloré. Et gare à celui ou celle qui osera critiquer ouvertement Eric Zemmour sur ces chaines bolloréo-zemmouriennes…!

Sources des citations :

https://www.ege.fr/infoguerre/2017/04/la-propagande-selon-trump

https://teleobs.nouvelobs.com/actualites/20160120.OBS3068/donald-trump-et-les-medias-la-machine-infernale.html

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/avec-trump-fox-news-a-enfin-trouve-son-president-ideal_1872966.html

https://www.lefigaro.fr/vox/societe/eric-zemmour-pourquoi-le-politiquement-correct-criminalise-la-liberte-de-penser-20210528

https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/200-000-d-amende-pour-cnews-et-les-propos-racistes-d-eric-zemmour-une-victoire-pour-le-president-de-loire-atlantique-2122006.html

Partager

Plus d’histoires deMédias