Aller à…
RSS Feed

2 décembre 2021

Macron, Zemmour et le fait religieux


Publié le 25/10/2021

  • Macron, Zemmour et le fait religieux

1. Macron et les pays musulmans

Les élections présidentielles approchant, les oligarques de la presse se sont mis à soigner (ou à toiletter) l’image de leurs présidentiables préférés. Souvenons-nous, de la dernière campagne présidentielle où les mass-médias et une cohorte de magazines avaient durant des mois, couvert du portrait de Macron les kiosques, les salles d’attente des coiffeurs, des médecins, des dentistes, et même celles des gares. Le désert politique aidant, il a suffi du soutien de près de 16% d’inscrits pour qu’il accède «démocratiquement» à la présidence!

Sur le plan international, l’épisode de la perte du contrat au profit des États-Unis, pour la livraison des sous-marins à l’Australie, a été ressenti pour ce qu’il était, une humiliation, par notre ex-«young leader» si sûr de lui-même. Il a eu beau s’indigner et rappeler l’ambassadeur à Washington, mais quelque chose, avait été rompu, la loyauté trahie.

Mais s’il n’y avait que cela.

Les tensions avec le Mali, qui avaient débuté plus tôt, n’étaient pas plus réconfortantes. S’entendre dire par le porte-parole du M5-RFP — le parti proche du pouvoir — au micro de RFI: «C’est le néo-colonialisme qui continue… Comme la France avait déjà décidé de changer de méthodologie et de changer de stratégie — sans concertation préalable nous préférons avoir aujourd’hui des mercenaires [‘russes’ – NdlR], que d’avoir des ennemis voilés en amis».

Ils n’avaient pas encore parlé de l’entrainement par Barkhane de «militants» dans la région de Kidal. Un nouveau coup contre le prestige international de la France jupitérienne.

La décision de diminuer le nombre de visas des ressortissants maghrébins et quelques expressions maladroites, ont déclenché l’ire du gouvernement algérien, au point que celui-ci rappelle son ambassadeur et ferme son espace aérien à l’aviation militaire française, favorisant ainsi d’un chouia le rapprochement de l’Algérie avec la Chine — déjà économiquement bien installée — et de la Russie, son plus grand fournisseur d’armes, avec qui elle effectue des exercices militaires conjoints en Ossétie du Nord.

Mais peut-être que le prestige international de Macron pourrait-il croître dans l’alliance avec la Grèce contre la Turquie? Or, peut-on imaginer deux alliés, membres de l’OTAN, comme la France et la Grèce; la France courant au secours de la Grèce, entrer en conflit avec un troisième membre de l’OTAN, la Turquie?!!

Quand Thucydide disait concernant les grandes puissances «…les forts exercent leur pouvoir et les faibles doivent leur céder», il pensait à la préservation du pouvoir d’un fort; car si le faible s’écarte du pouvoir du fort, il l’affaiblit et encourage par ce défi d’autres faibles à s’en écarter, accentuant par conséquent l’affaiblissement du fort. Ce sont de tels petits ébranlements qui annonceront peut-être de grands bouleversements.

Sur la scène intérieure, le changement de posture de l’ex-socialisant Macron vers les positions de Marine Le Pen, augmente la congestion des politiques qui se «préoccupent de l’immigration». On y trouve, outre les deux précédents, Valérie Pécresse, Florian Philippot, et maintenant le Joker, notre si médiatisé polémiste Éric Zemmour, adulateur de la France divine, historique, coloniale, impériale et même féodale.

 

2. Zemmour et les musulmans

Zemmour se dit obsédé (mot d’origine latine, et non pas grecque comme il le dit, au sens étymologique: assiégé), par l’inexorable grand remplacement démographique et civilisationnel. Il entend par là, le remplacement de la population et de la civilisation française par une population et civilisation musulmanes.

Il fait un parallèle entre les quartiers où il y a beaucoup d’immigrés ou descendants d’immigrés musulmans, avec les colonies occidentales en Chine au XIXe siècle.

Où est le rapport? Nous ne le voyons pas!

Répondant aux questions d’Alain Minc, à savoir comment réduire la population immigrée et plus précisément musulmane alors qu’elle est de plusieurs millions*, éric Zemmour expose ses solutions à ce «problème». Il déclare:

a) On supprime le regroupement familial

b) supprime l’immigration familiale (le fait d’aller chercher une femme à l’étranger et de la faire venir) (a+b = 90.000 personnes par an)

c) On réduit drastiquement [le nombre] des étudiants (autres 90.000 personnes),

d) On supprime le droit du sol,

e) On expulse les délinquants étrangers, 25% des prisons françaises.

f) En mettant la déchéance de nationalité pour tous les crimes et délits.

g) Il y a beaucoup de binationaux en France. Ils perdront la nationalité française et seront expulsés.

Il est paradoxal de la part de Zemmour, de proposer la suppression du droit du sol, car selon le droit du sang, il ne serait ni juif, ni français. Il est les deux à la fois, par conversion et par décret, respectifs. Plus clairement, Éric Zemmour est d’origine berbère, mais français par sa parenté maternelle juive — forcément convertie à une période passée ou à une autre, et que par-là, en vertu du décret Crémieux de 1870, qui accorde d’office la nationalité française aux «indigènes israélites» d’Algérie, dont ses parents ou ses arrière-grands-parents ont dû sans doute bénéficier.

Donc ce qui différencierait Zemmour des autres algériens, ou descendants d’«indigènes» algériens, est le fait qu’ils ne soient pas juifs.

Il faut noter, que l’on peut être binational sans le demander. C’est-à-dire avoir droit à une nationalité, comme l’algérienne, sans avoir fait de démarche particulière dans ce sens. D’autre pays comme la Grèce accordent d’office la nationalité grecque à ceux dont le père est grec et il en est de même pour les juifs à qui est accordée la nationalité israélienne. Donc, ce que dit Zemmour concernant la déchéance de nationalité, affecterait déjà tous les étrangers et les binationaux qui auraient commis un crime ou un délit. Une erreur, une plainte ou la condamnation devant un tribunal pourraient faire d’eux des expulsables. La déchéance de nationalité et/ou l’expulsion, dans le but de réduire la population immigrée et plus spécifiquement musulmane, est une discrimination de lourde portée pour ceux qui sont concernés, pour leurs familles, et pour tout ce qu’ils auraient pu bâtir dans leur vie. Cela, même sous forme d’intimidation, l’angoisse en deviendrait ni plus ni moins une épée de Damoclès pour chacun.

La déchéance ou l’expulsion, dirigées contre les adeptes d’une religion, musulmane en l’occurrence, dans le but de réduire leur présence en France, constitue une violation de l’Article 1 de la Convention internationale des Nations Unies sur l’élimination de toutes les formes de discrimination, raciale.**

Cela n’aura pas échappé au lecteur, que Zemmour, qui par le fait d’être juif, a droit d’office à la nationalité israélienne et donc, jouit lui-même d’une double nationalité. étant donné qu’il a été condamné en 2011 pour provocation à la discrimination raciale et en 2018 pour provocation à la haine envers les musulmans, et que plusieurs plaintes le concernant sont pendantes à ce jour; selon ses propres critères, il devrait être déchu de sa nationalité française, et expulsé vers Israël.

Les idées racistes propagées par Zemmour, conduiraient non pas à l’assimilation mais à l’aggravation des relations entre les diverses communautés.

J’ai été frappé aussi par une autre affirmation asinine de Zemmour: il prétend que pendant la     Seconde Guerre mondiale en France, les communistes voulaient provoquer une guerre civile. Les communistes naturellement visent le pouvoir, mais pendant la guerre ils ont tout fait pour battre l’ennemi commun, et n’avaient aucun scrupule — comme les gaullistes [selon Zemmour] — pour tuer les occupants.

Les armes envoyées par Londres n’atterrissaient quasiment jamais parmi les résistants communistes qui en auraient fait usage. Cependant, ils parvenaient à d’autres «résistants» qui les cachaient pour s’en servir, en cas d’une éventuelle guerre civile.

Je n’ai pas voulu tracer ici un portrait plus complet du personnage.

Je pensais qu’il n’y aurait pas pire que Macron mais de toute évidence…

Mon grand souci, est qu’ un éventuel conflit rangé entre d’un côté la France et les occidentaux et de l’autre les musulmans, puisse éclater. J’observe ces tendances tant dans le virage que prend la politique française, que dans le «succès médiatique» des positions d’Éric Zemmour.

Le remplacement de la civilisation française, contrairement à ce que prétend Zemmour, ne vient pas des immigrés, mais de la globalisation et de l’influence des états-Unis principalement. Elle est culturelle, linguistique, économique financière …et militaire. Quant aux immigrés leur assimilation dépend de l’emploi, des revenus, du logement, de la considération, du respect et de la bonne volonté de part et d’autre.

Alexandre MOUMBARI

[email protected]

http://dossiersdubip.wordpress.com/

Partager

Plus d’histoires deDroit de l'Homme