Aller à…
RSS Feed

24 janvier 2022

Les Grosses Orchades, les Amples Thalamèges, le blog


 

 

Free Gaza !

 

 

 

« Il est incroyable de voir comme le peuple, dès qu’il est assujetti, tombe soudain dans un si profond oubli de sa liberté qu’il lui est impossible de se réveiller pour la reconquérir ; il sert si bien, et si volontiers, qu’on dirait à le voir qu’il n’a pas seulement perdu sa liberté mais gagné sa servitude… »

Étienne de La Boëtie

(Qui n’a pas écrit ça pour les Gazaouis.)

 

 

 

Bonnes résolutions

du 1er de l’An

 

 

 

« portez un masque ou allez en prison », c’était en 1918 durant l’épidémie de grippe A (H1N1) connue sous le nom de grippe espagnole. Plus d’un siècle plus tard, on en est aux mêmes expédients.

 

 

C’étaient les vœux de Strategika 51, qui ajoute :

 

« Nous nous retrouvons dans un dilemme semblable à celui du roman Catch-22 de Joseph Heller. Bonne année quand même ! »

 

 

Superbe occasion de la commencer  en nous cultivant :

 

 

    

Joseph Heller

Catch-22

Traduction : Brice Matthieussent

Le Livre de Poche 2006

Biblio – 2006

640 et 638 pages

8,90 €

L’auteur :

Joseph Heller est né à Brooklyn en 1923. En 1961, il publie Catch 22, qui devient aussitôt un best-seller aux États-Unis puis dans le monde entier. Il sera adapté au cinéma en 1970. Reconnu comme un écrivain d’exception, Joseph Heller publie notamment Panique en 1979, Dieu sait (prix Médicis étranger, 1985) et la suite de Catch 22 : On ferme ! en 1996. Il meurt en 1999.

L’œuvre :

Catch 22, l’Article 22, est un « attrape-nigaud » qui permet à un colonel américain d’imposer un nombre de missions sans cesse croissant à son escadrille de bombardiers basée dans une petite île de la Méditerranée pendant la Seconde Guerre mondiale. Yossaran, héros tragicomique de cette épopée burlesque, est décidé à tout tenter pour sauver sa peau : il estime que sa seule mission, quand il s’envole, consiste à atterrir vivant. Simuler la folie dans cet univers délirant lui paraît le meilleur moyen de tirer au flanc. Hélas, l’Article 22 stipule: » Quiconque veut se dispenser d’aller au feu n’est pas réellement fou. » Cette première œuvre de Joseph Heller compte parmi les meilleurs romans américains de l’après-guerre.

Deux bouts de commentaires sur Babelio :

« Ourghh !… S’asseoir, respirer profondément, renoncer à relire immédiatement Catch 22 tout en sachant qu’on a loupé la moitié de ce qui s’y trouve (mais on a déjà fort à faire avec ce qu’on a compris) et ne pas (trop) ricaner sur soi-même d’écrire un billet quand une thèse universitaire serait le minimum à consacrer à un tel bouquin.

Comme souvent, tout est parti d’un malentendu. Catch 22, classique de la littérature anglophone, très mal connu par chez nous, hissé au rang de roman-culte par les protestataires contre la guerre du Vietnam, férocement drôle, M.A.S.H. de la littérature… »

 

« Pourquoi un best seller aussi incontournable que Catch-22 est-il si peu connu hors du monde anglo-saxon ? Un mystère aussi épais que la disparition de Clevinger par delà des nuages…

Le premier roman de Joseph Heller est le Voyage au bout de la Nuit américain. Tout aussi subversif que l’oeuvre de Céline, il propose sur le mode de l’absurde une dénonciation de la guerre et de l’armée. »

 

Ceux à qui Catch 22 ne suffirait pas peuvent aussi aller voir sur le site de Là-Bas si j’y suis de ce vendredi 31 décembre 2021, dans le « Ça m’étonne » de Dillah Teibi, la binette (et les mises en garde) de Mme Karen Andrews, ministre australienne de l’Intérieur et celles de l’amiral ou général Machin (galonné), pour ne pas douter un instant que la réalité dépasse la fiction.

Cliquez sur leurs vidéos respectives, vous serez édifiés (et comprendrez pourquoi Julian Assange – qui est aussi australien qu’eux – aura, lui aussi ZERO CHANCE de jamais rentrer chez lui).

 

C’est là :

Operation Sovereign Borders (OSB) (homeaffairs.gov.au)

 

 

 

 

 

À propos de la « situation d’insécurité en Afghanistan » invoquée par la madame pour rassurer ses pécores, précisons que la distance entre les deux pays est d’exactement 9.581 km, par-dessus terres et mers.

Mais où est l’Afghan assez con pour vouloir aller se foutre dans un endroit pareil ?

 

 

 

 

Passons aux choses sérieuses

 

 

Falsifications de l’Histoire

(dieusait qu’on a le choix !)

 

 

Comment Israël veut falsifier l’histoire de la Palestine

 

 

Gilles Munier – France-Irak Actualité – 30.12.2021

 

 

 

Par Ramzy Baroud (revue de presse : Chronique de Palestine – 29/12/21)*

 

 

L’enquête de Haaretz – « Des documents classifiés révèlent des massacres de Palestiniens en 1948 – et ce que les dirigeants israéliens savaient » – est à lire absolument. Il devrait être lu en particulier par toute personne qui se considère comme « sioniste » et aussi par les personnes qui, pour quelque raison que ce soit, soutiennent Israël, partout dans le monde.

 

« Dans le village d’Al-Dawayima (…), les troupes de la 8e brigade ont massacré une centaine de personnes”, rapporte Haaretz, bien que le nombre de victimes palestiniennes soit ensuite passé à 120. L’un des soldats qui a assisté à ce massacre a témoigné devant une commission gouvernementale en novembre 1948 : “Il n’y a pas eu de bataille ni de résistance. Les premiers arrivés ont tué 80 à 100 hommes, femmes et enfants arabes. Les enfants ont été tués en leur fracassant le crâne avec des gourdins. Il n’y avait pas une maison sans que des gens n’y soient tués. »

Lire la suite…

Source : https://www.france-irak-actualite.com/2021/12/comment-israel-veut-falsifier-l-histoire-de-la-palestine.html

 

 

 

 

 

 

“Saïf Al-Quds”, première et ultime ligne de défense pour la résistance palestinienne

 

Jean-PierrePalestine Solidarité – 1.1.2022

 

 

 

Par Ali Jezzini

 

 

La véritable réussite de la Résistance palestinienne, en 2021, est de s’être imposée comme le porte-parole exclusif du peuple palestinien. Elle a fait taire toutes les voix qui appelaient à des compromis mortifères et à la reconnaissance de l’occupation.

 

Il est difficile de trouver une arme qui a changé la nature de la guerre entre la Résistance palestinienne de Gaza et l’occupation, autant que l’ont fait les roquettes. La preuve de l’importance de ces armes est l’obsession qu’avait l’armée de l’occupation de détruire les infrastructures liées à leur fabrication pendant la confrontation de Saif Al-Quds(1), la dernière guerre de Gaza.

 

Une brève histoire d’Al-Qassam

Les Gazaouis racontent que les armes lourdes de la seconde Intifada étaient si rares que les résistants gazaouis appelaient le mortier à tube 120 MLM, “le mortier missile“, lorsqu’il est arrivé dans la bande de Gaza occupée.

L’histoire du martyr Nidal Farhat, l’un des fabricants des premiers exemplaires de roquettes Qassam, reflète le parcours de nombreux combattants et leaders de la Résistance. En 2003, Farhat a été assassiné, avec un groupe de compagnons, alors qu’il développait le drone Ababeel-1, ce qui a fait de lui un martyr de la Résistance.

 

 

Le martyr Nidal Farhat – Archives : résistance palestinienne

 

 

La bataille technologique contre l’occupation dure depuis longtemps. On ne peut pas parler du développement technique et opérationnel atteint par les factions de la Résistance à Gaza sans mentionner le nombre énorme de dirigeants et de concepteurs assassinés par Israël et morts, donc, en martyrs. Le niveau actuel de développement semble miraculeux compte tenu du nombre de ces martyrs ; ces hommes ont toujours été les premières cibles de l’occupation et de ses agents locaux.

Lire la suite…

Source : https://www.palestine-solidarite.fr/saif-al-quds-premiere-et-ultime-ligne-de-defense-pour-la-resistance-palestinienne/

 

 

 

 

 

 

 

Une bonne résolution urgente :

 

 

 

 

Rand Paul : « Fermez le robinet !»

https://teespring.com/fr/shop/dr-faucet-face-mask?pid=1026&cid=104065

 

Ça dit, en gros :

 

« On vous force à porter un masque ? Si vous devez en porter un – pourquoi ne pas éduquer les moutons et le porter avec style ! Masque avec des caricatures virales de Ben Garrison ! Achetez le vôtre dès aujourd’hui ! »

 

Ça coûte quand même 15,98 $…  Mais rien n’est trop cher pour une éducation digne de ce nom.

 

 

 

 

Lettre ouverte d’un médecin français « suspendu » aux Conseils de l’Ordre des Médecins

 

Zineb – Le Saker francophone – 2.1.2022

 

 

Au Dr BOUET Patrick, Président du Conseil National de l’Ordre des Médecins, 4, rue Léon Jost, 75855 PARIS Cedex 17

Dr DEVYS Pierre-Yves, Président du Conseil Régional Ile-de-France de l’Ordre des Médecins, 9, rue Borromée, 75015 PARIS

Dr THERON Patrick, 4, rue Octave du Mesnil, 94000 CRETEIL

 

Le 18/12/2021

 

Messieurs et chers confrères : rendons-la médecine aux médecins

 

Messieurs et chers confrères,

Je vous adresse cette lettre ouverte pour vous exhorter à réagir face à l’incurie gouvernementale. Cette mascarade de politique prétendument sanitaire que nous, français, vivons n’a que trop duré et je pense que le conseil national de l’Ordre des Médecins a toute sa place pour rappeler à l’Etat le rôle du médecin.

Je tiens tout d’abord à vous rappeler vos devoirs envers les médecins. Vous avez pour mission de « défendre l’indépendance et l’honneur de la profession médicale auprès de l’ensemble de la société française ». Vous êtes les « garant[s] de la relation médecin-patient ».

Depuis la loi honteuse du 5 août 2021, vous acceptez que l’agence régionale de santé outrepasse ses fonctions et soumette les médecins libéraux. Pourquoi acceptez-vous que cette entité administrative boursouflée interdise aux médecins d’exercer ?

Lire la suite…

Source : https://lesakerfrancophone.fr/lettre-ouverte-dun-medecin-francais-suspendu-aux-conseils-de-lordre-des-medecins

 

Évidemment, invoquer une « loi Kouchner » dans le contexte actuel est plutôt risqué. Mais ce n’est pas sa faute au toubib si le législateur et morticole en chef a trucidé un nombre indéterminé de jeunes Serbes pour leur piquer leurs organes et les vendre en même temps qu’il signait des lois. Ce n’est pas lui qui l’avait nommé ministre, ni lui qui siégeait à l’Assemblée et au Sénat qui ne l’ont pas même suspendu comme ils l’auraient fait d’un vulgaire praticien de terrain.

Vous verrez qu’à Nuremberg II, on pendra encore des lampistes.

 

 

 

 

Il a répondu quoi ?

 

 

Préférez-vous votre vaccin chinois, anglais ou zunien, et pourquoi ?

 

 

 

 

 

Ukraine : que retenir de l’échange Poutine/Biden, et à quoi ressemblerait un conflit entre l’OTAN et la Russie ?

 

le cri des peuples – 31.12.2021

 

 

 

 

 

  • La version du Kremlin
  • La version de la Maison Blanche
  • Crise ukrainienne : à quoi pourrait ressembler un conflit entre la Russie et l’OTAN

 

Compte rendu de la discussion téléphonique entre Vladimir Poutine et Joe Biden au sujet de l’Ukraine le 30 décembre 2021

Lire la suite…

 

Source : https://lecridespeuples.fr/2021/12/31/crise-des-missiles-en-ukraine-que-retenir-de-lechange-entre-poutine-et-biden-et-a-quoi-ressemblerait-un-conflit-entre-lotan-et-la-russie/

 

 

 

 

 

Révision des bases sur l’équilibre actuel de la puissance militaire

 

Le Saker – The Saker’s blog – 29.12.2021

 

Publié par Wayan  – Le Saker francophone – 31.12.2021

 

 

 

 

J’ai remarqué que mes commentaires sur le stupide coup de pub autour d’un porte avion américain en Méditerranée ont suscité quelques réactions dans la section des commentaires. Et il est vrai que les deux parties, la Russie et l’« Occident », se déclarent militairement plus fortes, aussi tout ce que je propose de faire aujourd’hui est un rapide rappel de quelques faits de base. Prenons le spectre complet des guerres possibles et vérifions la corrélation des forces à chaque niveau. Nous devons également revoir à chaque fois ce que « victoire » ou « défaite » pourrait signifier dans chaque cas.

 

LDNR contre Banderastan

Nous supposons ici un conflit « propre » entre les Ukies et la LDNR (sans acteurs extérieurs), ce qui, en soi, est complètement artificiel. L’Occident soutient les Ukies et la Russie soutient la LDNR. Néanmoins, nous pouvons dire quelques choses sur un tel conflit. Les Ukies sont plus nombreux et ils auraient l’initiative, du moins au début, puisqu’ils seraient le côté attaquant. De plus, les Ukies peuvent jouer un jeu très épuisant contre la LDNR : Lancer *presque* une attaque de grande envergure, puis se retirer. Encore et encore. Cela mettrait à rude épreuve les défenseurs de la LDNR (pour ceux qui s’intéressent aux avantages d’une telle tactique, lisez l’excellent livre de Richard Bett, Surprise Attack : Lessons for Defense Planning écrit en 1982, mais toujours riche d’enseignements utiles). Du côté de la LDNR, la meilleure option ici est de combiner de fortes capacités de renseignement avec une défense échelonnée en profondeur, comprenant éventuellement trois échelons tous conçus pour « contourner » toute force pénétrante. Des défenses bien préparées peuvent également attirer/canaliser une force attaquante dans un « chaudron de feu ». Mais soyons réalistes, la LDNR sait que la Russie ne permettra jamais à la force ukrainienne de percer les défenses de la LDNR, donc « tout » ce que les forces de la LDNR doivent faire, c’est tenir leurs défenses jusqu’à ce que les Russes décident de frapper. Cela se compte en minutes, peut-être en heures, mais pas en jours, encore moins en semaines.

Lire la suite…

Source : https://lesakerfrancophone.fr/revision-des-bases-sur-lequilibre-actuel-de-la-puissance-militaire

 

Et les mécréants qui n’ont pas, comme le Saker, l’ambition de devenir popes, ont intérêt à se remuer les méninges. Pour le cas où Dieu serait aux abonnés absents.

 

 

 

 

Comment les unipolaires vont-ils réagir à la ligne rouge de Poutine ? Une table ronde d’experts

 

Matthew Ehret – CovertAction Magazine – 1.1.2022

 

 

 

 

 

 

 

Alors que les tensions montent en flèche en Ukraine et que Poutine a annoncé des lignes rouges concernant une frénésie insensée d’absorption de l’Ukraine par l’OTAN, le Dr Edward Lozansky, président de l’Université américaine de Moscou, a organisé une table ronde réunissant huit experts qui ont donné leur avis sur les causes, la trajectoire et les solutions du désordre géopolitique actuel. […]

 

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/16314-2/

 

 

 

 

 

 

 

 

« Les peuples du monde doivent comprendre que la “pandémie de Covid” orchestrée est le plus horrible crime de masse jamais commis dans l’histoire de l’humanité. C’est “l’Occident libre” qui a organisé et perpétré ce crime horrible. »  – P.C.R.

 

 

Et voilà… officialisation définitive. J’avais pour ma part signalé l’arnaque des faux tests dès le 10 avril 2020. Mais les moutons apeurés continuent de courir se faire « tester »… OD

 

 

Les autorités sanitaires américaines reconnaissent que la « pandémie de Covid » était le produit d’un test non valide

 

 

Paul Craig Roberts – Les 7 du Québec – 1.1.2022

 

 

 

 

 

Discrètement, sans l’attention des médias, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont retiré le processus PCR comme test valide pour la détection et l’identification du SRAS-CoV-2.

 

 

 

 

 

« Après le 31 décembre 2021, les CDC retireront la demande d’autorisation d’utilisation d’urgence auprès de la Food and Drug Administration (FDA) des CDC 2019-Novel Coronavirus (2019-nCoV) Real-Time RT-PCR Diagnostic Panel, le test introduit pour la première fois en février 2020 pour la détection du SRAS-CoV-2 uniquement ».

Lire la suite…

Source : https://les7duquebec.net/archives/269295

 

 

 

 

 

La France en folie : décrets gouvernementaux terroristes contre les non-adéquatement-vaccinés

 

Robert Bibeau – Les 7 du Québec – 1.1.2022

 

 

 

 

Le ridicule n’effraie pas le gouvernement français : au resto on peut manger assis sans masque et on doit marcher dans l’allée muni d’un masque. Désormais on ne pourra boire debout dans les bistros – faudra être assis – dans les cinémas on ne pourra boire assis ni debout – dans les wc le gouvernement réfléchit… et autres mesures ubuesques. Écoutez ceci :

C’est ici…

 

Source : https://les7duquebec.net/archives/269305

 

 

 

 

 

 

Ce n’est pas parce qu’il n’y est question ni d’Ukraine ni de Covid que ce n’est pas intéressant…

 

 

 

 

 

 

 

Religion et morale… encore un mot, si vous me permettez

 

YSENGRIMUSLes 7 du Québec – 31.12.2021

 

 

Un argument qu’on entend constamment de la part des théogoneux contre l’athéisme a à voir avec la ci-devant dimension morale de la religion. Selon cet argument, du reste assez éculé, religion et morale seraient intimement connectées et l’athéisme serait soit immoral, soit amoral, ou encore il manquerait tout simplement de la décence la plus élémentaire. Cet argument d’une synonymie quasi complète entre athéisme et dépravation est souvent répété, en ritournelle, de façon un peu mécanique, sans que les implications philosophiques qui le sous-tendent ne soient regardées avec le sérieux requis. On va en dire encore un mot ici car il s’agit-là d’une conception à la fois bien mal contestée et faussement évidente. Et la chose révolte suffisamment l’entendement athée pour que, la mort dans l’âme, je me sente obligé d’y revenir.

 

La question de savoir s’il y a un raccord automatique entre religion et morale est une histoire assez ancienne mais qu’il serait, quand même, abusif de qualifier d’insondablement séculaire. En réalité, les enjeux de cette question prennent corps plus précisément au moment de la lente mise en place du monothéisme. Il ne s’agit pas ici de reprendre toute cette problématique mais simplement de bien insister sur le fait que les religions les plus moralisantes, les plus susceptibles de formuler des exigences comportementales et éthiques de la part de leurs religionnaires, sont les monothéismes. Dogmatisme religieux, exclusivité de l’unicité divine, et rigorisme moral se sont un jour rencontrés et s’accompagnent depuis lors. Les monothéismes sont en effet directement chevillés à l’existence d’une autorité, religieuse et/ou politique, dont la priorité est de régir les comportements des religionnaires. Ces derniers peuvent en venir graduellement à être considérés comme des nationaux, des citoyens, des compatriotes, à mesure que les grandes étapes historiques se déploient. Mais elle perdure de façon tenace, la volonté sourde et vieillotte de les maintenir soumis à un roi et à une foi.

Lire la suite…

Source : https://les7duquebec.net/archives/262660

 

 

 

 

Pour les Grosses Orchades,

 

il est bien difficile, quand on voit accoupler morale et religion, de ne pas évoquer le souvenir d’Héloïse. Oui, celle d’Abélard.

Séduite à 14 ans, mère à 15, enfermée pour toujours à 16, par la volonté d’un homme qui l’a épousée « pour réparer ». Lequel a, vingt ans plus tard, l’imprudence de faire circuler une sorte de confession auto-justificative et reçoit d’elle une lettre – la première en vingt ans – de commentaires. Ils en échangeront encore trois. Où elle répondra, à ses exhortations de prier Dieu et d’implorer de Lui, pour éviter la damnation, le pardon de ses péchés : « Mais, mon cher, puisque je vous ai préféré et vous préfère encore à Lui, je suis déjà damnée. Alors, de quoi parlons-nous ? » Car Héloïse croyait en Dieu.

Quatre lettres d’une femme enfermée.

« Première pierre » de toute la littérature et de toute la morale françaises. Au plus haut sens des termes.

Les paltoquets qui font aujourd’hui – en paroles – si grand cas de leur patrimoine, et ceux qui les cornaquent, n’ont pas la plus infime notion de ce que peut signifier ce mot : « morale ».

 

 

 

 

 

 

Et puisque nous avons résolu de commencer cette année en nous cultivant…

 

Ne dédaignons pas cette occasion de signaler un livre qui fait actuellement nos délices, où il est question, justement, de morale, de religion et de royauté. Et de France.

 

 

Arturo Perez-Reverte

Deux hommes de bien

Le Seuil – 2017

512 pages

Broché : 22,50 €

Poche :  8.70 €

L’auteur :

Arturo Pérez Reverte est né à Carthagène, Espagne, en 1951. Il a été reporter de guerre pendant plus de vingt ans. Avec quinze millions de livres vendus dans le monde entier et traduits dans quarante langues, plusieurs de ses romans adaptés au cinéma et à la télévision, il est l’auteur espagnol le plus lu. Aujourd’hui, il partage sa vie entre la littérature et la navigation. Et il est membre, comme ses personnages, de l’Académie royale d’Espagne.

L’œuvre :

À la fin du XVIIIe siècle, deux membres de l’Académie royale d’Espagne sont mandatés par leurs collègues pour se rendre à Paris et en rapporter les 28 tomes de l’Encyclopédie, alors interdite dans leur pays. Le bibliothécaire don Hermógenes Molina et l’amiral don Pedro Zárate, hommes de bien intègres et courageux, entreprennent alors de Madrid à Paris un long voyage semé de difficultés et de dangers. Par des routes infestées de brigands, faisant halte dans des auberges inconfortables, les deux académiciens arrivent à Paris, où ils découvrent avec étonnement les rues de la capitale française, ses salons, ses cafés, ses librairies, ses moeurs libertines et ses agitations politiques. Mais très vite, leur quête de l’Encyclopédie se révèle d’autant plus difficile que l’édition originale est épuisée et qu’une partie de l’Académie espagnole, opposée à l’esprit des Lumières, a lancé à leurs trousses un espion chargé de faire échouer l’entreprise.

Nourri de réalité et de fiction, habité par des personnages ayant existé ou nés de l’imagination de l’auteur, Deux hommes de bien est un merveilleux roman d’aventures et un éloge de ce qui fut la plus grande entreprise intellectuelle du XVIIIe siècle. Mais c’est aussi, dans la reconstitution minutieuse et passionnante d’un Paris prérévolutionnaire plus vivant que jamais, un hymne à l’amitié et un bel hommage à Don Quichotte d’un écrivain profondément épris de la France.

 

 

 

 

On a l’air de sauter du coq à l’âne, mais non…

(Ceci s’ ajoute, évidemment, aux révélations de Paul Craig Roberts)

 

 

Des résultats d’autopsie donnent des preuves irréfutables du rôle des injections à base d’ARNm dans les décès post vaccination

 

 

Sucharit Bhakdi, MD et Arne Burkhardt, MD – Doctors4covidethics – 10.12.2021

 

Publié par Wayan – Le Saker francophone – 31.12.2021

 

 

 

 

 

 

 

Ce texte est un résumé écrit des présentations des docteurs Bhakdi et Burkhardt lors du symposium Doctors for COVID Ethics qui a été diffusé en direct par UKColumn le 10 décembre 2021.

 

Les preuves

Nous présentons ici des preuves scientifiques qui devraient provoquer l’arrêt immédiat de l’utilisation des vaccins génétiques COVID-19. Nous expliquons d’abord pourquoi ces agents ne peuvent pas protéger contre les infections virales. Alors qu’aucun effet positif ne peut en être attendu, nous montrons que les vaccins peuvent déclencher des processus autodestructeurs qui conduisent à des maladies débilitantes et à la mort.

Lire la suite…

Source : https://lesakerfrancophone.fr/des-resultats-dautopsie-donnent-des-preuves-irrefutables-du-role-des-injections-a-base-darnm-dans-les-deces-post-vaccination

 

 

 

 

 

D’autres nouvelles de chez les criminels

 

 

Ghislaine Maxwell condamnée

 

Philip Giraldi – The UNZ Review – 30.12.2021

 

Traduction: Olinda/ASI

 

 

 

« Affaire Epstein »:  le 29 décembre, la compagne d’Epstein, Ghislaine Maxwell, a été reconnue coupable par un tribunal de New York de crimes sexuels, notamment celui de « trafic de jeunes filles mineures ».

 

 

 

On a beaucoup spéculé sur le fait de savoir si, jugée coupable de crimes sexuels, Ghislaine Maxwell allait maintenant « cracher le morceau » sur les personnes au pouvoir qui ont exploité les jeunes filles mises à leur disposition par le pédophile Jeffrey Epstein. Il n’y a aucune chance que cela se produise, j’en ai bien peur, car le procès lui-même a été étroitement interprété et limité à certains chefs d’accusation liés au sexe afin d’éviter toute enquête sur les noms des bénéficiaires réels des services fournis.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/16331-2/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux semaines plus tôt, Whitney Webb avait planté le décor qui n’allait être utilisé par personne

 

 

Rencontre avec Ghislaine :

Fille à papa

 

Whitney WebbThe UNZ Review – 16.12.2021

 

4,500 Words • 228 Comments • 18 NewReply

 

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

 

 

 

Les discours des médias dominants, sur le procès en cours de Ghislaine Maxwell, ne mentionne pas les liens, non seulement d’elle-même, mais aussi de sa famille, avec les services secrets israéliens. Ces liens, tissés par Robert Maxwell, le père de Ghislaine, sont essentiels pour comprendre l’histoire de Ghislaine et son rôle dans le réseau de chantage et de trafic sexuel de Jeffrey Epstein.

 

Le procès de Ghislaine Maxwell, la maquerelle présumée du réseau de chantage sexuel et de trafic sexuel de Jeffrey Epstein, a attiré une attention considérable de la part des médias grand public et indépendants, mais pas autant qu’on aurait pu s’y attendre étant donné le niveau d’attention médiatique qui avait entouré l’arrestation et la mort d’Epstein en 2019 ou surtout étant donné l’intérêt du public pour le scandale Epstein/Maxwell et ses plus vastes implications.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/rencontre-avec-ghislaine-fille-a-papa/

 

Note de l’auteur : Cet article en deux parties est une version abrégée du contenu du livre en cours de publication de Whitney Webb sur le scandale Epstein-Maxwell “One Nation Under Blackmail.

 

 

 

Whitney Alyse Webb

One Nation Under Blackmail

The Sordid Union Between Intelligence and Crime That Gave Rise to Jeffrey Epstein

Trine Day – Sept. 2021

320 pages

La sortie du livre est retardée pour cause de congé de maternité de l’auteur.

 

 

 

 

 

En attendant…

 

 

Gates, Epstein, la CIA, les vaccins et l’agenda de contrôle global.

Robert F. Kennedy, Jr. et Whitney Webb révèlent comment tout est lié.

 

Children’s Health Defense Team9.6.2021

 

 

 

 

 

 

« Les passeports vaccinaux font partie d’un plan mondial visant à relier le statut vaccinal, l’activité économique et l’identité biométrique » déclare la journaliste d’investigation Whitney Webb au président de Children’s Health Defense, Robert F. Kennedy, Jr. Dans ce  podcast, elle plonge dans les relations troubles entre le pédophile Jeffrey Epstein, aujourd’hui décédé, le milliardaire Bill Gates et d’autres « élites » de la Silicon Valley. Or, on assiste a une « dissimulation délibérée », selon Mme Webb, des véritables liens entre Gates et Epstein. De nombreuses élites de la Silicon Valley « font partie de quelque chose qui s’appelle la Fondation Edge », ce qui explique « comment Epstein a pu établir des liens si étroits avec un grand nombre de personnes qui allaient devenir plus tard l’élite de la Silicon Valley », a-t-elle déclaré à Kennedy. Beaucoup des grandes entreprises de la Silicon Valley d’aujourd’hui ont des origines liées à la communauté du renseignement U.S., affirme encore Mme Webb. La branche de capital-risque de la Central Intelligence Agency, In-Q-Tel, investissait dans des technologies jugées utiles aux forces de renseignement, et lorsque c’était le cas, elle avait la main sur le développement des produits de l’entreprise. Mme Webb a également fait part à M. Kennedy de son opinion sur les passeports de vaccination, qui, selon elle, ne servent pas uniquement à suivre les vaccinations, mais font partie d’un plan mondial visant à évoluer vers une société sans argent liquide, basée sur la banque numérique, où le statut vaccinal, l’activité économique et l’identité biométrique seront liés.

« Ainsi, les personnes qui pensent que les passeports vaccinaux concerneront uniquement le vaccin contre le COVID-19 se trompent. Ce cadre s’applique littéralement à n’importe quelle vaccination que l’État juge nécessaire. »

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/gates-epstein-la-cia-les-vaccins-et-lagenda-de-controle-global/

 

 

 

 

 

Europe et drapeaux

 

 

Roumanie : La Cour européenne valide l’interdiction du Parti communiste

 

Secours rouge – 2.1.2022

 

 

 

 

 

 

Le tribunal départemental de Bucarest avait rejeté la demande d’enregistrement d’un nouveau parti communiste roumain en mai 2014. Le jugement a été confirmé en octobre 2014, par la cour d’appel de Bucarest. Les tribunaux roumains ont estimé que le nouveau programme et la constitution du Parti communiste roumain proposés contenaient des dispositions contraires à la loi du pays sur les partis politiques et qu’il y avait un réel danger de saper les valeurs démocratiques. L’affaire a ensuite été portée devant la Cour européenne des droits de l’homme en avril 2015, mais la Cour a finalement jugé que l’État roumain était justifié de refuser d’enregistrer le Parti communiste roumain « pour protéger la sécurité nationale et les droits et libertés d’autrui ».

 

Et ce sont les Ceaucescu qui étaient des tyrans, vous savez…

 

Voir la suite ici :

https://secoursrouge.org/

 

 

 

 

 

 

En Micronie, c’est comme aux Galeries Lafayette, il se passe tous les jours quelque chose

 

 

 

 

 

 

Ils sont si farauds d’être pour un an « à la tête » de l’Euronouillerie, qu’ils se sont empressés d’aller accrocher le drapeau bleu étoilé sous l’Arc de Triomphe. Tout seul.

On ne vous dit pas le chœur des protestations zemmouriennes et mariniques sur l’ostracisation du drapeau tricolore…

Ce n’est même pas de la provoc. Ils sont juste comme ça. Irrécupérablement c…s !

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 3 janvier 2022

 

 

 

Partager

Plus d’histoires deCulture