Aller à…
RSS Feed

4 octobre 2022

Libye : Saïf al-Islam Kadhafi de plus en plus au cœur du jeu politique


 

Le 30/01/22 à 15:48

Saïf al-Islam Kadhafi a proposé dans un communiqué publié le 27 janvier 2022, l’organisation des législatives, afin que le Parlement qui en serait issu organise les élections présidentielles. Cette sortie du fils de l’ancien Raïs, Mouammar Kadhafi, intervient à plus d’un mois de l’échec de la commission chargé des élections à organiser la présidentielle initialement prévue le 24 décembre. Mais également l’incapacité de cet organisme à proposer un nouvel agenda, vu que les parties prenantes n’arrivent pas à s’accorder sur la liste des candidats.

La proposition de Saïf al-Islam met en avant la transparence de sorte à donner plus de légitimité possible au prochain Chef d’État libyen. Mais au-delà, le fils Kadhafi ajoute un élément de plus dans le sens du renforcement de s stature d’homme d’État fin connaisseur de son pays. Surtout que le rejet de sa candidature de la liste avant l’élection présidentielle avait laissé présager un échec du processus. En plus, le fils Kadhafi se veut rassembleur. Il appelle à organiser rapidement des élections parlementaires pour « éviter des divisons supplémentaires et des nouvelles guerres », selon Rfi. Mais aussi pour « respecter la volonté de deux millions et demi de Libyens » et également pour avancer sur la feuille de route.

Du coup, Saïf al-Islam apparait de plus en plus comme incontournable dans le retour de la stabilité en Libye. La confusion qui règne autour des élections et la destitution – de plus en plus plausible – du gouvernement actuel viendrait confirmer la nécessité de repasser par la base – les populations – au lieu de gérer la situation avec les élites essentiellement.

Le 30/01/22 à 15:48
modifié 30/01/22 à 15:48
Partager

Plus d’histoires deDroit de l'Homme