Aller à…
RSS Feed

27 septembre 2022

Les Grosses Orchades, les Amples Thalamèges, le blog


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À la guerre comme à la guerre

 

 

 

 

Les soldats de Sergueï Choigou viennent de nous présever d’un léger désagrément : la bombe atomique aux mains du bataillon Azov

 

 

En guise de remerciement ils se feront traiter comme du pus. La reconnaissance n’est pas une faiblesse occidentale.

 

 

Heureusement, les jugements sévères des Euronouilles glissent sur eux comme l’eau sur le dos d’un canard. Où irait-on, sinon ?

 

 

 

Petit rappel :

 

En voulant se doter de l’arme nucléaire, l’Ukraine risque de se priver du nucléaire civil

 

Sputnik.fr – 21.2.2022

 

 

 

 

 

 

Toute tentative de créer une bombe atomique pourrait mener l’Ukraine à une position bien pire que celle où elle se trouve aujourd’hui sur la scène internationale, suggère le rédacteur en chef d’un portail sur l’énergie nucléaire. En outre, le pays risque de se voir imposer des sanctions et de se retrouver sans nucléaire civil, estime-t-il.

 

L’Ukraine se retrouverait certainement isolée au niveau international et ferait l’objet de sanctions de l’Onu si elle tentait de construire ses propres armes nucléaires, estime Alexandre Ouvarov, rédacteur en chef d’AtomInfo.ru, un portail sur l’énergie atomique. De plus, il ajoute que la situation à l’intérieur du pays se détériorerait considérablement; Kiev devrait arrêter toutes ses centrales nucléaires, car il lui serait interdit d’importer du combustible pour celles-ci.

« Le statut de pays dénucléarisé de l’Ukraine est déterminé par sa participation au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), auquel elle a adhéré en 1994. En vertu du TNP, seuls les pays qui ont développé et testé des armes nucléaires avant 1967 peuvent posséder des armes nucléaires. L’Ukraine n’en fait pas partie », a rappelé l’expert.

Lire la suite…

Source : https://fr.sputniknews.com/20220221/en-voulant-se-doter-de-larme-nucleaire-lukraine-risque-de-se-priver-du-nucleaire-civil-1055263258.html

 

On s’en souviendra, il s’agissait d’une « annonce » ou « menace » de l’ineffable Volodymir Zelenski… Ah, Macron, Trudeau, Zelenski, quel trio ! Pardon…

 

 

 

 

La suite

 

En photos :

 

Les commandos russes parachutés près de Kiev

 

 

Strategika 51 – 25.2.2022

 

 

 

Des commandos russes musulmans originaires du Caucase ont été parachutés en masse au nord de Kiev. On les voit ici prier dans une forêt à 30 km de la capitale ukrainienne (24/02/2022)

 

 

Lire/voir la suite…

 

Source : https://strategika51.org/2022/02/25/photo-du-jour-les-commandos-russes-parachutes-pres-de-kiev/

 

 

 

 

 

Pendant que…

M. de Villepin rabat son sanglant caquet à Botul sur un plateau télé et que…

 

 

Les radicaux d’Azov pratiquent la politique de la terre brûlée

 

 

Strategika 51 – 25.2.2022

 

 

 

 

 

Des membres radicaux incluant les éléments néonazis du bataillon Azov ainsi que des volontaires extrémistes étrangers sont en train de lancer des roquettes sur des zones résidentielles peuplées de civils, tirent sur les soldats ukrainiens qui battent en retraite et détruisent des ponts.

 

Des extrémistes d’Azov ont ouvert le feu sur des civils tentant de fuir Kiev, causant la mort d’une dizaine de personnes. D’autres volontaires radicaux veulent utiliser des vecteurs biologiques pathogènes dans le système de distribution de l’eau potable, saboter les usines chimiques après avoir échoué à créer une brèche dans le sarcophage ou l’arche de confinement entourant le réacteur numéro quatre de la centrale nucléaire de Tchernobyl.

Les radicaux extrémistes du Polk Azov (Régiment Azov) et les volontaires étrangers sont très en colère contre les militaires de l’armée régulière ukrainienne qu’ils mitraillent à la première occasion. Ces radicaux sont ciblés en priorité par les forces spéciales russes.

 

Source : https://strategika51.org/2022/02/25/les-radicaux-dazov-pratiquent-la-politique-de-la-terre-brulee/

Site sur lequel il est possible de suivre le déroulement des opérations plusieurs fois par jour.

 

 

 

 

Les gens un peu adultes essaient de comprendre ce qui se passe, comment et pourquoi. En voici de quelques origines différentes, dont les opinions, loin de se contredire paraissent plutôt se compléter.

 

 

De la Mer Noire à la Méditerranée orientale, il ne faut plus provoquer l’ours russe

 

 

Pepe Escobar – The Cradle – 24.2.2022

 

Traduit et mis en ligne le 25.2.2022 par le cri des peuples

 

 

 

 

 

Les États-Unis n’auraient pas dû titiller l’ours russe. Maintenant, il est complètement réveillé : après l’Ukraine, les Russes devraient faire table rase des belligérants étrangers fouinant autour de la Méditerranée orientale et de la mer Noire. La Russie a enduré huit ans de provocations de l’OTAN en Ukraine avant de rugir. Maintenant, elle s’apprête à faire le ménage en Asie occidentale et au-delà.

 

 

 

 

 

C’est ce qui se passe lorsqu’une bande d’hyènes miteuses, de chacals et de minuscules rongeurs piquent l’ours : un nouvel ordre géopolitique mondial naît à une vitesse époustouflante.

D’une réunion dramatique du Conseil de sécurité russe à une leçon d’histoire de l’ONU donnée par le Président russe Vladimir Poutine et la naissance subséquente des Bébés Jumeaux – les républiques populaires de Donetsk et Louhansk – jusqu’à l’appel des républiques séparatistes à Poutine pour qu’il intervienne expulser militairement du Donbass les forces ukrainiennes soutenues par l’OTAN qui les bombardent et les pilonnent depuis 8 ans, ce fut un processus sans faille, exécuté à une vitesse fulgurante.

Lire la suite…

 

Source : https://lecridespeuples.fr/2022/02/25/de-la-mer-noire-a-la-mediterranee-orientale-il-ne-faut-plus-provoquer-lours-russe/

 

 

 

Trois questions à Bruno Drewski sur la reconnaissance par Poutine des républiques séparatistes en Ukraine

 

 

Robin Delobel – Investig’action – 23.2.2022

 

 

 

 

 

 

Nouveau rebondissement dans la crise ukrainienne. Lundi, Vladimir Poutine a reconnu officiellement l’indépendance des deux républiques séparatistes prorusses dans le Donbass.  Maître de conférence à l’INALCO et spécialiste de l’Europe de l’Est, Bruno Drewski nous éclaire sur les fondements de cette ultime manœuvre et ses conséquences.

 

Q. Pourquoi Vladimir Poutine a-t-il reconnu l’indépendance des deux républiques séparatistes dans le Donbass, à l’est de l’Ukraine?

R. La raison la plus importante n’est pas forcément celle qui retient l’attention des Occidentaux. Poutine était obligé d’intervenir de la sorte à cause la pression de son opinion publique qui ne peut pas tolérer qu’une masse de Russes soit bombardée. Car c’est bien ce qui se passait au Donbass avant même cette reconnaissance et la crise actuelle qui n’a fait qu’exacerber les tensions.

La population du Donbass est bombardée en fait par intermittence depuis 2014. Il y a des groupes armés ukrainiens qui bombardent, ce n’est pas forcément l’armée ukrainienne directement, mais plus souvent des groupes fascisants qui sont rattachés à l’armée. Il y a eu des milliers de victimes civiles depuis 2014. Dans ce contexte, on peut certes d’un point de vue légal préférer la position de la Chine au Conseil de Sécurité lundi. D’un côté, elle soutient la Russie contre la pression de l’OTAN, mais de l’autre, elle n’accepte pas le principe de remise en cause de l’intégrité territoriale des États existants, donc de l’Ukraine, comme ce fut le cas avec le Kosovo de la part de l’OTAN puis aujourd’hui du Donbass de la part de la Russie. Mais, à Moscou, la pression populaire russe, et celle des militaires aussi, est trop forte pour que Poutine puisse suivre cette ligne purement diplomatique.

Lire la suite…

Source : https://www.investigaction.net/fr/3-questions-a-bruno-drewski-sur-la-reconnaissance-par-poutine-des-republiques-separatistes-en-ukraine/

Bruno Drweski est l’auteur de La nouvelle Russie est-elle de droite ou de gauche ? aux éditions DELGA.

 

 

 

Vladimir Cortés

 

 

Observatus Geopoliticus – Chroniques deu Grand jeu – 24.2.2022

 

 

 

 

 

 

Quand Hernán Cortés débarqua sur les côtes mexicaines en 1519 et voulut s’enfoncer dans l’inconnu à la recherche de l’empire aztèque, il brûla ses navires pour obliger ses soldats à rester avec lui. Désormais, le Rubicon était franchi, tout retour en arrière était impossible…

C’est peu ou prou ce que vient de faire Vladimir Poutine, à la surprise quasi générale. Y compris celle de votre serviteur qui, il y a trois jours encore, pensait que le Kremlin s’arrêterait aux républiques séparatistes. Mais cela dépasse dorénavant largement, très largement le Donbass, relégué au rang de péripétie anecdotique. Exception faite de la parenthèse trumpienne qui a brouillé la donne durant quatre ans, le grand affrontement que l’on voyait poindre dès 2013-2014 arrive maintenant à maturation.

 

L’ours ne prend plus de gants, se fichant comme d’une guigne des énièmes sanctions occidentales (qui de toute façon étaient devenues un hobby quelque peu monotone) ou de l’arrêt du Nord Stream II (même si, chose intéressante, il est suspendu et non annulé, Berlin donnant même des indications de temps). C’est un tremblement de terre géopolitique, le rapprochement entre Europe et Asie étant maintenant repoussé aux calendes grecques.

Lire la suite…

 

Source : https://www.chroniquesdugrandjeu.com/2022/02/vladimir-cortes.html

 

 

 

 

 

« Shock and Awe »… chacun son tour !

 

 

La campagne russe stupeur & effroi en Ukraine vise à résoudre la crise des missiles européens

 

 

Andrew Korybko − OneWorld Press – 24.2.2022

 

Publié par jmarti – Le Saker francophone – 25.2.2022

 

 

 

 

 

 

La crise non-déclarée des missiles, provoquée en Europe par les États-Unis, est en pratique une version contemporaine de la crise des missiles de Cuba, avec une inversion des rôles. Il s’agit d’une vérité concrète et facilement vérifiable : cette crise de sécurité stratégique est la pire qui existe à ce jour dans le monde, au vu du fait qu’elle vient de se transformer en guerre chaude, alors que la précédente était restée une guerre froide… On peut espérer que l’Occident, États-Unis en tête, ne vont pas escalader cette crise à un niveau nucléaire ou menacer d’attaquer l’armée russe déployée en Ukraine ; faute de quoi l’horloge du scénario catastrophe pourrait finalement caler ses aiguilles sur l’horaire funeste de minuit.

 

Le président russe Vladimir Poutine a autorisé ce qu’il a dénommé une opération spéciale en Ukraine au cours des premières heures du 24 février (heure de Moscou) dans une allocution spéciale à la nation. Les objectifs qu’il a énoncés sont de démilitariser et dénazifier l’Ukraine, avec la remarque : « nous n’avons aucun projet d’occupation du territoire ukrainien« . Il a cité l’Article 51 de la charte des Nations Unies, qui a trait à l’auto-défense, pour justifier ses actions. Beaucoup d’éléments restent flous à ce stade, au vu du brouillard de guerre environnant ces actions, mais il semble que cette opération spéciale ait pour objectif de protéger de manière durable les lignes rouges de sécurité nationale que le président Poutine avait déjà consacré beaucoup de moyens à articuler.

Lire la suite…

Source : https://lesakerfrancophone.fr/la-campagne-russe-stupeur-effroi-en-ukraine-vise-a-resoudre-la-crise-des-missiles-europeens

 

 

 

 

 

On lira aussi avec intérêt ce que disait Alastair Crooke, au tout début de ce mois historique :

 

Les turbulences persisteront jusqu’à l’émergence d’un ordre mondial modifié

 

L’Ukraine s’est transformée – de manière inattendue – du point de vue de Washington, passant d’une « distraction utile » à un dilemme pour Biden.

 

Alastair Crooke – Strategic Culture – 7.2.2022

Publié par ZinebLe Saker francophone – 25.2.2022

 

 

 

« Que ferons-nous si l’Occident refuse d’entendre raison ? », a fait remarquer Sergueï Lavrov. « Eh bien, le président de la Russie a déjà dit ce [qu’il fera] ». « Si nos tentatives de s’entendre sur des principes mutuellement acceptables pour assurer la sécurité en Europe ne donnent pas le résultat escompté, nous prendrons des mesures de riposte ». Interrogé directement sur ce que pourraient être ces mesures, il [Poutine] a répondu : « elles pourraient prendre toutes les formes et être de n’importe quelle envergure ». La Russie avait précédemment annoncé qu’en l’absence d’une réponse satisfaisante de la part de l’Occident, elle laisserait de côté le langage de la diplomatie pour recourir à des mesures « militaro-techniques » non précisées, ce qui aurait pour effet d’accroître progressivement la pression sur l’OTAN et les États-Unis.

Lire la suite…

 Source : https ://lesakerfrancophone.fr/les-turbulences-persisteront-jusqua-lemergence-dun-ordre-mondial-modifie

 

 

 

 

Et, bien sûr, il y a le Saker,  

 

 

qu’il faut suivre au jour le jour, sur le même site.

 

 

 

 

 

Sans parler de :

 

 

Poutine et nos chers médias

 

Philippe Arnaud – L.G.S.  25.2.2022

 

 

 

 

 

 

Le jeudi 24 février, sur France 2, après le Journal télévisé de 20 h, j’ai regardé l’émission spéciale consacrée à la guerre entre la Russie et l’Ukraine. Vladimir Poutine gagnerait à l’écouter en replay car même, par grand froid, il pourra, sans crainte, sortir en petite tenue, ayant, lors de cette émission, « été habillé pour l’hiver »…

 

Le plateau et la présentation étaient les mêmes que lors de l’émission du 10 février avec Jean-Luc Mélenchon, et les poncifs… les mêmes.

Remarque 1. Les remarques ci-après doivent beaucoup aux observations de mon ami D** (qui se reconnaîtra…). Je lui adresse mes plus vifs remerciements.

Lire la suite…

 

Source : https://www.legrandsoir.info/poutine-et-nos-chers-medias.html

 

 

 

 

 

Выйди на улицу, если ты мужчина (1)

 

 

 

 

 

 

Zelensky, président ukrainien a voulu imiter Macron et son : « S’ils veulent un responsable, il est devant vous. Qu’ils viennent le chercher ».

– Ouaip, bien parlé ! se sont exclamés les Ricains et leurs alliés.

– Я согласен (d’accord), Я иду. (j’arrive) a répondu Poutine à la centième invite du matamore.

Alors, tous déguerpissent et Zelensky pleurniche :

– Au secours, j’suis seul, personne ne veut mourir pour l’Ukraine.

Excellente, mais tardive découverte ! Depuis le début, l’objectif des États-Unis est de faire s’étriper les européens entre eux.

Théophraste R. Auteur du polar : « Le serial killer qui ne voulait pas être égratigné ».

____________

Note. (1). « Sors dehors si t’es un homme ! ».

Source : https://www.legrandsoir.info/vyjdi-na-ulicu-esli-ty-muzhchina-1.html

 

 

 

 

 

Et le Figaro sans Z, Dieu nous tripote !

[On se rappellera que les Ukrainiens, pour enquiquiner les Russes, avaient décidé d’assoiffer la Crimée en bouchant le canal qui l’alimentait en eau…]

 

 

Ukraine : Moscou prend le contrôle d’un canal clé pour approvisionner en eau la Crimée

 

 

 

 

 

 

Les forces russes ont annoncé avoir pris le contrôle d’un canal vital pour approvisionner en eau la Crimée, péninsule ukrainienne annexée par la Russie et qui souffrait de pénuries depuis huit ans.

 

« Grâce à l’utilisation des régiments terrestres et des troupes aéroportées (…), les forces russes ont pu arriver jusqu’à la ville de Kherson ce qui a permis de débloquer le canal Nord-Crimée et de rétablir l’approvisionnement en eau de la péninsule de Crimée »…

 

a indiqué l’armée russe dans un communiqué jeudi 24 février. Les autorités ukrainiennes avaient coupé les vannes de ce canal situé dans la région de Kherson, qui assurait 85% des besoins en eau de la Crimée, peu après l’annexion de la péninsule au printemps 2014. Depuis, la Crimée faisait face à de graves pénuries d’eau, notamment pendant les périodes de sécheresse en été. Le blocus du canal a également affecté l’agriculture de la péninsule, connue autrefois pour ses plantations de riz et de maïs.

Selon le gouverneur de Crimée, Sergueï Aksionov, après la prise de contrôle par l’armée russe, le canal pourrait de nouveau devenir opérationnel d’ici 48 heures. La Russie a commencé jeudi son offensive en Ukraine, après la reconnaissance lundi par le président russe Vladimir Poutine de l’indépendance de territoires séparatistes ukrainiens du Donbass.

Source : https://www.lefigaro.fr/flash-actu/ukraine-moscou-prend-le-controle-d-un-canal-cle-pour-approvisionner-en-eau-la-crimee-20220225

 

 

 

 

Mais pour ce qui est du Nord Stream II…

 

 

 

On repassera… les Russes n’ont pas que ça à faire.

 

 

 

 

 

Première réaction officielle

 

 

Soutien de Bachar al-Assad à Vladimir Poutine

 

 

Gilles Munier – France-Irak Actualités –26.2. 2022

 

 

 

 

 

 

Appel téléphonique du président al-Assad au président Poutine sur l’opération militaire en cours

 

Revue de presse : Agence  arabe syrienne d’informations (25/2/22)*

 

Le président Bachar al-Assad a téléphoné aujourd’hui au président russe, Vladimir Poutine.

La conversation entre les deux présidents a porté sur la situation en Ukraine et sur l’opération militaire spéciale de la Russie entreprise pour protéger les civils dans le Donbass.

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/soutien-de-bachar-al-assad-a-vladimir-poutine/

 

 

 

 

Réactions non conformes.

 

 

En Tchétchénie, aux États-Unis et… en Suisse

 

 

 

Des milliers de combattants tchétchènes prêts à se déployer en Ukraine, annonce Ramzan Kadyrov

  

Sputnik.fr – 26.2.2022

 

 

 

Le dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov pose avec des militaires après la revue des troupes, à Grozny, le 25 février 2022.

 

 

 

Le chef de la République russe de Tchétchénie a affirmé que ces hommes étaient « des volontaires qui sont prêts à partir pour n’importe quelle opération spéciale à tout moment ». Ils ne seront toutefois envoyés en Ukraine qu’avec l’aval de Moscou.

 

Alors que l’intervention militaire russe en Ukraine se poursuit, le dirigeant de la République russe de Tchétchénie Ramzan Kadyrov a déclaré que des milliers d’hommes de ses forces armées se tenaient prêts à être déployés dans le pays d’Europe de l’Est.

 

[Ils] sont prêts à partir pour n’importe quelle opération spéciale à tout moment.

 

Le 25 février, quelque 12.000 volontaires de cette république du Caucase – membre de la Fédération de Russie et peuplée de 1,4 millions d’habitants – se sont rassemblés sur la place centrale de sa capitale, Grozny, afin de montrer leur soutien à Moscou. « Ce sont des volontaires qui sont prêts à partir pour n’importe quelle opération spéciale à tout moment afin de sécuriser notre État et notre peuple », a déclaré Ramzan Kadyrov à Tchecthnia sevodnia. Il a affirmé au média tchétchène qu’au total 70.000 combattants se tenaient prêts à partir pour l’Ukraine, tout en précisant qu’aucune troupe ne serait déployée dans ce pays tant que le « commandant suprême en chef » Vladimir Poutine n’aurait pas donné son feu vert.

Ramzan Kadyrov conseille au président ukrainien de demander « pardon » à Vladimir Poutine.

 

Lire la suite…

 

Source : https://francais.rt.com/international/96402-milliers-combattants-tchetchenes-prets-se-deployer-ukraine-annonce-ramzan-kadyrov

 

 

 

 

Des rapports de témoins oculaires indiquent que l’armée ukrainienne a été la première à tirer, dans la guerre avec la Russie

 

 

Don Hank et Jeremy KuzmarovCovert Action Magazine – 24.2.2022

 

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

Vidéo de l’agence de renseignement russe de ce qu’elle dit être un char ukrainien qui a été touché sur le territoire russe lundi. L’emplacement indiquerait que l’Ukraine a envahi la Russie en premier et non l’inverse. [Source : consortiumnews.com]

 

 

Les médias occidentaux ont omis de rapporter que la population de l’est de l’Ukraine avait supplié Vladimir Poutine d’envoyer des troupes russes pour les sauver des envahisseurs, soutenus par les Américains et des milices néo-nazies.

 

Les forces russes ont lancé des « opérations militaires spéciales » en Ukraine jeudi matin, y compris des attaques de missiles de croisière et balistiques visant des infrastructures près de grandes villes telles que Kiev, Kharkov, Marioupol et Dniepr, selon les médias.

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré qu’il n’avait pas l’intention d’occuper l’Ukraine, mais qu’il voulait « démilitariser et dénazifier l’Ukraine ».

 

 

 

Photo extraite  d’une vidéo montrant apparemment des frappes de missiles à Dniepr, en Ukraine, le 24 février 2022. [Source : timesofisrael.com]

 

 

Le président américain Joe Biden a publié une déclaration écrite disant que la Russie avait choisi une « guerre préméditée qui entraînera des pertes catastrophiques en vies humaines et des souffrances humaines », ajoutant que « les prières du monde entier sont avec le peuple ukrainien ce soir alors qu’il subit une attaque non provoquée et injustifiée par les forces militaires russes ».

L’évaluation de Biden est fausse, compte tenu du fait que la Russie n’a pas cessé d’être provoquée tout au long des huit dernières années.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/des-rapports-de-temoins-oculaires-indiquent-que-larmee-ukrainienne-a-ete-la-premiere-a-tirer-dans-la-guerre-avec-la-russie/

 

 

 

 

 

LB’s Letter

 

 

Le Donbass suisse (courte fiction)

 

Luc Brunet – 25 Février 2022

 

 

Alors que les événements se développent très rapidement en Ukraine, de nombreuses personnes aux États-Unis ou en Europe peuvent avoir des difficultés à comprendre le sentiment des Russes sur ce qui s’est passé au cours des 7 dernières années en Ukraine et dans le Donbass – événements qui ont conduit à la décision dramatique de cette semaine.

Comme je l’ai déjà fait par le passé, j’utiliserai un scénario fictif se déroulant en Europe, mais suivant les mêmes schémas géopolitiques que la situation réelle dans le Donbass. Je l’appelle le Donbass suisse.

Voici le scénario qui s’étale sur 7 ans, incluant des commentaires  qui font le lien avec le vrai Donbass.

 

 

 

Lire la suite…

Source : https://fr.lbs-letter.com/single-post/le-donbass-suisse-courte-fiction

 

 

 

 

Dernière minute…

 

https://southfront.org/mariupol-trap-ukrainian-nazis-kill-civilians-as-russians-approach-videos-18/

 

(Voir la vidéo de SouthFront)

 

Il est temps que les Tchétchènes arrivent !

 

 

 

 

À suivre aussi, comme pour le Manifeste conspirationniste !

 

 

 

Mis en ligne le 26 février 2022

 

 

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

 

 

 

Partager

Plus d’histoires deCulture