Aller à…
RSS Feed

29 juin 2022

Les Grosses Orchades, les Amples Thalamèges, le blog


 

 

 

 

 

 

 

La France qui coule…

 

 

Quand les Français en auront marre de se lancer dans des guerres d’agression derrière un mirliflore parachuté…

 

 

Ils se préoccuperont du sort d’un des leurs qui n’a commis d’autre crime que d’être l’honneur du pays de sa mère.

 

 

 

 

 

Le gouvernement [Bennett] s’acharne contre Salah Hamouri.

Exigeons sa libération immédiate !

 

Jean-Pierre – Palestine Solidarité – 11.3.2022

 

 

 

 

 

 

Communiqué de l’AFPS

 

Salah Hamouri vient d’être mis en détention administrative – sans charge ni jugement – pour une durée de 4 mois. Sur simple décision des autorités israéliennes, cette détention peut être renouvelée à l’infini sans la moindre charge. Cet acharnement d’Israël contre un militant des droits humains et avocat des prisonniers palestiniens ressemble de plus en plus à une vengeance d’État. En le privant de tous ses droits, en le menaçant d’expulsion, le régime d’apartheid tente de briser l’esprit de résistance de Salah Hamouri, comme il le fait avec toutes celles et tous ceux qui lui résistent en Palestine occupée.

Salah Hamouri, né à Jérusalem d’un père palestinien et d’une mère française, est palestinien, mais il est aussi citoyen français. Un citoyen français persécuté et arbitrairement détenu dont la situation engage la responsabilité du gouvernement français.

L’Association France Palestine Solidarité demande aux autorités françaises, et en particulier au Président de la République d’intervenir immédiatement et publiquement auprès des autorités israéliennes pour obtenir sa libération, la restauration de ses droits de résident et la possibilité de vivre à Jérusalem avec son épouse et ses enfants.

Le Bureau national,
Le 11 mars 2022

>> Voir l’appel à action

Source : AFPS
https://www.france-palestine.org/…

 

 

 

 

De quatre mois en quatre mois… c’est quelque chose que connaît bien Julian Assange.

 

 

 

 

Et que connaît aussi, ô combien, Georges Ibrahim Abdallah…

 

 

 

 

Ah, les méchants Russes !

 

 

 

 

L’Ukraine, la Russie et l’académicien

 

Théophraste R. – L.G.S. – 12.3.2022

 

 

 

 

Le mieux est de lire.

 

https://artofuss.blog/2022/03/10/andrei-makine-pour-arreter-cette-guer…

 

En filigrane, le procès de nos médias (plus « zelenskyens » que les médias états-uniens).

Théophraste R. Auteur de la supplique (en préparation) : « Rouvrez RT ».

 

_________________

P.S. On a dit de nos académiciens qu’ils sont quarante à avoir de l’esprit comme quatre. On voit ici qu’il y en a un qui informe mieux que quarante mille journalistes.

 

Source : https://www.legrandsoir.info/l-ukraine-la-russie-et-l-academicien.html

 

 

 

 

 

Cela va sans dire, mais, comme d’habitude, mieux encore en le disant.

 

Une guerre ne devient pas une guerre le jour où les médias décident de vous la montrer.

 

Viktor Dedaj – L.G.S. – 8.3.2022

 

 

 

 

 

 

Être anti-guerre, ce n’est pas être simplement contre « la » guerre. Être anti-guerre, ce n’est pas exprimer des positions (plutôt futiles à notre humble niveau) une fois qu’elle a éclaté. Être anti-guerre, c’est vouloir comprendre l’enchaînement des décisions prises par chacun des acteurs qui ont mené à un tel dénouement. Être anti-guerre, ce n’est pas déclarer son opposition à sa forme la plus concrète, évidente, et spectaculaire, mais être aussi archi-critique des actions et des logiques économiques et politiques qui l’ont alimentée. C’est tenter d’évaluer la culpabilité respective des acteurs.

Rejeter une telle démarche intellectuelle montre que l’on n’est nullement « anti-guerre », seulement anti cette guerre-là, en particulier. C’est aussi exposer un angle mort sur les causes et les autres formes de guerre, économiques, tels que les embargos et blocus, qui peuvent faire, et font souvent, autant de victimes, mais silencieuses (silencieuses, parce que les grands médias en ont décidé). Les centaines de milliers de victimes des sanctions contre l’Irak, pour ne prendre qu’un exemple – et pas des plus récents – en sont la preuve.

Lire la suite…

Source : Une guerre ne devient pas une guerre le jour où les médias décident de vous la montrer. — Viktor DEDAJ (legrandsoir.info)

 

 

 

 

Là, on est carrément chez France-Soir

 

Facebook et Instagram autoriseront les appels à la violence contre les Russes et les appels au meurtre contre Poutine

 

France-Soir – 10.3.2022

 

 

« Les appels à la violence et au meurtre seront autorisés par Facebook et Instagram » – France Soir

 

 

Dans le contexte de la guerre en Ukraine, Meta, maison-mère de Facebook et Instagram, autorisera dans certains pays les utilisateurs de ces deux plateformes à appeler à la violence contre les Russes et les soldats russes, selon des courriels internes que l’agence Reuters a pu consulter jeudi 10 mars. En ce sens, les réseaux sociaux adapteront temporairement leur politique en matière de discours incitant à la haine. Cette décision s’appliquera également pour les messages émettant des appels au meurtre contre le président russe Vladimir Poutine ou le président biélorusse Alexandre Loukachenko.

Selon les e-mails consultés par Reuters, les appels à la violence contre les Russes seront autorisés dès lors que le texte de la publication précise que cet appel à la violence ou au meurtre s’inscrit dans le cadre de la guerre en Ukraine.

Plus tôt, Facebook avait également annoncé autoriser les publications qui font l’éloge du bataillon néo-nazi Azov. Le porte-parole de Meta, Joe Osborne, avait déclaré que la société privée « faisait pour le moment une exception en ce qui concerne les publications faisant l’éloge du régiment Azov uniquement si la publication évoque le contexte de la guerre en Ukraine ou son rôle au sein de la Garde nationale ukrainienne ».

Les publications appelant à la violence anti-russe seront autorisées en Lettonie, en Lituanie, en Estonie, en Pologne, en Slovaquie, en Hongrie, en Roumanie, en Russie et en Ukraine.

Source : https://www.francesoir.fr/politique-monde/facebook-et-instagram-autorisent-les-appels-la-violence-contre-les-russes

 

 

 

Delete

 

 

 

 

 

Restons en France encore un instant

Bien qu’on ne soit pas de la famille, cette phrase nous était restée en travers du gosier. On s’aperçoit de plus en plus qu’on n’était pas les seuls.

 

 

« Lénine est l’auteur de l’Ukraine d’aujourd’hui » ou comment tout ça est la faute à… Lénine et aux bolcheviks !

 

Yorgos Mitralias – L.G.S. – 11.3.2022

 

 

 

 

Que diriez-vous si on s’arrêtait de pérorer sur Poutine, sur ses projets géostratégiques et ses visions politiques, et si on prenait la peine de laisser le principal intéressé, Poutine lui-même, nous en parler ? Que diriez-vous si on s’arrêtait un peu d’imaginer ce qu’il pense et ce qu’il veut faire en envahissant l’Ukraine, et au lieu de ça, lui donner la parole pour qu’il nous explique tout de première main ?

Mais, commençons par un quiz : qu’ont-ils en commun les ennemis anticommunistes occidentaux de Poutine et les défenseurs de gauche de Poutine ? La réponse est que tous les deux perçoivent la Russie de Poutine comme une certaine « continuation » de l’URSS. Les premiers pour la critiquer et la condamner, les seconds pour l’approuver et la défendre. Cependant, tant les uns que les autres comptent sans leur hôte, lequel dans ce cas n’est autre que Poutine lui-même. Alors, nous avons trouvé et lu son discours historique du 22 février, dans lequel il a exposé « longuement et en détail », pendant une heure et demie (!), les raisons de la guerre qu’il a déclarée contre l’Ukraine. Et le résultat de cette lecture a été extrêmement révélateur : ce que Poutine pense et dit est diamétralement opposé à tout ce que disent ses ennemis occidentaux et des admirateurs de gauche. Poutine déteste la révolution russe, les bolcheviks et, en particulier, Vladimir Lénine, plus que tout autre chose ! Alors, écoutons ce qu’il dit dès le début de son discours, dont il avertit qu’« il sera long et détaillé » :

Lire la suite…

 

Source : https://www.legrandsoir.info/poutine-lenine-est-l-auteur-de-l-ukraine-d-aujourd-hui-ou-comment-tout-ca-est-la-faute-a-lenine-et-aux-bolcheviks.html

 

 

 

 

Profitons-en pour rappeler à ceux qui l’ont manquée, la lettre de Lénine à Poutine, pcc. Anatole Atlas du mois dernier, qui se terminait par :

« Rendez-vous le 25 octobre (7 novembre) 2121 »

 

http://www.spherisme.be/Texte/[email protected]

 

 

 

 

 

Dernier crochet par France-Soir avant de lâcher les baskets aux Français :

 

Mise en perspective géopolitique du conflit en Ukraine pour France Soir

 

Karine Bechet Golovko – Russie Politics –  11.3.2022

 

 

Chers lecteurs, je voulais partager avec vous, à l’heure où l’hystérie remplace la réflexion, mon interview pour France Soir. Puisque les pays européens se lancent dans une folle course-poursuite à celui qui criera le plus fort, qui tapera le plus fort, qui crachera le plus loin, manifestement au nom de « valeurs » occidentales directement descendues des années 30, puisque ce sera à l’Europe, une fois de plus, d’en payer le prix, il est important de comprendre les enjeux de ce qui se déroule sous nos yeux. Pourquoi la Russie est intervenue, qui occupe réellement l’Ukraine et beaucoup d’autres questions :

 

 

 

 

 

 

Le Parlement Européen – (c’est nous, s’pas ?)

 

 

 

 

 

C‘est en France aussi et c’est un livre

 

Entretien d’actualité sur la biographie de Rudy Reichstadt

 

 

 

 

Samedi 12 mars 2022, je répondais aux questions des Mousquetaires de l’info, à propos de mon dernier ouvrage, L’anticonspirationnisme mis à nu à travers l’imposture Rudy Reichstadt, publié en septembre 2021 aux éditions le Retour aux Sources. Ce qu’on pourrait appeler également « l’anticomplotisme » (AC) n’est rien d’autre qu’un des logiciels contemporains du système pseudo-démocratique dont la fonction est de placer sous l’éteignoir toute forme de libre pensée et de désigner à la vindicte populaire les lanceurs d’alerte dans tous les domaines. Rudy Reichstadt est le symbole et la synthèse de cette méphitique escroquerie intellectuelle en bande organisée. Sans surprise, Rudy et son site de délation Conspiracy Watch ont immédiatement choisi le camp des BHL, Gluksman, Fourest & C° dans le récent conflit russo-ukrainien. Écouter l’escroc AC Rudy peut s’avérer utile quand on n’a pas le temps de se documenter sur un sujet complexe : la direction qu’il recommande est toujours l’inverse de celle qu’il faut prendre, et celles qu’il barre de l’infamante pancarte de « complotiste » sont dans 100 % des cas celles dans lesquelles il faut résolument s’engager.

 

 

 

 

 

 

 

Retour aux guerres

 

Des « conseillers militaires » étrangers en Ukraine

 

Strategika51 – 12.3.2022

 

 

 

 

 

Des photographies de membres des forces spéciales US en Ukraine commencent à émerger en ligne.

Ils arborent des insignes des forces armées ukrainiennes.

Ils ne sont pas les seuls. L’Allemagne, la Grande-Bretagne, la France, l’Italie, l’Irlande, Israël, la Hongrie, la Lettonie et les Pays-Bas disposent de dizaines de points de liaison pour l’introduction d’armes, d’équipement et de combattants en Ukraine.

Des recruteurs issus de plusieurs pays de l’OTAN sont en Irak pour mobiliser de jeunes chômeurs irakiens et kurdes d’Irak et de Syrie pour les envoyer en Ukraine.

Source : https://strategika51.org/2022/03/12/des-conseillers-militaires-etrangers-en-ukraine/

 

 

 

 

 

 

Zelenski a utilisé une femme  enceinte (mais mannequin !) pour le faux attentat de Mariupol

 

Rafael Fakhrutdinov – Histoire et société – 10.3.2022

 

 

 

 

L’attaque aérienne russe contre la maternité de Mariupol était en réalité une mise en scène. Bref ! je me demande s’il ne sont pas en train de nous refaire le coup de l’assassinat des bébés en couveuse par lequel une agence de publicité a réussi à populariser l’entrée en guerre contre Saddam HUSSEIN.

 

 

 

Voir la suite 

 

Source : https://histoireetsociete.com/2022/03/10/zelenski-a-utilise-une-mannequin-enceinte-pour-le-faux-attentat-de-mariupol/

Galerie de photos : https://vz.ru/photoreport/1147869/#ad-image-1

 

 

 

 

Après Jimmy Dore, Aaron Maté et quelques autres amis , voici la version Fox News des « suppôts de Poutine » réfractaires aux thèses impérialistes de  Washington sur la question (et ils ne manquent pas non plus d’arguments, même s’ils sont diamétralement opposés, politiquement ) :

 

 Russiagate (2) : les suppôts américains de Poutine

 

 

Tucker Carlson est ce qu’il est (Zunien), mais personne ne pourra dire qu’il ne mouille pas sa chemise pour faire comprendre aux Américains « the real facts of life » !

À ne pas rater.

25 minutes d’intelligence et – vu le contexte – de courage.

 

 

 

 

 

 

 

 

FINANCE

(forcément)

INTERNATIONALE

 

 

Via la crise ukrainienne, les USA cherchent à s’emparer du marché européen à leur seul profit. Une fois ce but accompli, ils en fixeront les conditions, règles et prix.

Nous sommes prévenus.

 

Le coup de pied de judo russe au ventre financier occidental

 

Pepe Escobar – Entelekheia – 12.3.2022

 

Paru sur The Cradle.co sous le titre Russia’s judo kick to the western financial gut

 

 

 

 

 

Le champ de bataille est défini.

La liste noire officielle des nations hostiles sanctionneuses de la Russie comprend les États-Unis, l’UE, le Canada et, en Asie, le Japon, la Corée du Sud, Taïwan et Singapour (le seul pays d’Asie du Sud-Est). Remarquez la façon dont cette « communauté internationale » ne cesse de rétrécir.

Les pays du Sud émergent doivent savoir qu’aucune nation d’Asie occidentale [le Moyen-Orient, NdT], d’Amérique latine ou d’Afrique n’a rejoint le train des sanctions de Washington.

Moscou n’a même pas encore annoncé son propre paquet de contre-sanctions. Pourtant, un décret officiel « sur l’ordre temporaire des obligations envers certains créanciers étrangers », qui permet aux entreprises russes de régler leurs dettes en roubles, donne un aperçu de ce qui est à venir.

Les contre-mesures russes tournent toutes autour de ce nouveau décret présidentiel, signé samedi dernier, que l’économiste Yevgeny Yushchuk définit comme une « mine terrestre nucléaire de représailles ».

Lire la suite…

Source : Le coup de pied de judo russe au ventre financier occidental (entelekheia.fr)

 

 

 

 

 

 

Les sanctions de l’UE à l’encontre de la Russie équivalent à un « suicide par flic interposé »

 

Tom Luongo – Gold Goats ‘N Guns – 25.2.2022

 

Publié par Zineb – Le Saker francophone – 12.3.2022

 

 

 

 

 

L’UE a dévoilé sa première série de sanctions économiques à l’encontre de la Russie pour son invasion de l’Ukraine. Les dirigeants de l’UE semblent encore plus furieux de ce qui se passe que les dirigeants américains. Voici l’article de Sputnik News sur cet imbroglio.

Nous savons que l’UE est très dépendante de l’énergie russe et que les sanctions existantes entravent le commerce entre l’UE et la Russie depuis des années. L’Europe est incroyablement vulnérable à toute forme de bouleversement affectant l’offre et la demande, alors que son système financier est au bord du gouffre.

 

 

 

 

Il n’y a pas de solidarité entre les États-Unis et l’UE sur ces questions, comme je l’ai souligné dans de nombreux articles. La question qui se pose maintenant est la suivante : pourquoi l’Europe choisit-elle de de se battre et de s’attaquer aux exportations d’énergie russes et à la capacité des banques de l’UE à faire des affaires pour acheter du gaz russe et d’autres produits d’exportation ?

La réponse doit être que c’est exactement ce qu’ils voulaient en premier lieu.

Aux États-Unis, nous appelons cela un « suicide par flic interposé »

Lire la suite…

 

Source : https://lesakerfrancophone.fr/les-sanctions-de-lue-a-lencontre-de-la-russie-equivalent-a-un-suicide-par-flic-interpose

 

 

 

 

La triple croix de l’Ouest

2e partie

 

Steve Brown – Strategika51 – 12.3.2022

 

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

 

 

À vue de nez, la folie de la politique étrangère des USA semble non seulement bizarre mais aussi absurde :

 

1/       Proscription des futurs approvisionnements énergétiques allemands et européens.

2/     Coupure de la Russie d’avec le commerce mondial ; déclaration de guerre de Washington.

3/       Abandon de l’Ukraine aux chiens de la guerre.

 

Mais rappelez-vous qu’il y a déjà longtemps que Washington a perdu la raison, et que le diable se cache dans les détails.

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/la-triple-croix-de-louest-2e-partie/

 

 

 

 

 

Qui veut la guerre avec la Russie ?

 

Les néocons et leurs alliés pourraient bien la faire arriver.

 

 

Philip Giraldi • The UNZ Review – 8.3.2022

 

 

Traduction : c.l. pour L.G.O.

 

 

 

 

Oui, le génie est bel et bien sorti de la bouteille et il n’y a aucun moyen facile de l’encourager à y rentrer. Grâce à un flot incessant de propagande, le public américain est de plus en plus convaincu que les États-Unis « paraissent faibles » et doivent s’opposer à Vladimir Poutine. Richard Haass, du Council on Foreign Relations, appelle désormais à un « changement de régime » en Russie, tandis que le sénateur Roger Wicker et le membre du Congrès Adam Kinzinger, ainsi que plusieurs anciens généraux de l’état-major interarmées exigent que les États-Unis établissent une « zone d’exclusion aérienne » au-dessus de l’Ukraine, ce qui nécessiterait, entre autres choses, la destruction, par les États-Unis, des capacités de défense aérienne de la Russie et l’abattage des avions russes. Si cela devait se produire, la guerre pourrait rapidement devenir nucléaire. D’autres « experts » des médias et du gouvernement spéculent sur la « folie » du président russe Vladimir Poutine, la plupart des autres désinformations provenant de personnes qui détestent viscéralement la Russie comme Bill Browder et l’ancien ambassadeur Michael McFaul. Mais le commentateur de FOX News Sean Hannity remporte peut-être la course à la haine, en appelant à l’assassinat de Poutine, qui a selon lui « perdu son droit de vivre », point de vue partagé par le sénateur Lindsey Graham.

 

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/qui-veut-la-guerre-avec-la-russie/

 

 

 

 

Pour confirmation s’il en était besoin

 

 

Quatre leçons de la guerre en Ukraine

 

 

Ilan Pappé – ActaZone –7.3. 2022

 

 

Dans cette brève et incisive intervention, l’historien Ilan Pappé analyse l’hypocrisie et le deux poids deux mesures du discours occidental qui s’est révélé au grand jour avec l’offensive russe en Ukraine : du triage raciste des réfugiés à la légitimation des crimes de l’État d’Israël contre le peuple palestinien en passant par la minimisation soudaine de l’influence des forces néo-nazies en Ukraine.

 

 

 

Image des bombardements israéliens sur Gaza en mai 2021 ayant servi d’illustration sur les réseaux sociaux… à l’offensive militaire russe en Ukraine.

 

 

 

Le quotidien USA Today a rapporté qu’une photo devenue virale d’une tour en Ukraine touchée par un bombardement russe s’est avérée être une tour de la bande de Gaza démolie par l’armée de l’air israélienne en mai 2021.

Quelques jours auparavant, le ministre ukrainien des affaires étrangères s’était plaint à l’ambassadeur israélien à Kiev que « vous nous traitez comme Gaza » ; il était furieux qu’Israël ne condamne pas l’invasion russe et ne s’intéresse qu’à l’évacuation des citoyens israéliens (Haaretz, 17 février 2022).

Il s’agissait d’un mélange de référence à l’évacuation par l’Ukraine des épouses ukrainiennes d’hommes palestiniens de la bande de Gaza en mai 2021, ainsi que d’un rappel à Israël du soutien inconditionnel du président Zelensky à l’assaut israélien sur Gaza ce mois-là (je reviendrai sur ce soutien plus loin).

Les attaques d’Israël contre Gaza devraient en effet être mentionnées et prises en compte dans l’évaluation de la crise actuelle en Ukraine. Ce n’est pas un hasard si les photos sont confondues – il n’y a pas beaucoup de gratte-ciel qui ont été renversés en Ukraine, mais il y a une abondance de gratte-ciel en ruine dans la bande de Gaza.

Mais ce n’est pas seulement l’hypocrisie à l’égard de la Palestine qui apparaît lorsque l’on considère la crise ukrainienne dans un contexte plus large.

C’est l’ensemble des doubles standards occidentaux qu’il convient d’examiner de près, sans être un seul instant indifférent aux nouvelles et aux images qui nous parviennent de la guerre en Ukraine : des enfants traumatisés, des flux de réfugiés, des immeubles détruits par les bombardements et le danger imminent que ce ne soit que le début d’une catastrophe humaine au cœur de l’Europe.

Dans le même temps, ceux d’entre nous qui vivent, documentent et analysent les catastrophes humaines en Palestine ne peuvent occulter l’hypocrisie de l’Occident et nous devons pouvoir la souligner sans minimiser un seul instant notre solidarité humaine et notre empathie envers les victimes de toute guerre.

Lire la suite…

Source : https://acta.zone/ilan-pappe-quatre-lecons-de-la-guerre-en-ukraine/

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 13 mars 2022

 

 

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Plus d’histoires deCulture