Aller à…
RSS Feed

4 octobre 2022

Déchets : de l’or dans nos poubelles


Déchets: de l’or dans nos poubelles

par Olivier Cabanel

Qu’on les appelle les déchets, ou ordures, ils sont un de nos défis majeurs.

Sacs plastiques, emballages, verre, déchets ménagers, piles, etc.,débordent de nos poubelles, encrassent notre environnement.

La combustion à 700° de matières fermentescibles, mélangées aux matières plastiques, provoque des dioxines, qui ne peuvent être toutes filtrées dans les incinérateurs !

Sur les 123 incinérateurs que compte notre pays, une centaine n’est toujours pas aux normes de l’arrêté du 20/9/02 !

Même en respectant ces normes, un incinérateur de 100 000 tonnes rejette chaque année 120 tonnes d’oxyde d’azote, 30 tonnes de dioxyde de soufre, 5 tonnes de monoxyde de carbone, 6 tonnes d’acide chlorydrique, 1 tonne de poussières, 300 kg de métaux lourds 100 kg d’acide hexafluorhydrique, 60 kg de cadmium, et 60 mg de dioxines !

Les conséquences pour notre santé sont connues, cancers, leucémies, stérilité… etc.

Une seule pile au mercure peut contaminer 1 m3 de terre ! Et que dire des déchets nucléaires sans solution de recyclage, dont la durée (période) de vie peut être de 10 000 ans, et qui s’entassent ici ou là !

Sans oublier que les résidus de l’incinération ne sont pas exploitables, et posent un problème ! certains les ont employés pour stabiliser des sentiers en forêt… mais la pollution est toujours présente et risque un jour de refaire surface !

Et pourtant il existe des solutions.

Dany Dietmann, maire de Manspach, a mis en place un programme de gestion des déchets tout à fait remarquable.

Sa communauté de commune pratiquant le tri et la pesée embarquée ne produit plus aujourd’hui que 103 kg de déchets par an et par habitant (la moyenne du pays est de 365 !) rendant ainsi l’incinération quasi inutile !

Les 14 000 habitants des 33 communes en question sont parvenus à réduire la masse des déchets grâce à plusieurs actions : d’abord la pesée embarquée, l’effort de tri se trouve récompensé, le citoyen paye en fonction des déchets produits.

Les habitants de ce secteur pratiquent le tri sélectif : le compostage permet de diminuer la quantité de déchets de 100 kg par an (25% ) et a un double avantage, permet d’enrichir le sol de nos jardins, et produit aussi du méthane. Ce méthane est récupéré afin de produire de l’énergie.

Sur les 7 millions de tonnes de déchets verts produits chaque année en France, seul 1% est valorisé ! L’Allemagne a 53 usines produisant du bio-gaz, la France en a deux ! Puis vient le recyclage : celui du verre permet d’économiser 250 000 tonnes de pétrole par an ! Celui de l’aluminium permet d’économiser 3 millions de tonnes équivalent pétrole ! Le recyclage de l’acier permet une économie de 60%, et pour faire une bouteille en plastique d’un litre il faut 300 g de pétrole ! Trois litres d’huile de vidange recyclées donnent deux litres d’huile propre. Ce qui n’est pas recyclable aujourd’hui, le sera demain, à l’exemple des panneaux bois en particules qui ne sont recyclables que depuis peu. Pour cela, nous devrions avoir des recycleries, complément des déchetteries, de façon à ne pas laisser partir dans une benne des produits réutilisables. Parfois une légère réparation remet dans le circuit un objet jeté… un coup de rabot redonne une nouvelle vie à une planche : ;un magasine jeté trouve acquéreur ; le numéro un de Paris Match cote aujourd’hui plus de cent euros !

Les produits non recyclables, en attente de solution, peuvent être stockés au sec, déjà triés, sur un site protégé.

Voilà la France de demain : un pays qui peut s’enrichir de ses déchets, améliorant sa santé, et permettant à la Sécurité sociale de limiter son énorme déficit.

Olivier Cabanel | 21 mars 2022 à 0 h 00 min | Catégories : 7-de-lhexagone | Adresse URL : https://les7duquebec.net/?p=270927

 

Partager

Plus d’histoires deECOLOGIE