Aller à…
RSS Feed

5 octobre 2022

Le sommet du Néguev inaugure un nouvel ordre régional dans le Monde Arabe


Publié par Gilles Munier sur 29 Mars 2022, 10:23am

Par la rédaction d’Algérie Part plus (28/3/22)*

C’est un évènement géopolitique qui n’est guère fortuit. Et vraisemblablement, un nouvel ordre régional est en train dans la région de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient (MENA), ou ce qu’on appelle communément Monde Arabe. Aujourd’hui lundi 28 mars 2022, la région de Néguev en Israël a abrité les premiers travaux du Sommet à six avec la participation de 4 ministres des Affaires étrangères arabes, en plus d’Israël et des Etats-Unis d’Amérique.

En effet, les ministres des Affaires étrangères des six pays se sont réunis autour d’une table ronde dans un hôtel du Néguev, une région désertique du sud d’Israël. Cette rencontre, appelée « Sommet du Néguev », réunit les ministres des Affaires étrangères de l’Égypte, des Émirats arabes unis, du Maroc, de Bahreïn, d’Israël et des États-Unis.

Il s’agit clairement d’une  nouvelle alliance moyen-orientale regroupant le Maroc, Bahreïn, les Émirats arabes unis et l’Égypte se retrouvent avec l’appui de la Maison Blanche grâce à  la présence plus que symbolique du secrétaire d’État américain, Antony Blinken. Les participants à ce sommet ont ouvertement parlé de la « promotion d’une architecture de sécurité régionale » pour contrer les menaces. Lesquelles ? L’Iran et ses mandataires, soulignent ouvertement les organisateurs.

Amira Oron, l’ambassadrice israélienne en Égypte, a déclaré ce lundi que la conférence réunissant les ministres des Affaires étrangères israélien et arabes « montre que la région change de manière spectaculaire ». « Nous partageons les mêmes intérêts, nous devons relever les mêmes défis et faire face aux mêmes menaces – l’Iran très certainement, mais nous parlons aussi d’autres choses », a-t-elle noté dans une déclaration publiquement largement repris par les médias israéliens.

Oron a également estimé que l’opinion publique égyptienne est de plus en plus favorable à l’idée « d’entretenir et de bâtir aujourd’hui sur l’accord de paix que nous avons conclu il y a 43 ans ». Des entreprises égyptiennes de plus en plus nombreuses examinent le potentiel en Israël, a-t-elle poursuivi. Pour sa part, le ministère égyptien des Affaires étrangères a diffusé sur Twitter la première photo des ministres rassemblés à la conférence.

Plusieurs analyses ont été faites de ce sommet inédit. Et ces analyses convergent pour annoncer la naissance d’un nouvel ordre régional renforçant l’alliance entre Israël et plusieurs pays arabes. Et cette initiative « permettra à davantage de personnalités du monde arabe de participer dans les années à venir », ont fait remarquer les initiateurs de ce sommet du Néguev qui va devenir un forum annuel pour réunir les chefs des diplomaties présents lors de cette première rencontre, et permettra ainsi à davantage de personnalités du monde arabe de participer dans les années à venir, a déclaré lundi Oded Yosef, directeur général adjoint du ministère israélien des Affaires étrangères pour le Moyen-Orient.

Il est à signaler que ce sommet a été organisé dans un lieu plus que symbolique pour IsraëL. Les dignitaires des 4 pays conviés se sont réunis dans la localité de Sde Boker, un kibboutz, exploitation agricole collective, du désert du Néguev (sud) où repose la dépouille du fondateur d’Israël David Ben Gourion.

De son côté, le journaliste israélien Barak Ravid du site Walla! a révélé que ce sommet était au départ une rencontre quasi-improvisée. « La semaine dernière Bennett rencontre A-Sissi et Mohamed Ben Zayed, à Sharm El Sheikh. Au départ, on hésite à rendre cette visite publique ou à la laisser confidentielle. Finalement, il est décidé de la rendre publique et tous les participants y trouvent leur compte. A ce moment-là, Yaïr Lapid a l’idée de profiter du moment pour créer une suite à cet événement. Quelque chose de plus grand encore ». C’est dire enfin que le monde et la région MENA va certainement entendre parler encore de ce sommet qui donnera naissance à une nouvelle configuration des rapports de force cette partie très sensible de la planète.

*Source : Algérie Part plus

Partager

Plus d’histoires deEgypte