Aller à…
RSS Feed

15 août 2022

Les femmes Ukrainiennes réfugiées… un trafic dêtres humains


 

Enfin, le samedi 26 mars, afin de « dénoncer l’inaction de l’Union européenne face à l’exploitation sexuelle des réfugiées ukrainiennes », trois activistes féministes françaises se sont rendues à Bruxelles devant le Parlement européen. Pour alerter l’opinion publique, dans le prolongement du modèle de lutte du mouvement Femen, elles ont brandi une pancarte portant l’inscription «L’Ukraine est mon bordel», flanquée de deux femmes sur lesquelles on pouvait lire « à vendre », et «deux pour le prix d’une». Elles ont interpellé les hommes assistant à la scène leur demandant s’ils voulaient «acheter une femme ukrainienne».

Dans cette nouvelle guerre au cœur de l’Europe, où les corps ne se sont pas militairement affrontés depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale (exceptions des Balkans et du Caucase), la nouvelle devise de l’Occident capitaliste décadent, va-t-en-guerre, militariste et libidineux, est : faites la guerre à outrance, et surtout l’amour sans réticence et avec impudence, en particulier avec les victimes de guerre, les « esclaves blondes ukrainiennes! » 

La civilisation bourgeoise capitaliste mérite d’être détruite…

Khider MESLOUB  

 

Partager

Plus d’histoires deDroit de l'Homme