Aller à…
RSS Feed

26 juin 2022

Les Grosses Orchades, les Amples Thalamèges, le blog


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si les Talibans s’y étaient pris comme ça, où seraient-ils aujourd’hui ?

 

 

 

 

 

 

 

Tout ce qu’on peut dire, c’est que les siens (sa femme, son père, son frère) et ses plus proches, à commencer par le vaillant Craig Murray, ne ménagent pas leurs efforts et paient constamment de leur personne pour tenter de l’arracher à ses tortionnaires, mais les autres ? Mais nous tous ? Mises à part les belles paroles de commisération qui ne coûtent pas cher pour ce qu’« on » fait à « la liberté de la presse »… vous voyez quoi, vous ?

La liberté de la presse, c’est, juste à l’inverse des piles Wonder, parce qu’on ne s’en sert pas qu’elle s’use. La vie d’un homme, de n’importe quel homme, est infiniment plus précieuse.

D’ailleurs, aucun de ceux qui ont vécu et sont morts pour elle ne se sont jamais revendiqués journalistes ! Ni Marat, ni Jules Vallès, ni Séverine, ni Zo d’Axa, ni Emma Goldman, ni Julian Assange, ni Brad Manning, ni Edward Snowden ! Mais la qualification d’« Ami du Peuple » leur va à tous comme un gant. C’est mille fois suffisant.

Que les autres et que les « journalistes » – surtout ceux des merdias – aillent se faire voir chez les Grecs (mais on doute qu’ils soient les bienvenus).

L.G.O.

 

 

 

 

 

 

Le jour où le journalisme est mort

 

 

Viktor Dedaj – L.G.S. – 17.6.2022

 

 

 

 

 

 

 

Malgré les appels de virtuellement toutes les organisations de défense des droits de l’homme, de défense de la liberté de la presse et de la liberté d’expression, d’organisations et de syndicats de journalistes, Priti Patel vient de signer l’extradition de Julian Assange. La défense a 14 jours pour faire appel. L’appel peut être refusé.

 

Il s’agit d’une grande victoire pour la presse institutionnelle qui a tout fait pour réduire « la plus importante affaire de presse de notre existence » (dixit John Pilger) en un vulgaire faits divers. Une presse qui a relayé pendant plus de dix ans tous les mensonges, calomnies et légendes urbaines qui ont servi d’écran de fumée pour occulter les vrais tenants et aboutissants. Le résultat fut celui qui avait été prévu et planifié dès 2010 : faire disparaître le cas Assange de la conscience collective et procéder à l’élimination – médiatique si possible, physique si nécessaire – du journaliste le plus innovant, primé, efficace et dangereux (pour les pouvoirs corrompus) du 21ème siècle.

Lire la suite…

 

Source : Le jour où le journalisme est mort — Viktor DEDAJ (legrandsoir.info)

 

On se fout du journalisme. Qu’il crève. On se répète, non ?

C’est drôle, personne n’a eu l’idée d’accuser ses commanditaires et de les combattre. Pourquoi ?…

 

 

 

 

 

 

 

Liberté de la presse : Assange mène son combat le plus important à ce jour

 

 

 

 

Grâce à lui, nous savons ce que vaut réellement le prétendu soutien des dirigeants occidentaux à la liberté de la presse.

 

 

Caitlin Johnstone – Le cri des peuples – 19.6.2022

 

Source : RT, 18 juin 2022

Traduction : lecridespeuples.fr

 

 

La ministre britannique de l’Intérieur, Priti Patel, a autorisé l’extradition du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, vers les États-Unis pour qu’il y soit jugé en vertu de la loi sur l’espionnage. Cette affaire vise à créer un précédent juridique pour la poursuite de tout éditeur ou journaliste, où que ce soit dans le monde, qui rapporte des vérités dérangeantes sur l’empire américain.

L’équipe juridique d’Assange va faire appel de la décision, avec, semble-t-il, des arguments qui incluront le fait que la CIA l’a espionné et a ourdi son assassinat.

« Ce sera probablement quelques jours avant la date limite (d’appel de 14 jours) et l’appel comprendra de nouvelles informations que nous n’avons pas été en mesure de présenter aux tribunaux précédemment. Des informations sur la façon dont les avocats de Julian ont été espionnés, et sur la façon dont il y a eu des complots au sein de la CIA pour enlever et tuer Julian », a déclaré Gabriel Shipton, le frère d’Assange, à Reuters vendredi.

Lire la suite…

Source : Liberté de la presse : Assange mène son combat le plus important à ce jour – Le Cri des Peuples

 

 

 

 

 

 

Des journalistes pour former les citoyens ?…

Elle est bien bonne celle-là !

 

Guy Chapouillie – L.G.S. – 17.6.2022

 

 

 

 

 

 

 

Dans le journal Le Monde du 15 juin, Nathalie Sonnac qui préside le Comité Théodule d’éthique pour les données d’éducation nous apprend qu’elle vient d’inventer le fil à couper le beurre. « L’ tat, dit-elle, doit s’appuyer sur l’audiovisuel public pour former les élèves à devenir des citoyens ». Comme c’est étrange, pourquoi seulement les élèves ?

 

Elle a été membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel [CSA, aujourd’hui ARCOM : Autorité de régulation de la communication audiovisuelle] de 2015 à 2021 et qu’y fit-elle ? Certes, elle a raison de dire que l’école ne peut pas tout, surtout lorsqu’on ne lui donne pas les moyens d’assurer ces fonctions premières d’apprentissage et de maîtrise de la lecture, du calcul et de la réflexion, de penser quoi. Mais elle à tort d’agiter des chiffres pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes et poursuivre ainsi le numéro d’illusionnisme qui consiste à nous dire que « pendant la crise des gilets jaunes », 72% des Français faisaient confiance à France 3, 71% à France info et 68% à France 2 contre seulement 52% à BFM. Un calcul douteux en l’absence des questions posées, cet oubli récurrent qui accompagne la plupart des sondages. Tout d’abord, le citoyen que je suis, plus ou bien formé, n’a pas la même approche du Mouvement des Gilets Jaunes que Nathalie Sonnac puisqu’il refuse de parler de « la crise des gilets jaunes » comme elle. Il a d’autres mots pour désigner cette protestation, cette révolte, ce soulèvement digne des ronds-points, un mouvement tout à fait joli, puissant qui m’a rassuré sur la capacité d’un peuple à réclamer son dû : une autre répartition des richesses. Un mouvement qui a sans doute fait piquer quelques crises aux locataires de l’Élysée et aux membres du Gouvernement dont l’extrême violence des réponses a donné la mesure de la grande peur qu’ils en ont eu.

Lire la suite…

Source : Des journalistes pour former les citoyens ?…Elle est bien bonne celle-là ! — Guy CHAPOUILLIE (legrandsoir.info)

 

 

 

 

Que d’eau sale a coulé sous les ponts depuis cette bucolique photo…

 

 

 

 

 

 

Quand son appel aura été rejeté, car il le sera, que ferons-nous ?

 

Au choix :

 

– Une manif devant l’ambassade de Grande Bretagne 

 

– Une Xième pétition-direction-poubelle

 

– Quelques articles dans les journaux merdiateux ou alternatifs.

 

 

 

 

 

 

 

N’oublions pas les choses vraiment importantes

 

 

On ne sait toujours rien de la Moldova Gay Pride

 

 

À moins que…

 

 

 

C’était ça ?

 

 

À nos dernières nouvelles, la population moldave a fait savoir ce qu’elle pense des croisés occidentaux déguisés en danseuses :

 

 

 

Chisinau : manifestation  contre la Gay Pride 2022

 

 

 

 

 

 

 

Broutilles accessoires

 

 

Ukraine : l’Occident est arrivé à un point d’inflexion

 

 

M.K. Bhadrakumar – Entelekheia.fr – 20.6.2022

 

Paru sur Indian Punchline sous le titre West at inflection point in Ukraine war

 

 

 

 

L’auteur pose ici une question rarement évoquée, et pourtant cruciale : Que se passera-t-il pour nous Européens quand la Russie sera à bout de patience à propos de nos ventes d’armes à l’Ukraine, dans ce qui est clairement une guerre par procuration que nous pensons mener sans risques pour nous – une délocalisation du danger de mort, en somme – doublée d’un business juteux ? A-t-elle les moyens d’exercer des représailles à notre encontre, et si oui, lesquels ?

Nous devrions aussi tenir compte d’un élément important : cette guerre n’est pas la nôtre, c’est celle de l’OTAN, autrement dit des USA, contre la Russie. Or, de la même façon que les États-Unis n’ont pas le moindre scrupule à se battre en Ukraine « jusqu’au dernier Ukrainien » selon l’expression désormais consacrée, ils ne verront pas non plus le moindre inconvénient à nous sacrifier à leurs intérêts « jusqu’au dernier Européen ». La politique intérieure américaine, qui mène le bal, s’accommoderait parfaitement d’une Europe terrassée et exsangue.
Ce qui veut dire que si les choses venaient à s’envenimer, il n’y aurait pas de « grand frère » pour nous protéger. Notre survie dépend de nous. C.
A.-R.

 

 

Il y a quelque chose comme trois semaines, Henry Kissinger a prédit que la guerre en Ukraine était dangereusement proche de devenir une guerre contre la Russie. Cette remarque était prémonitoire. Dans une interview ce week-end dernier, le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré au journal allemand Bild am Sonntag que, selon l’alliance, la guerre en Ukraine pourrait durer des années.

« Nous devons nous préparer au fait que cela pourrait durer des années. Nous ne devons pas relâcher notre soutien à l’Ukraine. Même si les coûts sont élevés, non seulement pour le soutien militaire, mais aussi en raison de la hausse des prix de l’énergie et des denrées alimentaires », a déclaré Stoltenberg. Il a ajouté que la fourniture d’armes de pointe aux troupes ukrainiennes augmenterait les chances de libérer la région du Donbass du contrôle russe.

Lire la suite…

Source : Ukraine : l’Occident est arrivé à un point d’inflexion – Entelekheia.fr

 

 

 

 

 

 

Tout ce que nous sommes en mesure d’offrir à notre lectrice-fétiche Sémimi, pour répondre au vœu qu’elle exprime dans un commentaire :

 

 

Revue de presse RT du 12 au 18 juin 2022

 

 

Wayan − Le Saker francophone – 18.6.2022

 

 

 

 

 

 

 

Cette semaine au sommaire de la revue de presse RT, la guerre des sanctions contre les pays qui résistent à la globalisation continue de faire des dégâts, l’Ukraine s’enfonce dans la défaite et le déni, l’intensification de la crise économique en Europe et aux États Unis.

 

La guerre des sanctions

On se souvient qu’il y a deux semaines, la Grèce, sous pression étasunienne, confisquait un pétrolier iranien et que, par mesure de rétorsion, l’Iran confisquait deux cargos grecs. La saga continue :

 

« Une cour d’appel de la ville grecque de Halkida a annulé une décision qui autorisait les États-Unis à confisquer le pétrole iranien, ont confirmé l’ambassade d’Iran et des responsables grecs. La décision n’a pas encore été annoncée officiellement par la cour.

 

 Lire la suite…

Source : Revue de presse RT du 12 au 18 juin 2022 | Le Saker Francophone

 

 

 

 

 

 

Il y en a qui essaient de réfléchir…

 

 

Les grandes questions que nous devrions tous nous poser en matière de géopolitique

 

 

Tom Luongo – Gold Goats ‘N Guns – 31.5.2022

 

Publié par Zineb – Le Saker francophone – 16.6.2022

 

 

 

 

 

Dire que l’actualité est « désordonnée » aujourd’hui serait le comble de l’euphémisme. Chaque jour, les titres des journaux nous présentent une nouvelle série de données contradictoires qui nous convainquent d’un mensonge qui sert les intérêts de quelqu’un.

Quels que soient les efforts que nous déployons pour suivre l’évolution de la situation, éliminer les éléments superflus pour trouver les informations utiles au milieu de ce vacarme est un travail à plein temps.

Parfois, cependant, il est préférable de reculer de quelques pas, de se rabattre sur les principes de base et de se rappeler qui sont les acteurs, ce qu’ils veulent, puis de poser la grande question à chacun d’eux… est-ce qu’ils réussissent ?

 

Mais pour pouvoir poser cette question, nous devons nous poser honnêtement la question suivante :

Que seront-ils prêts à faire pour survivre dans les circonstances actuelles ?

C’est la question la plus inconfortable que vous puissiez poser à quelqu’un. Que feriez-vous pour survivre ? Pour protéger votre famille ? Votre position ? L’idée que vous vous faites de vous-même ?

Lire la suite…

 

Source : Les grandes questions que nous devrions tous nous poser en matière de géopolitique | Le Saker Francophone

 

 

 

 

 

 

Dans la même veine : on s’assied et on réfléchit.

 

 

Alors que la France devient ingouvernable et bascule vers la « grande explication », l’Alternative Rouge et Tricolore constitue la seule solution !

 

 

Déclaration du PRCF et des JRCF – dimanche 19 juin 2022

 

 

 

 

 

Comme ne cesse de le dire depuis plus d’un an le Pôle de Renaissance communiste en France (PRCF), au sortir de la grande séquence électoraliste du printemps 2022, la France va devenir un pays ingouvernable. En effet, le second tour des législatives révèle d’abord la persistance d’une abstention majoritaire, frôlant le record de 201, notamment dans les classes populaires : une part sans cesse croissante de la classe ouvrière fait sécession et choisit de délégitimer le président en place et avec lui, ce système verrouillé par la classe dominante. Ainsi, non seulement Macron n’obtient pas la majorité absolue, mais il n’est pas certain qu’il l’aura avec le renfort de ses amis de la droite officielle. La déroute des laquais zélés de la Macronie comme Castaner, Ferrand ou Montchalin, ainsi que des Macron-compatibles Woerth et Estrosi, symbolise le discrédit absolu d’un parti, LREM, qui voit son nombre de députés divisé par deux par rapport à 2017. Déjà, la Macronie cherche à élargir auprès des forces européistes et atlantistes, y compris les faux partis de « gauche » PS et EELV avec lesquels la « France insoumise » a décidé de s’allier – au prix de l’abandon de son slogan de 2017 : « l’UE, on la change ou on la quitte ! ».

Lire la suite…

 

Source : Alors que la France devient ingouvernable et bascule vers la « grande explication », l’Alternative Rouge et Tricolore constitue la seule solution ! — PRCF (legrandsoir.info)

 

 

 

  

 

 

 

Mis en ligne le 20 juin 2022

 

 

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
Partager

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Plus d’histoires deCulture

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x