Aller à…
RSS Feed

16 août 2022

Nouvells des prisonniers palestiniens


Header Boycott Israël

Raed Rayan poursuit sa grève de la faim depuis deux mois et demi contre sa détention administrative, alors que Khalil Awawdeh a obtenu d’être libéré dimanche après 111 jours sans s’alimenter.

Nouvelles des prisonniers palestiniens
Manifestation de soutien à Raed Rayan à Haïfa

Abdullah Barghouti, le Palestinien purgeant la plus longue peine de prison dans les prisons israéliennes, a entamé une grève de la faim pour protester contre les conditions d’emprisonnement inhumaines et l’obtention de droits de visite par sa famille.

L’occupant a remis à sa famille le corps du Palestinien Nabil Ghanem, abattu dimanche par des tirs israéliens alors qu’il se dirigeait vers son lieu de travail à l’intérieur des territoires occupés en 1948.

 

Mais il détient depuis un an maintenant le corps de Mai Afana, tuée par l’armée israélienne le 16 juin 2021 à Abou Dis, alors qu’elle se rendait à Ramallah. Sa famille ne peut toujours pas l’enterrer et commencer son deuil.

LIBÉRATION DE RÉSISTANTS

Le prisonnier palestinien Darwish Abu Ayyash a été libéré hier après 15 ans dans les prisons israéliennes. Il est chaleureusement accueilli par ses voisins, ses proches et ses proches au camp de réfugiés de Balata en Cisjordanie occupée.

Après avoir purgé 19 ans derrière les barreaux des prisons de l’occupation israélienne, le prisonnier palestinien Abdulrahman Rashdan a également retrouvé la liberté cette semaine.

Et Maher Abed, un lycéen palestinien, qui a passé plus de 10 ans (!!) en détention administrative israélienne, sans inculpation ni procès, à différents moments dans sa vie, a été libéré mardi, après un an passé à nouveau derrière les barreaux. Il a été chaleureusement accueilli dans sa ville natale de Kafr Dan, au nord de la Cisjordanie occupée.

DANS LES PRISONS DE L’AUTORITÉ PALESTINIENNE

La journaliste Asma Hreash rapporte des scènes horribles de tortures brutales et de traitements dégradants infligés aux détenus politiques dans « l’abattoir de Jéricho » géré par l’Autorité palestinienne (AP). Son frère, Ahmad, aurait perdu la moitié de son poids, ainsi que toute sensation dans de nombreuses zones de son corps en raison de tortures physiques.

En revanche l’AP vient de libérer les 14 personnes accusées du meurtre et de la torture du dissident Nizar Banat…

Sources : Middle East Eye, Deep Dive et QNN

CAPJPO-EuroPalestine

Partager

Plus d’histoires deEtat sioniste