Aller à…
RSS Feed

6 octobre 2022

Liberté d’expression et violences physiques


Liberté d’expression et violences physiques

Publié le 13/08/2022

Entre la plume et l’enclume

  • Liberté d'expression et violences
                            physiques

Il faut aller sur Wikipedia voir l’interminable article consacré à la biographie et à l’oeuvre de Robert Faurisson. L’acharnement médiatique et judiciaire sur ce combattant d’un courage exceptionnel, et d’une endurance record, y est exposé dans tous les détails: c’est écrasant! Cependant pas un mot sur les agressions physiques qu’il a subies, sans parvenir à faire arrêtrer ses agresseurs, encore moins à les faire juger, ou à  faire ouvrir une enquete sur les commanditaires  des attentats ratés à répétition, minutieusement bricolés pour le faire taire définitivement.

On peut aller sur le site Egalité et Réconciliation, pour se renseigner plus en détail sur les 6 attentats en question : https://www.egaliteetreconciliation.fr/Il-y-a-trente-ans-la-sixieme-agression-contre-le-professeur-Faurisson-56284.html

Robert Faurisson est mort en septembre 2018 d’une crise cardiaque, après une énième tentative de la part de quelques personnes se disant de gauche pour l’empêcher de parler, dans sa ville natale. Il a donné sa vie à la défense de ses convictions historiques. L’enjeu, pour lui, c’était le salut physique et spirituel du peuple palestinien, du peuple allemand, et la survie de la raison selon l’histoire philosophique française. Magnifique envergure, plus que jamais d’actualité.

Rappelons sa phrase célèbre de 60 mots, prononcée sur Europe 1 face à JP Elkabach et Ivan Levaï en 1980:

« LES PRÉTENDUES CHAMBRES À GAZ HITLÉRIENNES ET LE PRÉTENDU GÉNOCIDE DES JUIFS FORMENT UN SEUL ET MÊME MENSONGE HISTORIQUE QUI A PERMIS UNE GIGANTESQUE ESCROQUERIE POLITICO-FINANCIÈRE DONT LES PRINCIPAUX BÉNÉFICIAIRES SONT L’ÉTAT D’ISRAËL ET LE SIONISME INTERNATIONAL ET DONT LES PRINCIPALES VICTIMES SONT LE PEUPLE ALLEMAND – MAIS NON PAS SES DIRIGEANTS – ET LE PEUPLE PALESTINIEN TOUT ENTIER ». Source: http://robertfaurisson.blogspot.com/2011/06/la-phrase-de-soixante-mots.html

Salman Rushdie est une personnalité nettement moins héroïque: menacé de mort depuis 1989, il se battait pour faire oublier le texte qui lui avait valu le ressentiment de nombreux musulmans, et pour montrer sa capacité à disserter sur des sujets variés, moins dangereux.

Chacun peut constater que la liberté d’expression est en voie de disparition, en Occident, et que c’est bien dommage. On a le droit de dire à peu près tout en matière de sexe, de vices, de dépravation, comme si cela pouvait remplacer la recherche de la vérité qui fait la dignité de l’homme.  Merci à Robert Faurisson pour son combat titanesque, pour avoir accepté le rôle de « protecteur de la cité » et d’en avoir payé le prix depuis le jour où il découvrit le « pot aux roses » de la domination oligarchique subie par l’Europe et le monde durant la deuxième moitié du 20° siècle, que certains appellent « le siècle juif », tel Yuri Slezkine https://es.scribd.com/document/462898395/Le-Siecle-juif-de-Yuri-Slezkine-pdf

Publié le 13/08/2022

 

Partager

Plus d’histoires deLibye