Aller à…
RSS Feed

5 octobre 2022

La bassesse du gouvernement ukrainien envers Cuba


Dieu me pardonne c’est son métier

 

Hier, la poste ukrainienne, sur instructions du gouvernement ukrainien, a refusé d’envoyer 6 unités de médicaments à CUBA pour soigner un malade.

Le blocus économique, commercial et financier imposé par l’Ukraine à Cuba existe depuis de nombreuses années. Et maintenant, à ceux énumérés ci-dessus, s’ajoute le blocus postal de l’Ukraine contre Cuba.

Le gouvernement ukrainien n’arrête pas de mordre les mains de Cuba, un État qui a soigné avec humanité et un total désintérêt les 25 000 enfants ukrainiens touchés par la catastrophe de Tchernobyl.

Dans notre livre Cuba est une île, nous racontons cette scène dans laquelle mon co-auteur Viktor Dedaj discute avec la doctoresse qui soigne les enfants. C’est la période spéciale, il n’y a rien à manger, rien pour se soigner, pas un morceau de savon pour le peuple le plus propre du monde. C’est par un miracle quotidien dans lequel s’unit la volonté des dirigeants, celle des enseignants mal payés, celle des mères qui fait que tous les jours les enfants cubains ont le minimum de nourriture, vont propres et dignes dans les uniformes fournis par l’Etat à l’école où ils sont assurés d’un repas pour tous. Parmi ces enfants il y a ceux que l’Etat cubain a recueilli après la catastrophe de Tchernobyl. ils sont dans un centre de soin spécialisé de la plage de l’est et il m’arrive de nager en leur compagnie, certains ont le corps et le visage tâché, mais ils profitent joyeux de cette île magnifique et de la générosité du peuple cubain. Depuis 1991, l’Ukraine n’envoie plus le moindre subside… C’est dans ce contexte que Viktor interroge la doctoresse qui tient le centre qui les accueille et leur réserve le meilleur du peu que les Cubains ont.

Mais je lui laisse la parole dans notre conclusion: pourquoi il faut aimer et défendre Cuba:

Ou alors c’est pour Maria, qui était en charge du programme de soins dispensés aux enfants de Tchernobyl et qui m’a donné, au détour d’une seule phrase, une des plus grandes leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir”. L’Ukraine venait de voter avec les USA aux Nations Unies pour appuyer le blocus de Cuba, c’était inouï de la part de ceux qui il y a peu avec l’URSS était un peuple frère. Viktor a dit à Maria: “mais pourquoi vous ne leur renvoyez pas les enfants? ” Maria l’a regardé avec stupéfaction “Mais les enfants n’y sont pour rien”.

Aussi nous ne pouvons que dire notre accord avec ce Cubain qui aujourd’hui face à la déchéance morale ukrainienne ne peut que s’exclamer !

C’est une sale honte pour l’Ukraine !

Et ceux parmi les communistes, les gens de gauche qui osent soutenir un tel régime et ne rien faire de fait pour Cuba comme c’est malheureusement le cas de bien des “boulets” que traine la gauche, le parti communiste quitte à encourager une politique d’armement et de sanctions irresponsables, l’histoire ne les acquittera pas, même si pour certains c’est plus par incurie intellectuelle, absence de connaissance qu’ils agissent ainsi.

Danielle Bleitrach

Print Friendly, PDF & Email

Vues : 533

 

S’abonner

 

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.

4 Commentaires
Le plus ancien

Oui c’est cela,une forme de déchéance morale et de misère intellectuelle aussi.

Y en eso llego Fidel:

https://youtu.be/5woXb-XnSYQ

Se acabó la diversión

 

 

Llegó el Comandante

 

 

Y mandó a parar

Mira yanki como nos reimos:
https://youtu.be/iRY6f3Sd-5I

Dernière modification le 1 mois il y a par Daniel Arias

La crise qui vient et Cuba ! Cuba a connu avant la révolution une agriculture essentiellement sucrière détenue en grande partie par les USA ou des grands propriétaires locaux mais dont la production débouchait inévitablement aux USA, avec importation depuis les USA de l’alimentation des cubains. Le reste de l’économie était tenue par une mafia pour satisfaire les plaisirs de la bourgeoisie américaine venue se dépraver à Cuba, drogue, alcool, prostitution. 6% des paysans consommaient du lait, 4% de la viande et 90% de leurs enfants étaient parasités car ils marchaient pieds nus dans la terre. La Révolution va redistribuer… Lire la suite »

En matière de fermes urbaines nous avons plutôt des “villas de toit” qui deviennent la mode dans les grandes ou petites villes où villages où l’on construit à tout va pour respecter soit disant la loi sur la construction de logements sociaux.Comment trouver de l’eau en cette période de sécheresse pour alimenter tous ces nouveau venus? Que dire sur cette commune de 3 km2 dont la densité d’habitants est de presque 1400 au km2 avec les dernières constructions et dont les logements sociaux représentent environ 1/3 le reste étant en propriété-investissements et les rez-de-chaussé en locaux commerciaux . Ah évidemment… Lire la suite »

 

Partager

Plus d’histoires deblocus