Aller à…
RSS Feed

5 décembre 2022

Les sanctions commerciales sont des armes de destruction massive


Les sanctions commerciales sont des armes de destruction massive

Robert Bibeau

Sep 20

Les sanctions économiques que l’on désignent aussi sous les termes de boycott commercial sont des armes de destruction massive aussi vieilles que les guerres impériales. Rome amorça les guerres puniques contre Carthage, sa rivale impériale, par une quarantaine commerciale drastique.
Les sanctions économiques-financières-commerciales visent aussi bien la puissance agressante que la puissance agressée. Et comme toute autre arme, les sanctions comportent des coûts, des avantages et des désavantages.  Les sanctions économiques-financières-monétaires-commerciales-technologiques visent à briser les nombreuses et complexes relations de dépendance qui se sont tissées entre les économies des différents clans (axes ou alliances) belligérants du temps de la concurrence « pacifique »  pour le contrôle des marchés et pour l’accumulation du capital.
En effet, comme le démontre la guerre impérialiste opposant présentement l’Alliance Occidentale (États-Unis-OTAN) à l’Alliance Asiatique (Chine-Russie-OC Shangaï) les occidentaux, après avoir « délocaliser » leurs moyens de production (usines entre autre) en Asie, se rendent compte aujourd’hui de leur dépendance en termes de ressources naturelles (énergie, minerais, matières premières, ressources alimentaires) et en termes de moyens de production (force de travail salarié et machines outils – robots – ateliers). Pire, cette dépendance physique – matérielle – vis-à-vis leurs concurrents asiatiques entraînent leur dépendance financière – monétaire – boursière – bancaire…dernier domaine dans lequel l’Occident prétendait exercer son hégémonie.
Les « experts » et les économistes bourgeois se demandent pourquoi l’Occident – l’Europe notamment – se suicide-t-elle économiquement par la mise en oeuvre de sanctions économiques et commerciales qui lui cause davantage de stress qu’a ses concurrents, russe incidemment???
C’est simplement que le clan impérial occidental est placé devant un dilemme cornélien: soit briser immédiatement ce lien de dépendance face à la Russie (énergie, matières premières, engrais), face à la Chine également (moyens de production – cheap labor – machines outils – moyens de transport); soit, opérer cette rupture en plein conflit militaire conventionnel (guerre en Ukraine et en Europe), ou guerre sanitaire (pandémie virale, désastre climatique), ou sous conflit nucléaire catastrophique…guerre à laquelle les politiciens larbins commencent à nous menacer impunément  Liz Truss Première Ministre britannique s’est engagée en faveur de la guerre nucléaire – les 7 du quebec et Avertissements russes : Une guerre nucléaire est imminente (reseauinternational.net).
Les sanctions économiques et commerciales sont incontournables et présentent une des faces de la guerre impérialiste qui confronte les puissances hégémoniques unipolaires ou multipolaires (sic) dans leur processus de valorisation-accumulation du capital objectif ultime du mode de production capitaliste en Asie, en Europe, en Occident et partout dans le monde du capital.
Le texte ci-dessous présente un concentré de ces interrogations qui turlupines les « experts » à propos des sanctions de l’alliance occidentale contre l’alliance asiatique et vice versa, qui ne sont que l’expression de la guerre impériale à venir.

 


Par Tom Luongo – Le 31 juillet 2022 – Source Gold Goats ‘N Guns

L’un des points essentiels de la politique de sanctions américaine, qui n’est pas pleinement compris par la plupart des analystes, et certainement pas par la plupart des analystes pro-russes, est que les sanctions ne sont pas un outil politique direct. Dans des cas extrêmes, comme ce qui est arrivé à la Russie dans les jours qui ont suivi son invasion de l’Ukraine, elles sont censées l’être.

Mais tout compte fait, les sanctions telles qu’elles sont utilisées par l’Occident sont un outil bien plus dangereux qu’un simple changement de régime, elles sont le pivot des stratégies de déni à long terme des militaristes et des colonisateurs en puissance. Lire la suite

Partager

Plus d’histoires deblocus