Aller à…
RSS Feed

4 février 2023

Maduro propose de créer une alliance internationale avec des pays proches de la Russie et de la Chine


 

Face à ce qui apparait de plus en plus au niveau international comme une coalition des pays impérialistes, néo-coloniaux derrière les USA, le refus de s’engager derrière cette agression qui se masque en défense de l’Ukraine ne suffit pas, il faut voir que le monde multipolaire a besoin d’engagements, d’alliances et pas seulement de neutralité, c’est le sens de la proposition en faveur de la paix et de la souveraineté des peuples qui se dessine dans cet appel de Maduro. (note et traduction de Danielle Bleitrach pour histoireetsociete)

18/01/2023

14 janvier 2023

Nicolas Maduro, le président du Venezuela, a proposé de créer une nouvelle alliance internationale avec les pays d’Amérique latine et des Caraïbes qui auraient des liens étroits avec la Russie et la Chine.
Lors de son discours annuel au parlement vénézuélien vendredi, Maduro a déclaré qu’il avait récemment parlé avec les présidents du Brésil, de la Colombie et de l’Argentine de la formation d’une nouvelle organisation régionale.
Selon Maduro, le temps est venu « d’unir les efforts et les voies en Amérique latine et dans les Caraïbes pour avancer dans la formation d’un puissant bloc de forces politiques, de pouvoir économique qui parle au monde ».
Le président vénézuélien a poursuivi en disant que le bloc créerait de « nouveaux pôles de pouvoir » et serait allié à la Russie et à la Chine, dont Maduro a qualifié les dirigeants de « frères aînés ».
Une telle alliance comprendrait « cette communauté de destin partagé dont parle notre frère aîné, le président Xi Jinping », ou « ce monde multipolaire et multicentrique dont parle notre frère aîné, le président Vladimir Poutine », a ajouté Maduro.

Continuer la lecture sur freepresskashmir.news

La Chine « contrecarre l’hégémonie du dollar américain » avec des réserves d’or, un accord d’échange de devises en yuan argentin

Par Ben Norton
8 janv. 2023

La banque centrale chinoise a pris une série de mesures pour accélérer la campagne mondiale de dé-dollarisation, défiant l’hégémonie du billet vert.
La Banque populaire de Chine augmente la part de l’or dans ses réserves de change, défiant le dollar américain, qui domine depuis des décennies les avoirs des banques centrales internationales.
En janvier, la Chine a également signé un accord avec la banque centrale argentine pour un accord d’échange de devises, dans lequel Pékin fournira 130 milliards de yuans chinois (environ 19 milliards de dollars) pour aider Buenos Aires à stabiliser sa monnaie et son économie.
La nation sud-américaine a déclaré qu’elle était « déterminée à approfondir l’utilisation du RMB [renminbi] sur le marché argentin pour les échanges bilatéraux ». (Renminbi est le nom officiel de la monnaie chinoise, et est souvent utilisé de manière interchangeable avec le yuan, qui est l’unité de compte de cette monnaie.)

 

Partager

Plus d’histoires deChine