Aller à…
RSS Feed

1 février 2023

Le secrétaire à la Marine de Biden a confirmé l’imminence d’une crise militaro-industrielle à propos de l’Ukraine


Robert Bibeau

Jan 21

Par Andrew Korybko − Le 12 janvier 2023

Le secret le moins bien caché aux États-Unis depuis un an vient d’être révélé par le secrétaire d’État à la Marine de Biden, qui a confirmé que le complexe militaro-industriel américain pourrait bientôt avoir du mal à répondre à la fois aux besoins de son propre pays et à ceux de l’Ukraine. Defense One a révélé la nouvelle qui a ensuite été reprise tant par les médias conservateurs que libéraux, tels que Fox News et Newsweek respectivement, prouvant ainsi le sérieux des propos de Carlos Del Toro que les deux camps amplifient. Voici ce qu’il a dit :

 

« On a demandé au secrétaire de répondre aux commentaires faits lors de la conférence par l’amiral Daryl Caudle, chef du commandement des forces de la flotte américaine. Selon le journaliste, M. Caudle craignait que la marine n’en vienne à devoir décider si elle devait s’armer elle ou armer l’Ukraine. La marine en est-elle déjà arrivée à ce point ?

Del Toro a répondu : « En ce qui concerne les livraisons de systèmes d’armes pour le combat en Ukraine… Oui, c’est toujours une préoccupation pour nous. Et nous suivons cela de très, très près. Je ne dirais pas que nous en sommes encore là, mais si le conflit se poursuit pendant six mois ou un an de plus, la chaîne d’approvisionnement continuera certainement d’être soumise à des pressions difficiles. »

Le secrétaire d’État à la Marine a déclaré que la secrétaire adjointe à la Défense, Kathleen Hicks, travaillait  » en étroite collaboration avec l’industrie [de la défense], afin de l’inciter à déterminer quels sont les défis ou les obstacles qui l’empêchent d’augmenter ses propres taux de production« .

« Il est évident que ces entreprises disposent d’une importante source de revenus pour l’avenir », a déclaré M. Del Toro. « Elles doivent maintenant investir dans leur main-d’œuvre, ainsi que dans les investissements en capital qu’elles doivent réaliser au sein de leurs propres entreprises pour augmenter leurs taux de production. »

L’échange ci-dessus ne laisse aucun doute sur le fait que l’évaluation officielle du secrétaire d’État à la Marine concernant la crise militaro-industrielle américaine en Ukraine est désastreuse, ce qui signifie que ce dont le New York Times avait longuement parlé fin novembre ne peut plus être attribué à la « propagande russe » comme les trolls de la « NAFO » l’ont prétendu. Il est clair que l’on s’achemine vers un scénario à somme nulle dans lequel les États-Unis devront choisir entre répondre à leurs propres besoins minimaux en matière de sécurité nationale ou les sacrifier pour l’Ukraine.

Del Toro est dans le coup en tant que fonctionnaire en poste qui comprend manifestement à quel point la situation devient rapidement sérieuse, contrairement à l’ancien secrétaire à la défense Robert Gates et à la secrétaire d’État Condoleezza Rice qui se sont récemment joints à deux hauts responsables ukrainiens pour demander une augmentation de l’aide militaire américaine à l’Ukraine. Ni ces deux-là, ni l’actuel ministre ukrainien de la défense, Alexey Reznikov, ni l’ambassadeur d’Ukraine au Royaume-Uni, Vadim Prystaiko, n’estiment que les quelque 100 milliards de dollars que les États-Unis ont déjà accordés à Kiev sont suffisants.

Tous les quatre mettent donc imprudemment en danger les intérêts de la sécurité nationale des États-Unis, comme le comprend son secrétaire d’État à la marine en exercice, puisqu’ils font pression pour que ce pays sacrifie la satisfaction de ses propres besoins minimaux pour servir ceux de l’Ukraine. Cette observation devrait donner à tous les Américains sans exception l’occasion de réfléchir à la question de savoir s’il vaut vraiment la peine de continuer à perpétuer artificiellement cette guerre par procuration de l’OTAN contre la Russie ou s’il faut plutôt rechercher la paix.

Andrew Korybko

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone

0 0 votes
Évaluation de l'article
Partager

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Plus d’histoires deUkraine

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x