Aller à…
RSS Feed

17 juin 2024

Nakba : il y a 75 ans, 800 000 Palestiniens étaient chassés de leur terre


 ///Lettre à Ursula Von Der Leyen concernant sa déclaration sur le 75ème anniversaire de la création d’Israël/// Les guerres de l’après 11/9 ont contribué à quelque 4,5 millions de morts

Boîte de réception

r

mer. 24 mai 18:03 (il y a 15 heure

De : MICHEL GOURMEL <michelgourmel@wanadoo.fr> Envoyé : mercredi 24 mai 2023 16:27À : ‘MICHEL GOURMEL’ <michelgourmel@wanadoo.fr>Objet : Nakba : il y a 75 ans, 800 000 Palestiniens étaient chassés de leur terre///Lettre à Ursula Von Der Leyen concernant sa déclaration sur le 75ème anniversaire de la création d’Israël/// Les guerres de l’après 11/9 ont contribué à quelque 4,5 millions d Nakba : il y a 75 ans, 800 000 Palestiniens étaient chassés de leur terreLettre à Ursula Von Der Leyen concernant sa déclaration publiée à l’occasion du 75ème anniversaire de la création de l’État d’Israël(*) Les guerres de l’après 11/9 ont contribué à quelque 4,5 millions de mortsNakba : il y a 75 ans, 800 000 Palestiniens étaient chassés de leur terre24 Mai 2023.Un garçon palestinien tient la clé, symbole du droit au retour pour tous les réfugiés palestiniens, lors d’une marche commémorant la « Nakba » le 14 mai, dans la ville de Ramallah en Cisjordanie. AFPIl y a 75 ans, le 15 mai 1948, en pleine guerre israélo-arabe et au lendemain de la proclamation de l’Etat d’Israël, 800 000 Palestiniens étaient chassés de leurs maisons, de leurs terres, poursuivis par les milices sionistes.La Nakba, la Catastrophe pour les Palestiniens, c’est aussi la destruction entre 1947 et 1949, de plus de 500 villages palestiniens, dont le plus connu est Deir Yassine, situé à l’ouest de Jérusalem. Ses 250 habitants furent massacrés par les forces d’occupation israélienne.

Le 11/12/48, les Nations unies votent une résolution, la 194, qui affirme « qu’il y a lieu de permet­tre aux réfugiés qui le désirent de rentrer dans leurs foyers le plus tôt possible et de vivre en paix avec leurs voisins et que des indemnités doivent être payées à titre de compensation pour les biens de ceux qui décident de ne pas rentrer dans leurs foyers »Une résolution de l’ONU que les Israéliens n’appliqueront jamais.Le 11 mai 1949, le gouvernement israélien endosse cette résolution lors de la conférence de Lausanne. Le lendemain, Israël est admis comme membre des Nations unies.

Pourtant, 75 ans après la « Nakba », la résolution n’a jamais été respectée…En 2007, Ehud Olmert, alors Premier ministre, affirmera même qu’Israël n’acceptera jamais le retour des réfugiés palestiniens.Aujourd’hui, la politique de nettoyage ethnique à Jérusalem Est, la destruction de maisons dans la partie orientale de la ville sainte, les expulsions des familles palestiniennes pour les remplacer par des colons s’amplifient. Les agressions des colons sont protégées par l’armée israélienne. Les rassemblements du peuple palestinien pour leur résister sont violemment réprimés.Gaza est toujours sous blocus israélien. Et la Palestine pleure encore la disparition de la journaliste Shireen Abu Akleh, assassinée d’une balle dans la tête par l’armée israélienne mercredi dernier …http://canempechepasnicolas.over-blog.com/2023/05/nakba-il-y-a-74-ans-800-000-palestiniens-chasses-de-leur-terre.htmlTexte suivi d’un commentaire par Jean Levy.On remarquera que quand un pays viole un temps soit peu une résolution arrachée par les occidentaux à l’ONU plus ou moins honnêtement voire très malhonnêtement par exemple en Libye, les occidentaux massacrent ses habitants en quantité industrielle, alors même que les occidentaux ont transformé l’interdiction de l’ONU de survol du pays par son armée, en autorisation de massacre par l’occident.

Ce même occident qui a fait 4,5 millions de morts (*) dans ses guerres coloniales du IIIème millénaire. Inversement en Israël, ils n’ont jamais levé le petit doigt pour faire respecter des dizaines, voire des centaines de résolutions de l’ONU !34 résolutions extrêmement importantes violées par Israël :https://www.monde-diplomatique.fr/2009/02/A/16775Auxquelles s’ajoutent une quantité innombrable de critique de l’ONU contre Israël :Rien qu’en 2022, selon les israéliens eux-mêmes, 15 résolutions ont été prises contre Israël à l’ONU alors que l’ensemble des autres pays, y compris la Russie, n’ont eu que 13 résolutions. Et jamais les occidentaux n’ont massacré ni même pris des sanctions contre Israël, tout au contraire, à chaque guerre décidée par Israël, les USA remplacent dès les 1ers jours, les missiles et autres matériels utilisés. Et l’état d’Israël, en plus, se victimise en prétendant qu’il serait particulièrement visé ! Alors qu’il ne respecte en rien les droits humains depuis 75 ans !Malgré le soutient occidental, depuis 2015, l’Assemblée générale de l’ONU a adopté 140 résolutions critiquant Israël, contre 68 résolutions contre l’ensemble des autres pays ! ! !https://www.i24news.tv/fr/actu/international/1672736867-l-onu-a-condamne-israel-plus-que-tous-les-autres-pays-reunis-en-2022L’agence des Nations Unies créée pour servir les populations palestiniennes déplacées (UNRWA) indique que 5,9 millions de Palestiniens sont actuellement enregistrés comme réfugiés.15 mai 2023.Lettre à Ursula Von Der Leyen concernant sa déclaration publiée à l’occasion du 75ème anniversaire de la création de l’État d’Israël »Il est douloureux de vous entendre louer « les 75 ans de dynamisme, d’ingéniosité et d’innovations révolutionnaires » d’un État qui impose une politique coloniale répressive, raciste et brutalement violente à une population qu’il subjugue et contrôle. Le régime de contrôle israélien sur le peuple palestinien est de plus en plus reconnu par les principales organisations de défense des droits de l’Homme, y compris des organisations israéliennes, comme constituant un apartheid. Il est vrai qu’Israël a développé une technologie « dynamique, ingénieuse et révolutionnaire » dans le domaine de l’armée, de la cyberguerre, des logiciels espions, de la désinformation et du truquage des élections en utilisant comme cobayes les palestiniens captifs qu’il tient sous son contrôle. Israël est l’un des principaux exportateurs mondiaux de ces produits de haute technologie destructeurs, ses exportations militaires et de « sécurité » permettant aux dictatures et aux régimes autoritaires du monde entier de perpétrer de graves violations des droits de l’Homme.Non seulement votre déclaration raciste trahit les faits historiques et la réalité sur le terrain, mais elle est en parfaite contradiction avec les principes et normes internationalement acceptés et les valeurs mêmes sur lesquelles l’UE est fondée. En ignorant l’existence du peuple palestinien qui a vécu des décennies d’oppression israélienne ou d’exil forcé, vous ignorez son droit à l’autodétermination, un droit inaliénable inscrit dans la charte des Nations Unies. »Lire la suite de cette lettre en date d’hier de ECCP (coordination des associations européennes pour la Palestine) sur le site de l’Agence.https://agencemediapalestine.fr/blog/2023/05/09/lettre-a-ursula-von-der-leyen-concernant-sa-declaration-publiee-a-loccasion-du-75e-anniversaire-de-la-creation-de-letat-disrael/Ne pas oublier qu’Ursula Von der Layen descend côté père et mère, de 2 familles nazies.Hier soir, le régime israélien a commis un nouveau carnage à Gaza :Nouveau carnage d’Israël à Gaza dans la nuit du 8 au 9 mai 2023: 14 Palestiniens assassinés dont 6 femmes et 4 enfants(*) Les guerres de l’après 11/9 ont contribué à quelque 4,5 millions de mortsPublié par Miriam Berger, le : 22 mai, 2023. Extrait.

À alexandermoumbaris

Funérailles de victimes civiles tuées par des drones américains. DR

Il est encore difficile de déterminer le nombre total de victimes des violences commises lors des invasions de l’Afghanistan et de l’Irak sous l’égide des États-Unis, sans parler de la guerre mondiale contre le terrorisme. Mais il est depuis longtemps dépassé par un chiffre encore plus important et plus opaque : le décompte indirect des personnes décédées à la suite des effets d’entraînement considérables des conflits de l’après-11 septembre, tels que les vagues de violence qui ont suivi, la faim, la dévastation des services publics et la propagation des maladies.

…Surmortalité imputable à la guerre contre le terrorisme, à travers les conflits en Afghanistan, au Pakistan, en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie et au Yémen – des impacts

«si vastes et si complexes qu’ils sont en fin de compte inquantifiables», reconnaissent les chercheurs.

La comptabilité, pour autant qu’elle puisse être mesurée, fait état de 4,5 à 4,6 millions de victimes – un chiffre qui continue de s’alourdir au fur et à mesure que les effets des conflits se répercutent sur les populations locales.

Les effets du conflit se répercutant, le nombre de victimes ne cesse d’augmenter. Le rapport estime que 3,6 à 3,7 millions de ces victimes sont des «morts indirectes» causées par la détérioration des conditions économiques, environnementales, psychologiques et sanitaires.

Plus de 7 000 soldats US ont été tués en Irak et en Afghanistan, ainsi que plus de 8 000 sous-traitants, selon le projet «Costs of War» de Brown (https://lc.cx/HNBWw2).

Les forces américaines ont elles-mêmes subi des effets en cascade, notamment un taux de suicide chez les anciens combattants supérieur à celui de la population générale. Mais la grande majorité des personnes tuées dans les combats étaient des locaux : plus de 177 000 Afghans, Pakistanais et Irakiens en uniforme et alliés syriens sont morts en 2019, selon le projet «Costs of War», aux côtés d’un grand nombre de combattants adverses et d’un nombre contesté de civils.

Il existe des coûts réverbérés, le coût humain de la guerre, que la plupart des gens aux États-Unis ne connaissent pas suffisamment ou auxquels ils ne pensent pas»…

En Irak, les estimations des victimes des combats vont de 151 000 à 300 000 à 600 000 personnes…

Plus de 906 000 personnes sont mortes directement dans les guerres de l’après 11/9. De plus, 38 millions de personnes ont été déplacées ou sont devenues des réfugiés ou ont perdu la vie à cause de la guerre…

Le gouvernement fédéral US… a dépensé plus de 8 000 milliards US$ pour ces guerres…

Cependant, M. Savell a indiqué que les recherches montrent qu’un nombre exponentiel de personnes, en particulier les enfants et les populations les plus pauvres et marginalisées, ont été tuées par les effets de la guerre – pauvreté croissante, insécurité alimentaire, contamination de l’environnement, traumatisme permanent de la violence et destruction des infrastructures sanitaires et publiques, ainsi que de la propriété privée et des moyens de subsistance.

https://www.afrique-asie.fr/les-guerres-de-lapres-11-septembre-ont-contribue-a-quelque-45-millions-de-morts/

 

 

 

Partager

Plus d’histoires deCOLONIALISME