Aller à…
RSS Feed

28 octobre 2020

Une grande escroquerie vient d’avoir lieu à l’assemblée nationale par Allain Jules


Allain Jules
L’information déjantée, au Kärcher, et la liberté d’expression dans sa quintessence
Libye – La guerre par procuration de la France (482 voix pour, 27 contre )
Publié le12 juillet 2011 parAllain Jules 2

Une grande escroquerie vient d’avoir lieu à l’Assemblée nationale. Le Palais Bourbon est ridicule. 482 votes pour, 27 voix contre. On attend le Sénat. Il n’y aura aucune surprise.
BHL que les renégats de Benghazi ne cessent d’appeler à la rescousse est-il un stratège de guerre ? Pourquoi Nicolas Sarkozy a t-il suivi cet apprenti sorcier ? Le président va-t-en-guerre français croyait réellement que faire tomber Mouammar Kadhafi était une affaire de 3 jours. In fine, malgré le vote à l’Assemblée nationale pour la poursuite de la guerre, plus personne n’y croit. ici, il faut féliciter les groupes communiste qui a dit NON à la guerre. Les autres, PS, Nouveau centre et tutti quanti, n’aiment pas la France contrairement ç ce qu’ils veulent montrer…
En visite surprise, hier, en Afghanistan, le président français dans la perspective d’un retrait des troupes françaises (64 morts pour rien) a déclaré: « Il faut savoir finir une guerre ». Mais, pour la Libye où il a violé les résolutions 1970 et 1973 de l’Onu, ne faut-il pas finalement que BHL et lui rendent des comptes ? Ils ont embarqué la France dans une impasse dont Sarkozy croyait tirer un bénéfice rapide, en redorant son blason international terni par ses atermoiements en Tunisie et en Égypte.
Les erreurs françaises sont multiples:
Avoir surestimé les renégats de Benghazi.
Compter sur les Américains et les Britanniques.
Aller sans préparation.
Du coup donc, c’est la gueule de bois et les faux semblants. C’est ainsi qu’on entend dire que les insurgés progressent, alors qu’ils ne font qu’être pris dans des guets-apens incessants. C’est vrai, les médias « mainstream » ne vous en parleront pas.
Finalement, comme je le disais sur Télésud, cette guerre illégale ne sert que les États-Unis. Exiger le départ de Kadhafi est une fuite en avant, une tentative hypocrite de sauver la face, après l’échec cuisant et retentissant de cette guerre. Mais, la vraie question est de savoir de quelle légitimé bénéficie Nicolas Sarkozy qui travaille pour les Américains pour qu’il exige le départ de Mouammar Kadhafi.

Fragilisé, Nicolas Sarkozy ne sait plus par où commencer pour se sortir de cette situation, malgré des subterfuges qui s’apparentent désormais à du bluff. Alors que Paris dément des négociations directes avec les Kadhafi, la France joue de plus en plus un rôle trouble en Libye. Un véritable concours de démagogie s’engage entre les ministres Juppé et Longuet. Les deux sont en face d’un imbroglio dialectique et ne parlent plus de la même voix.
Considérant que le début du Ramadan a lieu en août, la position de la France, en tête de gondole de cette guerre est de plus en plus intenable. Sachant que seul Barack Obama avec son armée peut gagner sur le terrain en Libye, la France est dans l’échec. L’usage de la force militaire a et aura des limites, puisque Sarkozy y est engagé simplement par calcul politique.

Mots clés:

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,