Aller à…
RSS Feed

28 octobre 2020

le régime libyen nie avoir envoyé une délégation en « Israël »


Le régime libyen nie avoir envoyé une délégation en « Israël »

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=23156&cid=21&fromval=1&frid=21&seccatid=61&s1=1

L’équipe du site

L’assistant du fils du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi Saif Al-Islam a démenti les informations selon lesquelles il s’est rendu à Tel Aviv pour y rencontrer des dirigeants israéliens et leur proposer un marché.

« Je ne me suis jamais rendu à Tel Aviv », a affirmé Mohammad Ismail au quotidien londonien arabophone, AlQuds AlArabi, soulignant que ces allégations sont des rumeurs qui s’inscrivent dans le cadre d’une campagne menée par des parties suspectes.

Niant s’être également rendu à Paris, depuis un mois et demi, Ismail a tenu à préciser qu’il n’est pas un responsable des services de renseignements libyens.

C’est la deuxième chaine de télévision israélienne qui a été le premier media à avoir prétendu le 11 juillet dernier la visite d’une délégation libyenne officielle de quatre responsables, durant laquelle elle aurait rencontré la chef du parti Kadima, Tsipi Livni, et le membre de la Knesset Mair Stret, ainsi que des israéliens d’origine libyenne vivant à Nataniya.
Selon les allégations de cette chaine, les quatre hommes sont rentrés via des visas livrés par l’ambassade d’Israël à Paris et sont restés quatre jours.

D’autres médias israéliens se sont également emparés de cet évènement, révélant des détails différents.
Entre autre la Radio militaire israélienne, qui a rapporté les propos du député de kadima qui les a rencontrés et qui a souligné que « ces hommes ne font pas partie du régime libyen et sont des hommes d’affaire soucieux qui voudraient améliorer l’image de de leur pays».

A cette version s’ajoute celle du journal israélien « Israel Al Yaoum » (Israël aujourd’hui), lequel a écrit que cette délégation est composée d’homme d’affaires libyens et non des responsables proches du régime, qu’ils sont arrivés munis de passeports étrangers, et qu’ils étaient accompagnés d’homme d’affaires juifs d’origine libyenne, vivant en Italie et en France.

Selon le journal, cette délégation aurait proposé aux dirigeants israéliens qu’elle a rencontrés un marché: l’arrêt des frappes de l’Otan en échange de la restitution des fortunes des immigrés juifs libyens que les gouvernements israéliens ont incessamment exigés.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,