Aller à…
RSS Feed

1 décembre 2020

Brega : la « victoire » subjective sans image


Allain Jules
Libye – Brega: la « victoire » sans image
Publié le18 juillet 2011 parAllain Jules 0

Selon une information relayée depuis plus de 3h déjà, aujourd’hui, tous les médias annoncent que les insurgés libyens ont repris la ville stratégique de Marsa el-Brega. Nous attendons les images avec envie. C’est quand même étonnant. Jusqu’à preuve du contraire, encercler une ville ne veut pas dire qu’elle a été prise. Les renégats de Benghazi l’affirment pourtant, ils ont repris la ville aux soldtas de Kadhafi, cité pétrolière reprise par ces derniers au mois d’avril. Chiche.
La victoire sans preuve.
On apprend en substance que les kadhafistes se seraient retirés à l’ouest, c’est à dire à Ras Lanouf, après avoir miné les sites d’hydrocarbures. Et pourtant, les mêmes chenapans nous avaient déjà annoncé avoir repris Ras Lanouf. A quel moment se sont-ils retirés de cette ville pour que l’armée loyaliste y trouve refuge ? C’est assez surprenant pour le relever. Mais, où le bât blesse, c’est de chanter victoire sans en apporter la preuve.
A l’heure du tout technologique, il est quand hallucinant que ces combattants n’aient pas une once d’images prouvant leur victoire. Est-ce pour la gloriole que ces gens annoncent urbi et orbi qu’ils ont repris Marsa el-Brega ? Ce qui est plus étonnant, toutes les dépêches des téléscripteurs des agences publient leurs articles depuis…Misrata. Or, cette ville est juste à côté de Ras Lanouf. Pourquoi ne se rendent-ils pas sur place avec tous les moyens qu’ils ont ? Ah, les mines ? Mais comment alors les « rebelles » pour qui l’Otan fait la révolution sont entrés ?
La vérité du terrain.
Mais, selon des sources bien informées et bien introduites, l’Otan a bombardé massivement les troupes pro-Kadhafi aux abords de la ville, pour permettre la pénétration des vendus libyens. Le but étant de faire main basse sur le pétrole, cette victoire à la Pyrrhus risque donc d’avoir un goût amer. Un coup pour les soldats de l’Otan qui veulent financer cette guerre scélérate, et un échec cuisant pour les traîtres à leur Nation, ceux de Benghazi qui ne peuvent se pavaner qu’en Occident, même pas à Benghazi où la population vit sous le joug de la terreur…
Notre source nous confirme enfin que les forces fidèles à Mouammar Kadhafi sont toujours sur place, aux abords des sites pétroliers où, ils attendent de pied ferme les renégats de Benghazi. Il parle d’un retrait tactique pour piéger les soldats de pacotille qui compose les fous à lier de Benghazi. Marsa el-Brega c’est aujourd’hui le terminal d’un oléoduc provenant de Zelten à 169 kilomètres au sud. Il existe aussi une raffinerie et une usine de liquéfaction du gaz naturel. Or, si ça se confirme que les forces libyennes se sont retirées à Ras Lanouf, ça veut dire qu’ils sont prêts à saboter ledit oléoduc, puisqu’ils contrôlent encore la ville de Zleten.
Vendre la peau de l’ours…
…Avant de l’avoir tué, semble être le maître mot des occidentaux et des galopins libyens. Après leurs mensonges sur Kadhafi qui avaient tué plus de 20000 libyens en 3 jours, ils étaient passés à l’offensive en affirmant qu’ils allaient crier victoire sous les…3 jours. Nous entamons le 5 mois de conflit. Tout ceci, par la faute d’hommes, que dis-je, d’aventuriers, qui tuent la Libye et l’Afrique, pour leurs basses besognes. Fichtre. Ces sectaires prennent probablement leurs rêves pour des réalités.
« Du côté des insurgés, 10 combattants sont morts et 175 ont été blessés samedi et deux autres ont péri et 120 ont été blessés dimanche », nous disent les dépêches. Rien sur les soldats de la légalité. On nous annonçait qu’il y avait sur place, plus de 3000 combattants pro-Kadhafi. Avec les pays d’Afrique subsaharienne qui risquent de rompre leur relations diplomatiques avec ces insurgés, et la Russie qui refuse de reconnaître le CNT,on verra bien comment ces gens dirigeront un pays tribal…Néanmoins, peut-être ont-ils repris Brega mais, ça n’annonce pas pour autant leur victoire finale. On se dirige plutôt vers une sécession-partition car Tripoli est probablement imprenable.

Mots clés: , , , ,

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,