Aller à…
RSS Feed

24 octobre 2020

Sans le soutien de l’OTAN, les rebelles auraient déjà terminé leurs exactions, car ils ne sont pas soutenu par la population


Lourdes pertes pour les rebelles libyens à Brega

Publié le 20-07-11 à 15:31
Réagir
par Rania El Gamal
AJDABIAH, Libye (Reuters) – Les combats pour le contrôle du port pétrolier de Brega, en Libye, ont fait 18 morts et jusqu’à 150 blessés dans les rangs des insurgés, a-t-on appris mercredi de source médicale.
Des affrontements à l’arme lourde ont également été signalés à Misrata, bastion des insurgés dans l’Ouest.
« La journée d’hier (mardi-NDLR) a été un désastre », a déclaré le Dr Sarahat Atta-Alah à l’hôpital d’Ajdabiah, ville voisine sous le contrôle des forces insurgées.
Les rebelles libyens ont annoncé avoir encerclé Brega, qu’ils doivent prendre s’ils veulent poursuivre leur progression vers la capitale, Tripoli. Mais ils sont toujours sous le feu des forces fidèles à Mouammar Kadhafi.
Un lieutenant des forces rebelles disant s’appeler Ihab a précisé mercredi que les insurgés se trouvaient à la périphérie de Brega, dans une distance comprise entre 5 et 10 km.
Le secteur, a-t-il dit, est miné et les forces loyales à Kadhafi ont creusé des tranchées qu’elles ont remplies de carburant prêt à être enflammé pour stopper une avancée des rebelles.
Brega marque la frontière orientale du territoire toujours contrôlé par les forces du dirigeant libyen depuis le début des hostilités en février. La localité, qui contrôle l’accès au réseau pétrolier de l’Est, a changé plusieurs fois de camp au gré des affrontements.
« Hier (mardi-NDLR), nous avons vu Brega. Nous étions vraiment très proches mais nous avons rebroussé chemin lorsqu’ils ont commencé à nous bombarder », a dit un soldat insurgé du nom d’Izzeldine.
Les médecins de l’hôpital d’Adjabiah s’attendaient à de nouveaux combats dans la journée de mercredi.
A Misrata, fief des insurgés dans l’Ouest libyen, une équipe de Reuters a fait état de combats à l’arme lourde.
Des rebelles ont affirmé avoir pris deux véhicules lance-missiles aux forces régulières.
Encore plus à l’ouest, près de la frontière tunisienne, des habitants tunisiens rapportent que des roquettes Grad tirées par les forces régulières se sont abattues en territoire tunisien, près du poste-frontière de Dehiba.
Avec Nick Carey à Misrata; Henri-Pierre André pour le service français, édité par Gilles Trequesser
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110720.REU4831/lourdes-pertes-pour-les-rebelles-libyens-a-brega.html

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,