Aller à…
RSS Feed

30 novembre 2020

Terrorisme humanitaire de l’OTAN : l’arme de la famine publié par Alert_Otan


Terrorisme humanitaire de l’Otan : l’arme de la famine

—– Original Message —–
From: Roland Maroune

Subject: [alerte_otan] Terrorisme humanitaire de l’Otan : l’arme de la famine

Zliten : l’Otan bombarde un dépôt de produits alimentaires
L’Otan détruit les palmeraies d’une oasis en plein désert libyen
Séminaire à Tripoli sur l’impact des opérations de l’OTAN sur la santé nutritionnelle en Libye
Livraisons de nourriture à Tripoli

Selon M. Berlusconi, des « questions très précises ont été posées aux protagonistes de cette initiative, c’est-à-dire au président Sarkozy et au premier ministre David Cameron. Ils ont répondu que la guerre se terminerait quand la population de Tripoli se révolterait contre le régime actuel »
La politique de l’Otan de blocus et de destruction des infrastructures, à présent des dépôts de nourritures, montre clairement l’espoir des pays de l’Otan d’arriver à ce résultat, pousser la population à se révolter pour éviter la pénurie, et sinon la punir.
«Certains analystes disent que le régime se trouve désormais à court de carburant et de vivres, ce qui pourrait conduire à une agitation populaire contre le régime avec le début du ramadan le mois prochain.» (Reuters, ci-dessous)

«Peut-être devons-nous faire ressentir les bombardements en faisant mal à la population serbe elle-même. Infligeons-leur des pertes. Touchons-les dans leur confort. La plus grande catastrophe ne serait pas qu’il y ait des pertes de vies, mais que les opérations de l’Otan ne soient pas un succès», déclarait le général belge Herteleer pendant la guerre du Kosovo…

++++++

Libye/Zliten: l’Otan intensifie ses frappes
AFP, 22/07/2011
L’Alliance atlantique a intensifié hier ses frappes à Zliten, ville à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de la ville rebelle de Misrata, qui est dans la ligne de mire des rebelles.

Plusieurs explosions ont été entendues à l’est de la ville dans l’après-midi, où des colonnes de fumée ont été aperçues, selon un journaliste de l’AFP qui faisait partie d’un groupe de correspondants de la presse étrangère emmené par les autorités dans cette ville. Hier soir, la télévision libyenne a annoncé par ailleurs des raids de l’Otan ayant visé un dépôt de produits alimentaires. Selon le régime, les bombardements de l’Otan ont fait plusieurs victimes parmi les civils. [mais « le régime », comment le croire?]

A l’hôpital de la ville, les journalistes ont pu accéder à quatre chambres où gisaient une dizaine de blessés qui affirment [sic] être victimes des raids de l’Otan, notamment dans la région de Soug Ethlath, à l’est de la ville, pas loin de la ligne de front. « Les autres chambres sont réservées aux femmes. Vous ne pouvez pas y accéder », a lancé un responsable de l’hôpital aux journalistes qui ont pu voir des militaires, dont certains blessés, qui entraient et sortaient à l’hôpital central de Zliten devant lequel quelques dizaines de personnes attendaient des nouvelles des leurs. Selon un membre du personnel de l’hôpital, Fradj Jamal, 80 civils ont été blessés hier dans des raids de l’Otan.

L’Otan a visé lundi des baraques servant initialement de bureaux à une compagnie de construction turque, selon les autorités qui ont emmené les journalistes sur le site visé, ainsi qu’un petit complexe commercial comprenant notamment une société de transport de marchandises et un atelier de peinture. Les autorités ont dénoncé des raids visant l’infrastructure et des sites civils, affirmant qu’il n’y avait aucune activité militaire autour des sites visés. L’alliance atlantique a annoncé avoir détruit mercredi 13 cibles militaires à Zliten, en particulier des postes de commandement et des dépôts. [et aucune nuance de doute ici bien entendu]

Les commentaires à la suite de cette dépêche sur http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/07/22/97001-20110722FILWWW00232-libyezliten-l-otan-intensifie-ses-frappes.php sont intéressants, comme souvent sur le site du Figaro, paradoxalement? Il est possible que les sites des journaux dit « de gauche » soient plus la cible de la propagande, mais aussi que leurs lecteurs soient globalement plus sensibles à la corde du devoir humanitaire.
C’est une indication qui n’a pas bien sûr valeur de sondage, mais on est là largement au dessus des « 55% d’opinion défavorables à la guerre » du dernier sondage.
Extraits:
A croire qu il n y a pas 6 millions de libyens qui vivent en Libye. A croire qu il n y a que des cibles militaires dans les villes libyenes. A croire que les enfants, les femmes et les petits vieux qui composent toute population humaine ne vivent qu milieu des bases militaires. L Otan continue a punir les mauvais civils, a detruire leurs infrastructures, leurs magasins d alimentation, leurs lieux publics. L Otan en est reduite a semer la terreur parmi les civils pour que triomphe enfin la religion du veau d or
++++
Et certain arrive encore à parler de « protection des civiles »?
Khadafi à raison, il a déjà gagné la guerre médiatique, l’OTAN n’a plus aucune crédibilité, et on parlera même pas de la France et l’Angleterre!
Et au faite… ou sont les images des entrée triomphale des libérateur (les rebelles) dans les villes? Ah, elle n’existe pas, les populations fuient avant leur arrivées…
+++++
« Des raids de l’Otan ayant visé un dépôt de produits alimentaires » c’est pire que honteux. On détruit des dépôts de produits alimentaires alors qu’un peu plus bas, dans la corne de l’Afrique les gens meurent de faim. Guerre inutile, injuste, lâche. Juste pour du pétrole et de la gloire. Honte à vous. Bizarre, on a plus entendu Bouchard. Celui qui avait dit il y a longtemps « on va terminer la mission ». Il doit se taper la tête contre les murs en disant « Il est terré où ce putain Kadhafi, cela fait 3 mois qu’on me demande de le descendre ».

++++++

L’OTAN bombarde la ville de Ouadane dans le sud-est de la Libye
Pana, 14/07/2011

http://www.mauritanie-web.com/actualite_8458_8471_l-otan-bombarde-la-ville-de-ouadane-dans-le-sud-est-de-la-libye.htm

Tripoli, Libye (PANA via Mauritanie-web) – Les avions de l’OTAN ont bombardé mercredi soir des sites civils et militaires dans la ville de Ouadane, dans la région de Jeffra, à 600 km au sud-est de Tripoli, causant des pertes humaines et des dégâts matériels, selon la télévision libyenne, citant une source militaire.

La région de Jeffra est une oasis en plein désert libyen qui a subi, rappelle-t-on, en juin dernier des dizaines de frappes aériennes, provoquant, selon les autorités locales, la destruction et l’incendie de plusieurs palmeraies et d’autres installations.

++++++

Séminaire à Tripoli sur l’impact des opérations de l’OTAN sur la santé nutritionnelle en Libye
PANA, 19/07/2011

Tripoli, Libye (PANA via Mauritanie-web) – Un séminaire scientifique sur l’impact des opérations militaires de l’OTAN sur la santé des aliments d’origine animale en Libye a été organisé dimanche par la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université Al-Fateh de Tripoli, avec la participation d’un groupe de professeurs, chercheurs et étudiants.

La rencontre a porté sur le rôle des centres de contrôle des aliments au niveau des frontières de la Libye dans la sécurité des aliments d’origine animale et la pandémie du E. coli hémorragique et son impact sur la santé de la communauté à la lumière de la guerre menée par l’OTAN contre le pays.

Les participants se sont penchés sur plusieurs études de recherche à ce système sujet, y compris la stratégie pour le contrôle des aliments et son impact sur le contrôle des maladies transmises par l’alimentation et le rôle des centres de contrôle des aliments au niveau de la frontière libyenne, ainsi que les concepts épidémiologiques de la pandémie de E. coli du colon.

Le séminaire recommande l’importance de la coopération des centres de contrôle des aliments et des centres de lutte contre les maladies et l’activation des centres vétérinaires de mise en quarantaine dans toutes les frontières de la Libye, l’application des lois et règlements sur l’assurance alimentaire et la santé des citoyens, l’insistance sur les conditions de santé pour faire face à des aliments d’origine animale et sur l’élaboration des programmes afin de détecter les épidémies et les maladies résultant de la nourriture d’origine animale.

Le communiqué final de la rencontre souligne que les opérations militaires de l’OTAN ont affecté les infrastructures de base du pays, les bâtiments et les sièges des centres de recherche, de contrôle et d’inspection, ce qui a eu un impact négatif sur l’alimentation des citoyens libyens et sur leur santé.

++++++

Livraisons de nourriture à Tripoli
Reuters, 21/07/11
[…]
Sur le front diplomatique, le président chinois Hu Jintao a informé par téléphone son homologue sud-africain Jacob Zuma que Pékin travaillerait avec l’Union africaine (UA) pour trouver une solution à la crise libyenne.

La France et les Etats-Unis ont tenté mercredi d’ouvrir la voie à une solution diplomatique au conflit libyen en se montrant ouverts à l’idée de voir Mouammar Kadhafi rester en Libye si ce dernier acceptait de quitter le pouvoir.

Certains analystes disent que le régime se trouve désormais à court de carburant et de vivres, ce qui pourrait conduire à une agitation populaire contre le régime avec le début du ramadan le mois prochain.

L’agence de presse officielle Jana a fait état d’une réunion jeudi entre des responsables de l’autorité pour s’assurer du bon acheminement des livraisons de nourriture et qu’elles « atteindraient bien les consommateurs le plus tôt possible, avant le début du ramadan ».

L’agence cite le chef du port de Tripoli, qui certifie que « des cargos déchargent chaque jour de l’orge, du blé, des bananes et d’autres denrées ».

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,