Aller à…
RSS Feed

20 octobre 2020

Soutien à Kadhafi au Mali par Assane Koné


Soutien à Kadhafi : Les jeunes musulmans de la commune I bandent les muscles
Le Républicain, 01/08/2011
A l’issue d’un meeting de soutien à Kadhafi, suivi d’une marche de protestation contre les bombardements de l’OTAN en Libye, des militants et sympathisants de l’Union des jeunes musulmans du Mali ont brulé trois drapeaux français, à Korofina.
Pour dénoncer la souffrance que les occidentaux font subir au peuple libyen, sous le prétexte de faire partir Kadhaffi du pouvoir, afin d’instaurer un régime démocratique, la section de la Commune I de l’Union des jeunes musulmans du Mali (UJMMA) a organisé, le 30 juillet 2011, un meeting. Vu tout le tapage qui a eu lieu sur l’organisation de cette manifestation, nous nous attendions à un monde impressionnant. Mais, nous avions été surpris de constater qu’il a fallu de peu pour que les manifestants ne contiennent sous une bâche dressée sur le terrain de football de Korofina.
Mais, cela n’a pas du tout entamé la détermination des organisateurs. Ils ont été très clairs : « Qu’on soit nombreux ou pas, nous avions voulu montrer notre détermination à dénoncer ce qui arrive à nos frères de la Lybie ». Poussés par une détermination exceptionnelle, les organisateurs galvanisés par les sympathisants qui ont fait le déplacement ont rapidement transformé le meeting en marche de protestation avec des slogans hostiles aux occidentaux qui, selon eux, ont déclenché une croisade contre la Libye et son guide Mohamar Kadhafi. La marche, partie du terrain de football de Korofina, a pris fin 400 ou 500 mètres plus loin, sur la route de Koulikoro, au carrefour de Fadjiguila.
A ce carrefour, après avoir perturbé la circulation pendant au moins une quinzaine de minutes, les manifestations qui avaient vu leurs rangs grossir, au fur et à mesure que la marche s’éloignait de son point de départ, ont mis le feu à trois drapeaux français. Mais auparavant, dans une déclaration lue pendant le meeting, Mohamed Cissé, Président de l’UJMMA de la Commune I, a indiqué qu’il vivait « un moment d’amertume à cause de l’injustice de l’occident, précisément de la France, contre notre frère musulman et compatriote africain, le guide de la révolution, Mouammar El Kadhafi ». Avant d’ajouter que depuis quelques mois, les bombardements sont en train de tuer en Lybie par la faute de la France et de ses alliés. Selon lui, contre tout entendement et contre la violation de tous les principes établis dans ce monde civilisé, les occidentaux ont décidé de soutenir « quelques insurgés corrompus, une petite minorité qui s’est rebellée contre le guide de la révolution libyen et originaire d’une petite localité ». Il a déclaré que « les forces néocoloniales combattent la Lybie pour trois raisons. Selon lui, la raison principale est la volonté de s’approprier du pétrole libyen.
Il a aussi estimé que ces attaques visent à détruire la noble ambition que Kadhafi a nourrit pour l’unité africaine, en proposant une monnaie unique et un marché unique. Enfin, il a indiqué que cette guerre vise à mettre à l’eau l’effort que le guide libyen faisait pour la prospérité de l’islam dans le monde. Pour le mois de carême qui commence bientôt, Issa Diarra, secrétaire général du bureau national de l’UJMMA, a annoncé que les jeunes musulmans du Mali se proposent de décréter une « Jihad » au cours de laquelle ils vont demander à tous les représentants des Etats engagés dans la guerre contre la Libye de quitter le Mali.
Assane Koné

Une réponse “Soutien à Kadhafi au Mali par Assane Koné”

  1. haj
    1 août 2011 à 21 h 48 min

    bravo pour cette démarche, on vous soutient à fond dans tt ce que vous entreprendrez frères maliens pour soutenir nos frères libyens.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,