Aller à…
RSS Feed

31 octobre 2020

Libye: déni, défaite et arnaque de la France par Allain Jules


C’est Nicolas Sarkozy qui a entraîné tout le monde dans cette guerre désastreuse, en écoutant les conseils d’un âne (j’insulte les ânes). S’il avait été un véritable stratège, il aurait dû étudier le système de fonctionnement libyen et il aurait su que la Jamarhiya c’est l’organisation du peuple libyen et que c’est lui qui décide et que Kadhafi n’en est que le guide. Je regrette toutes ces morts libyennes, mais je suis contente que Kadhafi a pu montrer ce que c’était un guide aimé et soutenu par son peuple.
Ginette
Libye : déni, défaite et arnaque de la France.

Le pétrole semble être une malédiction pour l’Afrique. Elle l’appauvrit ou permet qu’elle soit en guerre, ici et là. C’est un paradoxe. Si la Libye n’avait pas de pétrole, elle vivrait paisiblement. Les spécialistes du « droit d’ingérence » se permettent tout. Comme à son habitude, le repris de justice Alain Juppé a déclaré, hier : « Sans doute avons-nous sous-estimé la résistance des forces de Kadhafi mais il n’y a pas enlisement ». Fichtre. Il a ensuite parlé de « la progression des troupes du Conseil national de transition (CNT) dans l’ouest et le sud de la Libye. »
Alors que tous les indicateurs sont au rouge, soit le repris de justice Alain Juppé qui a cru un temps que son hibernation au Québec fait de lui un saint se moque royalement des Français, soit il ne connaît vraiment toujours pas la Libye. C’est vrai, on peut s’appuyer sur des mots bateaux tels l’ »ouest » ou le « sud » pour tromper son monde, soit on est dans le déni perpétuel. Mais, la réalité est ailleurs et l’enlisement est effectif comme nous le verrons en dessous avec des éléments factuels sur le terrain, notamment, une vidéo de la blogueuse Espagnole Leonor, sur place à Benghazi, prouvant l’arrestation de 15 membres de l’Otan à Benghazi.
Pourtant, tout le monde sait très bien que l’amateurisme, l’improvisation sont de mise dans cette guerre injuste et illégale contre la Libye et leur guide. L’Otan est passée, toute honte bue, d’une guerre conventionnelle à une guerre non conventionnelle. En voulant imposer la démocratie en Libye sans avoir au préalable mesuré la popularité de Mouammar Kadhafi. La guerre éclair a échoué lamentablement mais Alain Juppé déblatère.
Alain Juppé a rajouté: « Nous continuons à travailler avec eux comme nous travaillons aussi à chercher une solution politique parce qu’il est évident que la solution ne sera pas en définitive militaire. Il faut simplement, et c’est pour nous la ligne rouge, que Kadhafi comprenne qu’il n’a plus vocation à exercer le pouvoir en Libye ». Il faut installer une démocratie d’exclusion donc. Du jamais vu. C’est simplement parce qu’ils savent que personne, vu sa popularité, ne peux battre le clan Kadhafi dans une élection.
La vérité aujourd’hui, c’est une défaite cuisante. La question est plutôt de savoir, pour les Occidentaux, comment se sortir de ce guêpier dans lequel ils se sont retrouvés par ouï-dire et intérêts abscons. Du moins, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Le tout n’est pas de faire la guerre, mais il faut aussi savoir gagner les coeurs. En Libye, c’est mal parti. Définitivement.
Alors, quelles sont les nouvelles du front ?
Tout d’abord, hier, à Big Ben/ Benghazi, la ville soit disant sécurisée par l’Otan, il y a eu une forte explosion. Les soldats de l’apocalypse sont aujourd’hui obligés de lutter contre les factions qu’ils sont sensés appuyer et défendre. Encore à Benghazi, il y a omerta sur la mort d’un journaliste de la BBC. Al Qaïda est définitivement en place.
Des émissaires non officiels des renégats de Benghazi se sont rendus en Tunisie. A l’heure où nous écrivons ce texte, ils y sont encore pour recruter des mercenaires en leur promettant la nationalité libyenne. En effet, le code de la nationalité libyenne est très stricte. Même par mariage, l’obtenir n’est pas une sinécure. Les Allâhou Akbar (Dieu est grand) qu’on entend les barbus de Benghazi proférer lors des combats ne leurs sont pas d’un grand secours.
Hier, ils ont été mis en déroute à Tiji, ville qu’ils encercleraient depuis 4 jours, dans les régions montagneuses Ghzeya et Nefoussa. 3 tués. Courroucés, ils se sont refusés à faire des commentaires mais, sous couvert d’anonymat, l’un d’eux a déclarer: « Nous n’avons pas de matériel ni de chef. Comment voulez-vous qu’on puisse prendre cette ville ? ». Les Américains sont entrain de construire un aéroport à Tiji, d’où l’envie et le besoin de récupérer cette ville. Ainsi va la vie en Libye, malgré les salmigondis de Juppé. Heureux, ceux qui s’allient avec des serpents. Ces derniers les mordront !

Une réponse “Libye: déni, défaite et arnaque de la France par Allain Jules”

  1. tou mahamadou
    12 septembre 2011 à 20 h 38 min

    il faudrait que l’humanité met fin à la guerre ou c’est la guerre qui mettra fin à la l’humanité. J.KENEDY

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,