Aller à…
RSS Feed

24 octobre 2020

Quatre puissantes explosions secouent Tripoli cette nuit par OCVIDH


L’organisation contre les violations des droits de l’homme en Mauritanie nous a transmis ce message. Si une organisation de défense des droits de l’homme commence à s’inquièter, vous pouvez vous imaginer ce que subissent les Libyens toutes les nuits. C’est atroce. Je l’ai vu, j’y étais. Le bruit des avions ou hélicoptères, les bombes qui tombent n’importe où sur les maisons, les administrations, les hôpitaux, les mosquées détruisant tout et creusant des cratères de plus de cinq mètres de profondeur, massacrant les populations civiles dont en majorité des femmes et des enfants. Les gens sont là et attendent pour savoir où vont tomber les bombes et ils ne font que cela et toutes les nuits. C’est l’horreur. J’a vécu cette horreur pendant deux jours et je suis repartie. Vous pouvez vous imaginer ce que je ressens en sachant que tous mes ami/es vivent ce cauchemar toutes les nuits grâce à l’OTAN et à ceux qui sont à l’origine de ce drame : les deux comparses guerriers : Sarkozy et BHL aidés d’une bande de renégats
Ginette Hess Skandrani

Libye : quatre puissantes explosions secouent Tripoli

TRIPOLI – Quatre puissantes explosions ont secoué tôt dimanche la capitale libyenne, dont plusieurs quartiers étaient le théâtre de violents affrontements entre des insurgés et de forces loyales au régime du colonel Mouammar Kadhafi.

Les détonations ont été entendues peu après 04H00 (02H00 GMT), depuis le centre de la capitale survolée par des avions, a constaté un journaliste de l’AFP qui n’était pas en mesure dans l’immédiat de déterminer les cibles visés.

Plusieurs explosions et des échanges de tirs nourris ont également retenti dans la nuit de samedi à dimanche à Tripoli, tandis que des témoins ont fait état d’affrontements dans certains quartiers de la capitale.

Le porte-parole du gouvernement libyen, Moussa Ibrahim, a confirmé des petits affrontements avec de petits groupes dans des quartiers comme Tajoura, Soug Jomaa ou Ben Achour, pas loin du centre de la capitale.

M. Ibrahim a indiqué que les volontaires et les forces libyennes étaient venus à bout des insurgés qui s’étaient inflitrés dans la capitale et que des affrontements avaient eu lieu seulement pendant une demi-heure.

La situation est désormais sous contrôle, a-t-il dit dans des déclarations diffusées par la télévision officielle libyenne.

Toutefois, des tirs nourris et des explosions retentissaient toujours dans la capitale vers 0430 (01H30 GMT).

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,