Aller à…
RSS Feed

23 octobre 2020

Trois enfants et l’épouse de Kadhafi en Algérie


Trois enfants et la femme de Kadhafi en Algérie
Les autorités algériennes ont annoncé l’arrivée lundi d’une partie de la famille du colonel Mouammar Kadhafi sur leur territoire, alors que les membres du clan restaient introuvables depuis la chute de Tripoli. Selon une agence de presse italienne, le colonel se trouverait, lui, à une centaine de kilomètres au sud-est de la capitale libyenne.

On a retrouvé une partie des Kadhafi. L’épouse du colonel Mouammar Kadhafi, Safia, et trois enfants de l’ex-chef de la révolution libyenne (Aïcha, Hannibal, Mohamed ainsi que leurs propres enfants) sont entrés lundi en territoire algérien, a annoncé le ministère algérien des Affaires étrangères. « Cette information a été portée à la connaissance du secrétaire général des Nations unies, du président du Conseil de sécurité et de Mahmoud Djibril, président du Conseil exécutif du Conseil national de transition libyen », a ajouté le ministère dans un communiqué diffusé par l’agence APS, sans fournir d’indication sur l’ancien homme fort libyen lui-même.

Les autorités, qui ont réaffirmé leur « stricte neutralité » dans le conflit libye, n’ont pas justifié l’autorisation donnée d’entrée sur son territoire des quatre Kadhafi pas plus qu’elles n’ont précisé s’ils étaient entrés par voie aérienne ou terrestre, car les deux pays sont frontaliers. Selon des sources locales citées par le patron du quotidien Ennahar, Anis Rahmani, une trentaine de personnes, dont dix « rescapés » non membres de la famille Kadhafi et grièvement blessés, ont pu passer la frontière en plein Sahel à l’extrême frontière sud de l’Algérie à hauteur de Djanet (plus de 2000 km au sud d’Alger). « Ils sont entrés en Algérie en catastrophe car ils étaient pourchassés » par les rebelles, selon les mêmes sources. « Aïcha, la fille de Kadhafi, devrait accoucher aujourd’hui ou demain et a besoin de soins médicaux », selon ces sources. Le groupe devrait rester « quelque temps à Djanet (est) », ont-elles ajouté.

Kadhafi à 100 km de Tripoli
Dans son édition en ligne, le quotidien El-Watan a également annoncé que l’Algérie a fermé lundi ses frontières avec la Libye après avoir décrété une alerte générale. La fin du ramadan mardi ou mercredi et le fait que ces Kadhafi « ne soient pas recherchée par la Cour pénale international (CPI) pourraient expliquer cette décision algérienne », selon un politologue algérien Abdelaziz Djerrad, ancien haut fonctionnaire des Affaires étrangères et de la présidence. Une décision « humanitaire », selon lui, qu’Alger a probablement prise « après consultations avec les Libyens, mais aussi la France et les Etats-Unis », membres actif de l’Otan dans son soutient au CNT. Les rebelles libyens, quant à eux, vont « demander à Alger de ramener » les quatre Kadhafi, a déclaré lundi un membre de l’exécutif du CNT.

Le plus important pour ceux qui ont renversé le régime de Kadhafi reste encore de retrouver le colonel. Ce dernier se trouverait à 100 km au sud-est de Tripoli, à Bani Walid, avec ses fils Saadi et Saïf al-islam, a indiqué lundi l’agence de presse italienne Ansa, qui cite des « sources diplomatiques libyennes autorisées ». La localité de Bani Walid, qui est considérée comme fidèle au colonel Kadhafi, se trouve dans le district de Misrata et est un des fiefs de la tribu des Warfalla, une des plus puissantes du pays avec environ un million de personnes. Samedi, une colonne de 60 à 80 véhicules avait été signalée en direction de Bani Walid, peut-être alors qu’elle fuyait Syrte.

Vendredi, l’ancien numéro deux du régime libyen, Abdessalem Jalloud, qui a fui Tripoli et se trouve depuis samedi en Italie, avait affirmé à Rome que Mouammar Kadhafi soit se trouvait dans le sud de Tripoli, soit était déjà parti vers le désert. Les mêmes « sources autorisées » citées par l’Ansa avaient annoncé plus tôt lundi l’arrivée en Algérie de trois enfants du colonel Kadhafi et de son épouse…

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,