Aller à…
RSS Feed

27 octobre 2020

Le Zimbabwe expulse l’ambassadeur de Libye passé aux rebelles


Le Zimbabwe expulse l’ambassadeur de Libye passé aux rebelles

HARARE – Le Zimbabwe a décidé d’expulser l’ambassadeur de Libye à Harare, qui avait annoncé son ralliement à la rébellion le 24 août, a indiqué le ministre zimbabwéen des Affaires étrangères.

L’ambassadeur de Libye et son personnel ont été priés de quitter le Zimbabwe dans les 72 heures, a déclaré le ministre Simbarashe Mumbengegwi devant des journalistes, soulignant que Harare n’a pas reconnu le Conseil national de transition libyen.

Dans un communiqué, le ministère mentionne cependant un délai plus court de 48 heures accordé aux diplomates. Aucune explication n’a pu être obtenue dans l’immédiat pour expliquer ce décalage.

L’ambassadeur de Libye et son personnel ont décidé de renoncer à leur allégeance au gouvernement du colonel Kadhafi, a dit le ministre des Affaires étrangères. Cet acte prive donc l’ambassadeur de Libye et son personnel de tout statut diplomatique au Zimbabwe, parce que le Zimbabwe ne reconnaît pas le CNT.

L’ambassadeur Taher Elmagrahi avait brûlé le 24 août des portraits du colonel Mouammar Kadhafi et remplacé son drapeau vert par celui de la rébellion qui s’était déjà emparée à ce moment-là de la quasi totalité du pays.

Nous représentons ici le peuple libyen, et non Kadhafi. Je ne suis pas l’ambassadeur de Kadhafi!, avait-il lancé.

Le personnel de l’ambassade et des citoyens libyens avaient entonné des chants de libération et brûlé publiquement des drapeaux verts du régime autoritaire de Kadhafi, dans une atmosphère de fête.

Le président zimbabwéen Robert Mugabe entretenait de bonnes relations avec Mouammar Kadhafi, fondées notamment sur leur tiers-mondisme et leur panafricanisme communs. Mugabe a vivement dénoncé les frappes de l’OTAN en Libye et accusé la coalition occidentale de vouloir tuer Kadhafi pour s’emparer du pétrole libyen.

(©AFP / 30 août 2011 15h21)

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,