Aller à…
RSS Feed

24 octobre 2020

Human Rights Watch dénonce les détentions arbitraires en Libye par RFI


Human Rights Watch dénonce les détentions arbitraires en Libye

Par RFI
En Libye, l’organisation de défense des droits de l’homme Human Rights Watch (HRW) a pu visiter 20 prisons à Tripoli : 8 sites officiels et 12 sites temporaires, des prisons aménagées à la hâte. L’ONG assure qu’elle a pu effectuer ses visites dans d’excellentes conditions et s’entretenir en tête à tête avec les prisonniers. Jean-Marie Fardeau est le directeur de Human Rights Watch en France. Pour lui, même si les nouvelles autorités libyennes se sont montrées coopératives, le bilan de ces visites n’est pas pour autant très flatteur.

Jean-Marie Fardeau
Directeur du bureau français de Human Rights Watch (HRW)
Toutes les personnes que nous avons rencontrées ont été emprisonnées depuis la fin du conflit. (…) Il y a des milliers de prisonniers aujourd’hui à Tripoli et nous craignons que malheureusement beaucoup de ces personnes ont été arrêtées simplement sur la couleur de leur peau ou leur origine sub-saharienne qui les assimilent à des gens qui ont pu coopérer avec le régime Kadhafi voir participer comme mercenaire, ce qui est loin d’être démontré pour la plupart d’entre eux

Kh

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,