Aller à…
RSS Feed

29 octobre 2020

Libye- News du 05-10-2011 : bons baisers de Tripoli par Allain Jules


Libye – News du 05-10-2011: bons baisers de Tripoli

Hallucinant, époustouflant même. Mais, de quelle Libye parlent les médias ? Celle où le CNT ne contrôle rien ni personne ? Avec les évènements de la journée, il faut dire finalement qu’on est en face d’un poker menteur insipide, fait d’esbroufe, de propagandastaffel ridicule. Le CNT, en réalité, ne contrôle rien. Alors, comment est-ce possible que l’OTAN les laisse à leur sort peu enviable ?

Le président de la République française, Nicolas Sarkozy, s’est rendu à Alès dans le Gard aujourd’hui. Il a salué, « l’esprit de résistance » des Cévennes, terre protestante longtemps martyrisée pour sa foi, évoquant « son courage » et son « sang-froid », des valeurs dont il assure s’inspirer aujourd’hui « pour lutter contre la crise ». Ah, sacré bonhomme ! On peut dire de même pour la résistance contre l’impérialisme des forces libyennes.

Benghazi: le clan Obeidi réclame des têtes. Des escarmouches ont eu lieu aujourd’hui entre fractions rivales. C’est ainsi que 10 islamistes ont été tués, soupçonnés d’avoir participé à l’assassinat du général félon Younès. Et, ce n’est pas fini…

Tripoli : Les fameux check-points qui pilulaient en ville ne sont plus qu’un mauvais souvenir pour les Tripolitains. En effet, les membres du CNT ne veulent plus s’y rendre, de peur d’être tué comme ceux qui y régnaient en maîtres. C’est ainsi qu’à la Place verte, ce matin, deux renégats qui paradaient sur un pick-up ont été éliminés par des snipers. Leur véhicule a continué une course folle, en allant s’encastrer au passage, sur un palmier. Le drapeau vert flotte dans certaines banlieues, où le CNT n’ose s’y rendre. Au souk Al-Thoulatha, grande bâtisse de verre en plein centre de Tripoli, des affrontements ont eu lieu: 8 renégats tués. L’hôtel Corinthia Bab Africa, situé à la sortie de la vieille ville et le long du bord de mer a vu les membres du CNT qui s’y trouvaient fuir leurs chambres après une alerte. Ils ne sont pas revenus…Retour à Benghazi ?

Syrte : la ville n’est toujours pas tombée, malgré les négociations et les bombardements meurtriers qui ne font que tuer les civils. Dans le secteur pilonné par les forces du mal de l’OTAN, vidé de ses habitants, les renégats se livrent à du vol. Rien ne reste sur place. Ils pillent tout, jusqu’aux vêtements. De vrais voyous !

Bani Walid: des bombardements meurtriers ont encore eu lieu dans la ville, principalement dans un secteur où les soldats de l’apocalypse croient avoir localisé Saif Al-Islam. Une fois qu’ils ont cessé leur tuerie habituelle, ils ont demandé à leur sous-fifres de Benghazi d’aller sur les lieux. Entrés sans résistance, ils ont simplement été encerclés et liquidés. On parle d’une centaine de morts. Les chiffres ne sont pas confirmés.

Bilan: aujourd’hui, on comptabilise un peu plus de 500 renégats tués. A cette allure, on voit mal le CNT tenir encore deux mois. Or, Mouammar Kadhafi a le temps pour lui, et tandis que ce dernier, le temps, est le pire ennemi des terroristes de l’OTAN/CNT.

Si après près de 8 mois d’attaques nazies un peuple est toujours debout, il faut se rendre à l’évidence. Ce n’est pas demain la veille. Alors que les loyalistes contrôlent effectivement plus de 50% du territoire libyen, il est assez amusant voire triste de lire ou d’entendre dire qu’il y a une victoire du CNT. Non, pour un petit pays comme la libye, l’OTAN/CNT est entrain de perdre ou a perdu. C’est la réalité, sans propagande aucune…

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,