Aller à…
RSS Feed

27 octobre 2020

Libye – Les dernières nouvelles du front par Allain Jules


Libye – Les dernières nouvelles du front (8-10-2011)

Des discussions entre l’OTAN et le CNT ont eu lieu aujourd’hui, la première demandant au second comment venir à bout des combattants libyens qui donnent du fil à retordre aux massacreurs. Pour les traîtres à leur Nation du CNT, après avoir déclaré qu’il leur fallait deux jours pour venir à bout des patriotes et résistants libyens, ils ont promis encore deux jours tout au plus, en demandant encore une fois aux soldats de l’apocalypse et serviteurs des prédateurs pilleurs, encore plus de bombardements.

Toute cette journée, les soldats de l’apocalypse ont survolé les villes de Bani Walid et Syrte, pour lancer des tracts dans lesquels étaient inscrit: « quittez la ville rapidement car, nous allons intensifier les bombardements. » Une ruse, pour tenter de déstabiliser les vaillants combattants qui luttent pour une cause noble, celle de l’indépendance de leur pays. Kadhafi n’est pas et ne sera jamais un tigre de papier.

Comme je le disais il y des mois , ses troupes ne déposeront jamais les armes. Cette envie de faire partir le guide libyen en mentant honteusement, ne stabilisera jamais la situation libyenne.

Tripoli: le CNT ne sait plus où donner de la tête. Après avoir envoyé 1000 esclaves à Syrte pour donner l’assaut final à la ville, Tripoli s’embrase. Le drapeau vert recommence à flotter et, au sein des combattants, devrais-je dire les bras cassés du CNT, ces tueurs à gages et voleurs, agrégés ès rapine, docteurs ès frappe, le doute s’installe. Ce qui se passe à l’heure actuelle est surtout le fait que les renégats fuient les check-points de peur d’être tués, ce qui explique l’avancée des patriotes. De Bab Al Aziza en passant par les périphéries de la ville, arborer les couleurs du CNT devient compliqué. Les renégats ont perdu pas moins de 40 personnes aujourd’hui dans la ville.

Syrte: une résistance héroïque, malgré les bombardements, et l’entrée de chars qui pillonnent honteusement tout ce qu’il y a comme bâtiments suceptibles d’abriter les défenseurs d’une libye libre. Toute la journée, les islamistes-félons-renégats de Benghazi, sont entrés et ressortis, victimes de leur faiblesse, n’eût été le soutien aérien de l’OTAN.

Le Centre de conférence Ouagadougou aurait été bombardé par l’OTAN. Une destruction de la Libye effective. Mais, Syrte, malgré l’annonce de l’assaut final, résiste toujours. Aujourd’hui, à Syrte, plus de 50 renégats ont été tués et, leurs amis auraient été liquidés par le commandant de Misrata, car, ils refusaient de repartir sur le front.

Bani Walid: encore un échec retentissant. 12 islamistes envoyés dans la ville sans arme pour distraire les combattants de la ville alors qu’ils étaient suivi par des mercenaires de l’OTAN/CNT, ont été capturés tandis que 20 renégats ont été tués.

Ragdaline: la paisible ville située à 130 km au sud-ouest de Tripoli, est toujours entre les mains des pro-Kadhafi. En effet, reprise hier, tôt ce matin, les renégats ont tenté de faire une incursion. Ils ont été défaits. 15 d’entres aux sont tombés et le reste s’est échappé de justesse, avant l’assaut des loyalistes qui voulaient en capturer. Leurs pick-up ont été, pour eux, d’un grand secours.
Que les bourreaux des Libyens sachent qu’un jour ou l’autre, ils payeront leurs crimes.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,