Aller à…
RSS Feed

21 octobre 2020

Rassemblement pour la paix en Libye africaine et contre les bombardements criminels de l’OTAN par Ginette Hess Skandrani


 

Rassemblement  pour la Paix en Libye africaine et contre les bombardements criminels de l’OTAN

———————————————————

Samedi 15 octobre 2011 à 14 heures

Place de la République à Paris

———————————————————

Un mois après la visite indécente à Benghazi de Sarkozy et Cameron en conquérants de la Libye (qui rappelle celle de G.W.Bush sur l’USS Alabama en mai 2003 pour déclarer « sa victoire » en Irak, suivie de plusieurs années d’enlisement), les bombardements de l’OTAN se poursuivent en Libye avec plus de 60000 morts, des milliards d’euros de destructions d’infrastructures du pays et une guérilla qui s’étend dans les sables du Sahara.

La violation du mandat onusien est désormais manifeste, nous sommes en tant qu’européen, protagoniste d’un conflit et non plus protecteur des populations.
Aujourd’hui ce ne sont plus des inquiétudes mais des certitudes, dans notre contexte de crise aggravée et la situation d’urgence et de mobilisation qu’elle impose, les citoyens européens comprennent parfaitement que ce n’est pas le destin démocratique des pays du sud qui motivent la mise en œuvre d’une telle puissance militaire.

Les puissances néocoloniales ont choisit d’investir dans la guerre comme solution à sa crise et mènent  en cela la traditionnelle politique coloniale de la canonnière digne du 19eme siècle et la politique du pire.
L’échec de la résolution de l’ONU sur la situation syrienne, autour de laquelle se déploient les mêmes ingrédients qui ont préludé à la tragédie libyenne, montre la défiance de la communauté internationale face aux velléités d’ingérences.

Plus gravement, le zèle manifesté par l’OTAN dans la campagne libyenne et la destitution des dirigeants libyens dissuade et jette la suspicion sur toutes les forces démocratiques en lutte dans la région contre les dictatures les plus rétrogrades de la planète et nous situe objectivement comme les meilleurs alliés de la contre-révolution…

La Coordination pour la Paix en Libye africaine, pour l’arrêt des bombardements et de l’occupation de l’OTAN
dénonce :

*Le mépris à l’égard des propositions de L’Union Africaine pour sa médiation par un appel au dialogue et à la résolution pacifique du conflit,

*La violation du droit international : résolutions 1970 et 1973 autorisant l’OTAN à établir uniquement une zone d’exclusion aérienne et non pas à renverser le chef d’état d’un pays souverain,

*L’unanimité médiatique sur la couverture de l’expédition guerrière et média-mensonges complaisamment relayés en connaissance de cause.

*La reconnaissance prématurée d’un CNT, qui n’en finit pas de surprendre par sa composition hétéroclite, comme représentante unique du peuple libyen,

*Le développement du racisme et purification ethnique à l’encontre des Libyens-noirs et autres Africains sub-sahariens.

*Le développement du terrorisme et renforcement des groupes terroristes aux dépens des pays de la région, Des milliers d’armes lourdes de hautes technologies sont en circulation dans la région et on assiste à la recrudescence des actes terroristes en Algérie, Tunisie et Egypte.

*La politique française, à travers, M. Juppé, Ministre des affaires étrangères français: « C’est un très bon investissement pour l’avenir… »,
Aussi, la « Coordination pour la Paix en Libye Africaine et contre les bombardements de l’OTAN » appelle à rejeterune politique qui voudrait bâtir notre bien-être sur le malheur d’autres peuples
et rejoindre la mobilisation contre ce néocolonialisme.

signataires de l’appel :

Coordination pour la paix en Libye africaine , La Pierre et l’Olivier,  la FETAF (fédération des Travailleurs africains, la COFFAD ( collectif des filles et fils de déportés africains), le MEI (Mouvement  écologiste indépendant), l’association « Entre la Plume et l’enclume, La voix de la Libye.,

Les signatures restent ouvertes. Nous rajouteront au fur et à mesure toutes les associations signataires de ce texte

Ginette Hess Skandrani

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,