Aller à…
RSS Feed

22 octobre 2020

Les Raisons du génocide de Syrte par Allain Jules


Libye – Les raisons du génocide de Syrte
Publié le 10 octobre 2011

La purulence des médias qui veulent toujours prendre leurs lecteurs, leurs auditeurs et leurs téléspectateurs pour des gobe-mouches, atteint son paroxysme avec Syrte. C’est probablement, aujourd’hui, la ville la plus citée au monde. Mais bien sûr, ils ne parlent pas de génocide, font un journal de bord permanent sur l’avancée des renégats de Benghazi.

J’avoue que je peux comprendre une persone qui prend les armes pour défendre la souveraineté de son pays, son indépendance mais, ceux qui prennent les armes pour se soumettre à un pouvoir externe, ça dépasse l’entendement. Pire, et ceci, avec à la clé la perte du contrôle de ses propres ressources.

La ville de Syrte, comme son nom l’indique, est située à proximité du bassin de Syrte, le principal champ pétrolifère de la Libye. Ras lanouf est à proximioté aussi et, c’est la plus grande raffinerie de pétrole du pays (220 000 barils/jour) soit les deux tiers de la capacité de raffinage de la Libye. Là se situe en réalité le coeur de la guerre, la reprise du fonctionnement en toute sécurité de cette raffinerie.

Et dire que certains renagats, incultes, croient en la victoire parce que la ville natale du guide libyen sera entre leurs mains ? Rien à foutre des habitants de la ville. Plus vite ils partent, mieux c’est. La raffinerie de Ras lanouf est alimentée par deux oléoducs, le Amal-Ras Lanouf et le Messla-Ras Lanouf. Elle dispose même d’un aéroport.

Pour le pétrole donc, des civils sont tués. Mais, personne ne parle. Tout le monde a peur. Les associations, les ONG, les politiques, les organisations internationales. Tout pour le pétrole. Les trophées de guerre de Syrte ne sont que de l’esbroufe, le vrai enjeu étant de reprendre le fonctionnement des rafineries.

Et dire que les nigauds du CNT meurent pour ça.

Syrte: les losers du CNT ont progressé dans le sud de Syrte uniquement. Dans ce secteur, l’OTAN a bombardé la résidence de Kadhafi, le centre Ouagadougou où est née l’Union africaine (UA), l’Université, et un hôpital.

Après les avoirs laissés s’installer, les pro-Libyens ont tenté de reprendre ces positions et ont réussi à éliminer 20 renégats. Le reste s’est replié et attend des renforts pour demain, après avoir pris des photos et saccagé des portraits de kadhafi. Syrte résiste toujours, même sur les fronts ouest et est de la ville.

Bani Walid: les pro-Libye, ces patriotes héroïques, ont refoulés hors de la ville, les renégats de Benghazi. Je suis surpris de lire qu’ils ont pris l’aéroport de la ville. Comme nous l’annonçions hier, ils allaient lancer une offensive.
Haut les coeurs !

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,