Aller à…
RSS Feed

26 octobre 2020

Libye : La Guerre pour la libération de l’Afrique du Nord publié par mai68. org


Libye – 9 octobre 2011 – La Guerre pour la Libération de l’Afrique du Nord
dimanche 9 octobre 2011,
Une série de réunions secrètes qui se sont tenues le 03 octobre 2011 entre les chefs tribaux du Zintan, de Libye et d’Algérie ont abouti à la création d’un « front uni » de milices tribales pour accomplir une opération baptisée « La Guerre pour la Libération de l’Afrique du Nord ». Cette alliance des tribus est soutenue par un « Front nord africain unifié » comprenant les tribus marocaines ainsi que le Front Polisario.
LA LIBÉRATION DE LA LIBYE SE POURSUIT AVEC L’ENTRÉE EN LICE DES TRIBUS ALGÉRIENNES.

http://www.nerrati.net/afrique-doss…

Mardi, 04 Octobre 2011 19:51 par Nerrati-Press

Le sud de laLibye est fermement sous le contrôle des « forces libyennes » et les « tribus alliées ». Les combats se poursuivent à Tripoli, au nord est et du nord ouest de la Libye. Les tribus algériennes ont conclu un « pacte » avec les chefs tribaux qu’ils appellent « La Guerre pour la Libération de l’Afrique du Nord ». Pendant ce temps, les médias occidentaux continuent de faire le « black-out médiatique ». Par Dr. Christof Lehmann. Source : « NSNBC Nouvelles ». Libre traduction.

Après les rapports de l’« OTAN » sur les préparatifs consistant à étendre les opérations militaires en Algérie , et la confirmation que les équipes d’opérations spéciales de l’« OTAN », ont été sur le terrain en Algérie pendant un temps considérable, et après d’autres rapports concernant l’ambassadeur français en Algérie, Xavier Driencourt qui se prépare à une évacuation d’urgence d’ici une semaine : C’est dans ce cadre que « NSNBC » a reçu le rapport sui confirme que les tribus de l’Algérie ont conclu un « pacte » de guerre avec des « tribus libyennes » pro-Kadhafi.

Selon des sources fiables, une série de réunions secrètes a eu lieu le 03 octobre 2011 entre les chefs tribaux du Zintan, Libye et l’Algérie a entraîné ce soir à un « accord » pour créer un « front uni » de la milice tribale pour faire l’opération baptisée « La Guerre pour la Libération de l’Afrique du Nord ». Selon les mêmes sources, cette « alliance » des tribus est soutenue par un « Front nord africaine unifiée », y compris les tribus marocaines ainsi que le « Front Polisario » qui se bat contre l’administration marocaine pour l’indépendance et la reconnaissance de la République arabe sahraouie démocratique. De nombreux membres du gouvernement provisoire Sahraouis et les combattants du « Front Polisario » vivent en exil en Algérie. La République arabe sahraouie démocratique a été officiellement reconnue par la Libye en 1980, et est reconnu par un large éventail de pays du monde, sauf les états membre de l’« OTAN ».

Depuis le « soutien militaire internationale » contre l’agression dirigée par l’« OTAN » une subséquente adaptation de la stratégie et des tactiques par Khamis Kadhafi commence à se manifester et les dirigeants militaires des « forces armées libyennes » ont la situation en mains sur le terrain, en dépit des combats les plus violents et les pertes des deux côtés, on trouve des résultats plutôt positifs pour les « loyalistes », car environ 95% du sud de la Libye sont sous le contrôle légitime du gouvernement libyen vert, qui profite du soutien populaire écrasant.

Un aperçu sur la situation militaire des dernières nuits jusqu’au matin aujourd’hui 03 octobre 2011. A Derna un important contingent de combattants du « CNT » ont fui la ville, pousuivis par les militaires libyens, la résistance tribale et populaire. De lourdes pertes ont été constatées aux rebelles. De violents combats à Al-Baïda ont entraîné tôt ce matin, une libération d’environ 50% de la ville. A six heures ce matin 03 octobre 2011, nous avons reçu des « rapports » de combat de rue en rue, de maison en maison dans Bengazi, on dénombre de lourdes pertes des deux côtés. On estime que 50% de la ville Bengazi est libérée. La principale résistance des « forces » de « CNT » est ancrée dans le centre de Benghazi. Un contingent de combattants du « CNT » de Tobrouk qui a été détaché afin d’aller alléger les combattants du « CNT » encerclés par les « loyalistes », a été littéralement anéanti grâce à l’intelligence des forces libyennes dans Tobrouk après une embuscade tendue par ces dernières.

Lechaos sur les planifications militaires des stratèges du « CNT » devient évident, dès lors l’on considère qu’un détachement de combattants du « CNT » avait quitté Benghazi tôt le même soir pour préparer une attaque sur Ghat, et a rencontré une forte résistance, résultat : 30 blessés côté « CNT ». A Zawiah le drapeau vert est hissé sur une ville libérée. Après les réunions de représentants des villes et des villages autour de Zliten, hier et ce soir, les représentants du « CNT » à Zliten ont été approchés ce matin même 03 octobre 2011 par des représentants de Zliten où ils avaient reçu un ultimatum de quitter la ville avec leurs « mercenaires » étrangers le vendredi 30 septembre 2011, sinon, ils feront face à une situation d’« être jeté dehors » par le peuple.

Même si les stratèges et le psychologues du « Pentagone » et de l’« OTAN » avaient réussi à tromper une partie substantielle de la population libyenne en leur faisant croire qu’ils avaient besoin d’une bouffée d’air frais des réformes. Depuis, le réveil brutal sur ce que représente les Anglo American Empires et comment ils ont fait entré les membres d’« Al-Qaïda » de l’Afghanistan et d’autres « mercenaires islamistes opportunistes », on estime que 97% de la population libyenne soutient, fermement, Mouammar Kadhafi et le gouvernement légitime de la Libye. 97% devrait dire à un expert militaire que la situation est bien pire pour les ambitions américaines qu’elle ne l’était au Vietnam.

Libye – 9 octobre 2011 – La Guerre pour la Libération de l’Afrique du Nord
9 octobre 20:50
Touaregs – 9 octobre 2011 – Autres sons de cloches de Libye :

Les Touaregs, ces guerriers du désert, invisibles en ce lieu insondable, qui ont fait allégeance au pouvoir légitime libyen de Mouammar Kadhafi, sont entrés de plain-pied en guerre pour soutenir Kadhafi et la jamahiriya libienne :

http://mai68.org/spip/spip.php?article3308

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,