Aller à…
RSS Feed

28 octobre 2020

Sortie de l’OTAN pour la Paix en Libye par Guerrier Digital


Sortie de l’Otan pour la Paix en Libye

N’oubliez pas que la France, grâce au général De Gaulle qui l’avait refusé, n’était pas dans l’OTAN. C’est le fils de l’oncle Sam, Sarkozy qui l’y a ramenée.

C’est la dissolution de l’OTAN qu’il faut exiger. L’OTAN devait soi-disant protéger le Monde libre ou plutôt libéral contre l’URSS et ses satellites réunis dans le Pacte de Varsovie. Le Pacte de Varsovie a été dissout, donc l’OTAN n’a plus de raison d’être. A moins d’avoir été programmé pour massacrer les populations du Sud afin de continuer à les piller.

Ginette

PS : Ce n’est pas la première manifestation qui a été organisée contre la guerre en Libye le 3 septembre… il y en a déjà eu deux ou trois autres dès le mois de mars.

 

Sortie de l’OTAN pour la Paix en Libye

Suite à la guerre illégale, coloniale et criminelle en Libye, préparée et initiée par certains gouvernements européens et une poignée d’opportunistes libyens, et suite aux destructions massives causées par l’OTAN, une première manifestation pacifiste à eu lieu à Paris le 3 septembre 2011 à Paris.

Cette manifestation n’a naturellement pas été relayée par les grands medias, ceux-ci n’étant que des relais consentants de la propagande officielle élyséenne. La première guerre en Irak avait eu aussi son lot de censure et de désinformation et plus récemment, le renversement du gouvernement ivoirien, effectué par l’armée française, a été tout aussi assorti à une campagne de désinformation bien orchestrée.

Que ce soit en Irak, en Côte d’Ivoire, en Afghanistan, en Libye, les prétextes pour une guerre se font toujours au nom de la « démocratie » et la liberté des peuples pour en fin de compte faire des victimes civiles par milliers et ruiner les pays occupés. Il est évidemment impensable pour les grands medias français de faire des investigations sur les vrais causes des conflits…

Si l’on a aujourd’hui plus de clarté sur les vrais raisons de la guerre en Irak qui a fait plusieurs centaines de milliers de victimes, il est possible à présent de connaître d’autres versions des faits à propos des guerres actuelles, sans devoir attendre 10 ans que vérités se dévoilent, à condition de chercher la contre-information sur la mine qu’est internet, de comparer avec les explications officielles et de faire sa propre opinion.

Il est temps que s’arrête cette escalade de la violence pour les seuls intérêts stratégiques et financiers, où le contrôle des ressources naturelles a plus d’importance que la vie des civils.
Contester les opérations militaires et le pillage en Libye, certaines entreprises françaises du pétrole et du béton ne cachant même plus leurs perspectives de profits à faire, c’est aussi demander l’arrêt du colonialisme guerrier, avec pour ligne de mire la Syrie et l’Iran.

Il faut réagir vite, car ne pas réagir revient à donner carte blanche à tous ces gouvernements qui essayent désespérément de régler les problèmes économiques par une façon qui leur semble plus simple que de saines réformes et de vrais changements, mais qui est la façon la plus désastreuse qu’il soit: en mettant des régions de la planète à feu et à sang.

La coordination contre la guerre coloniale et pour la paix en Libye est un mouvement naissant, pas encore structuré et il a besoin de vous pour se faire entendre.

Nous, députés qui ont voté contre la guerre, journalistes indépendants, bloggeurs, militants pacifistes, étudiants, travailleurs, élus, retraités, choisissons de nous opposer à ces choix désastreux imposés d’en haut par des personnes irresponsables. Les pouvoirs militaro-industriel et financier sont aux commandes, à nous de mettre le plus possible de sable dans les rouages de la machine infernale.

Agissons maintenant pour stopper l’intoxication médiatique et rejoignons-nous lors de la deuxième manifestation contre les crimes colonialistes et pour la paix en Libye, le 15 octobre à Paris.

Si vous ne pouvez pas aller à cette manifestation, transmettez ce message… il ne s’agit pas là uniquement de défendre les civils libyens mais à long terme d’essayer de ralentir le Titanic à l’approche de l’iceberg.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,