Aller à…
RSS Feed

25 octobre 2020

Guerre humanitaire en Libye : il n’y a pas de preuve !


Bulletin électronique Mondialisation.ca

URL de cet article: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=27103

www.Mondialisation.ca

Guerre Humanitaire en Libye : Il n’y a pas de preuve !

par Julien Teil

Le 16 octobre 2011
laguerrehumanitaire.fr

Ce document permet de comprendre comment le droit international et la justice internationale fonctionnent mais surtout comment leurs principes élémentaires peuvent être contournés. Les différentes résolutions adoptées contre la Libye se fondent sur la base d’allégations diverses : notamment sur la déclaration selon laquelle Kadhafi aurait utilisé l’aviation contre son propre peuple et engagé une violente répression contre l’insurrection, celle ci coûtant la vie à plus de 6000 civils.

Les écolos belges comme la sénatrice Céline Delforge avaient pourtant repris comme vérité établie ce mensonge (non sans critiquer Telesur qui disait n’avoir pas trouvé sur place de traces de ces bombardements), au point de voter en groupe la guerre, et ainsi de contribuer à provoquer la mort de milliers de civils.

Dans sa résolution la grande partie de la GUE dont le Parti de Gauche français avait également pris pour argent comptant cette manipulation. Actuellement 80 entrepreneurs français visitent Tripoli pour se battre face aux concurrents de la reconstruction…

Ces allégations ont ainsi été diffusées sans jamais avoir pu être vérifiées. C’est pourtant sur la base de ces affirmations que le gouvernement de la Jamahiriya Libyenne a été exclu du conseil des droits de l’homme des Nations unies avant d’être renvoyé devant le conseil de sécurité des Nations Unies.

Le site « Mémoire des Luttes » (sic) de Ignacio Ramonet avait même publié un article de Hubert Védrine célébrant la « décision historique » de l’ONU.

L’une des principales sources à l’origine de l’affirmation selon laquelle Kadhafi aurait décimé son propre peuple est la ligue libyenne des droits de l’homme, une organisation rattachée à la Fédération internationale des droits de l’homme (la FIDH). Le 21 Février, le secrétaire général de la ligue libyenne des droit de l’homme le Dr Sliman Bouchuiguir avait été à l’origine d’une pétition avec l’organisation UN Watch et la National Endowment for Democracy. Cette pétition est signée par plus de 70 ONG. Puis, quelques jours plus tard, le 25 Février 2011, le Dr Sliman Bouchuiguir s’est rendu au conseil des droits de l’homme des nations unies afin d’y exposer les allégations concernant les crimes du gouvernement de Mouamar Kadhafi.
Au cours du mois de Juillet dernier nous nous sommes rendus à Genève afin de nous y entretenir avec le Dr Sliman Bouchuiguir…

VOIR LA VIDÉO

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,