Aller à…
RSS Feed

30 novembre 2020

La nouvelle guerre sale de Bani Walid par Allain Jules


Libye – La nouvelle guerre sale de Bani Walid
Publié le 18 octobre 2011

Bani Walid serait, est, pourrait, peut… tomber. Finalement, comment une ville qui est tombée dans l’escarcelle des renégats de Benghazi peut encore être bombardée ?

Depuis hier nuit, après que nos amis du CNT aient pris des photos, ils se sont retirés précipitamment de la ville. En réalité, dans la périphérie de la ville. Résultats des courses, Al Jazeera s’y est collé, en mentant encore honteusement avec des « images » de son journaliste soit disant à l’intérieur de Bani Walid.

On a donc appris hier, que, la ville de Bani Walid a tenu tout ce temps grâce à…25 mercenaires africains. Si si, il suffit d’écouter ceux qui disent que la ville était vide. Mais, personne ne dit que ces habitants civils de la ville ne sont que victimes de leur peau noire. Pourquoi les médias ne les présentent pas ? Au moins les armes qu’ils utilisaient.

Mais, où le bât blesse, c’est l’utilisation par les soldats de l’apocalypse et de l’OTAN, c’est l’utilisation de bombes sales, celle au phosphore blanc. Dans un silence assourdissant, aucun média n’en parle. La vidéo en dessous semble attester les dires des témoins. Drôles de façon de protéger les civils !

allainjulesblog.com

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,