Aller à…
RSS Feed

30 octobre 2020

Requiem pour Mouammar Kadhafi par Marina Riviere


Requiem pour Mouammar Kadhafi

par Marina Rivière

La douleur de la mort odieuse infligée à Mouammar Kadhafi, prince du désert, fils royal de l’Afrique, ne nous quitte pas. Ceux qui, en leur temps, ont flagellé et lacéré le Christ n’ont pas, du moins, lacéré, humilié, profané, insulté physiquement son corps mort: ils se sont honteusement et criminellement réjouis de son agonie; mais ils ne se sont pas acharnés sur sa dépouille. Même au Christ vivant ils n’ont pas fait subir ce qu’ a subi le très noble corps de Mouammar Kadhafi entre les griffes des monstres que l’on croyait ses frères.

Désormais, le désert de Libye porte les traces du sang de son Guide éternel. Le désert libyen a reçu le sang de son Fils bien-aimé, qu’il a recueilli pour l’éternité comme le témoignage sacré du martyre de son enfant.

Les héros ne meurent pas. Les Bédouins ne meurent pas. Le désert de Libye crie vengeance, et criera vengeance jusqu’à la fin des temps pour l’assassinat de son Fils-martyr.

Les temps ne sont pas finis: ils ne font que commencer. L’âme de Mouammar Kadhafi, Prince d’entre les princes, hantera le désert de Libye jusqu’à ce que sa mort soit justement vengée, jusqu’au juste châtiment du dernier des assassins.

Belle Libye, fière et digne Libye, je pleure sur ton calvaire qui commence, livrée que tu es, désormais, aux mains des traîtres, aux mains de ceux qui ont lacéré le corps de ton royal Guide.
Belle Afrique, grande Afrique, deviens, je t’en supplie, l’Afrique rêvée de ton digne Fils Mouammar Kadhafi: pour qu’il ne soit pas mort pour rien, pour que sa mort devienne la raison fondatrice de ta résurrection, de ta libération.

Enfin, je pleure sur la France qui, en livrant le Guide bien-aimé à ses bourreaux, a trahi la volonté de ses propres enfants: eux qui n’ont jamais voulu de ce massacre, de cette tâche de sang inscrite au front de leur Mère.

Mouammar Kadhafi, héros tragique et figure magnifique de l’Afrique, rien ne te fera disparaître de ma mémoire. J’ai aimé ta présence au monde, ta grandeur, ta noblesse, ta fierté, ta flamboyance, ta générosité, ta résistance, ton courage, ton sacrifice.

Gloire à toi, souverain Prince de Libye.
Que l’Afrique entende désormais ta voix, pour que Dieu la protège.

Marina Rivière

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,