Aller à…
RSS Feed

14 juin 2021

Libbye – Reddition de Seif Al-Islam Kadhafi ? par Allain Jules


Libye – Reddition de Seif al-Islam Kadhafi ?
Publié le28 octobre 2011

Saif al-Islam Kadhafi
Je refuse de croire à tout ce qui se dit actuellement sur le fils du guide, qui serait en route pour le Niger. Je refuse de croire en sa reddition. Ce serait un blanc-seing accordé aux meurtriers de son père, à l’impérialisme. Si Seif Al-Islam, 39 ans, quitte la Libye, s’en serait fini pour la résistance et les loyalistes qui se retrouveront orphelins. Selon la CPI, des contacts sont noués avec lui. Je n’ai pas plus d’information.

Au moment où la résistance se réorganise, ce serait, de mon point de vue, une trahison. C’est vrai que la vie est importante, puisqu’il est traqué par des assassins avec une force disproportionnée. Seif al-Islam, accusé à tort comme étant le « Premier ministre de facto » de la Libye par la CPI, n’a rien à se reprocher pourtant puisqu’il n’a aucun lien avec la politique de son père. Ce serait simplement une injustice supplémentaire faite à la Libye et au clan Kadhafi. C’est inacceptable.

On peut être surpris de voir que, des pays comme le Soudan ont aidé les renégats de Benghazi alors même que le président de ce pays, Omar el-Béchir a, contre lui, un mandat d’arrêt de la CPI pour crimes contre l’humanité. Le bras judiciaire et surtout faussaire nommé CPI ferait mieux de s’occuper des nouvelles autorités libyennes pour plus de crédibilité.

La Libye ne fait pas partie au Statut de Rome qui a institué ce machin CPI. Cette chose pousse le toupet en disant que les avions qui survoleront un pays partie seront interceptés s’ils transportent le fils du guide. Un vrai acharnement qui montrent bien que tous les moyens sont mis en oeuvre pour faire taire les Kadhafi. C’est déjà la cas en Algérie où la famille est priée de se taire. L’heure est grave. Il faut se mobiliser. Une pétition va voir le jour, « Halte à la traque de Saif al islam et Moussa Ibrahim ». Mais que font les Africains ?

Les pays suivant n’ont pas ratifié ce traité bidon et ont le devoir d’accueillir cet homme au cas où il quitte la Libye: Algérie, Angola, Cameroun, Cap Vert, Côte d’Ivoire, Egypte, Nouvelle Guinée équatoriale, Erythrée, Ethiopie, Guinée-Bissau, Mauritanie, Maroc, Mozambique, République du Congo, Rwanda, Sao Tome, Somalie, Soudan, Swaziland, Togo, Tunisie, Zimbabwe.

0 0 votes
Évaluation de l'article
Partager

2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

Plus d’histoires deLibye