Aller à…
RSS Feed

30 octobre 2020

Mustapha Abdeljalil va dénoncer un complot baasiste à Bagdad par Gilles Munier


Quand un comploteur patenté dénonce un complot, on a intérêt à se méfier

Ginette

 

Mustapha Abdeljalil va dénoncer un complot baasiste à Bagdad
Ces derniers jours, près de 600 anciens membres du parti Baas ont été arrêtés en Irak, dans les provinces d’Al-Anbar, Kirkouk, Diyala, Salaheddin, Wasit, Najaf, Bassora et Bagdad. Ils sont accusés de « reconstitution de parti dissous » (1). Selon le New York Times, ces arrestations font suite à la visite surprise à Bagdad de Mustapha Abdeljalil, chef du CNT, qui aurait remis à Nouri al-Maliki des documents découverts dans les archives des services secrets libyens sur un complot visant à le renverser, après le départ des troupes américaines (2).

La plupart des militants incarcérés sont des partisans de la Liste Al-Iraqiya, dont Salah al-Mutlaq, vice-Premier ministre, est un des principaux dirigeants. Ce dernier a aussitôt menacé Maliki de soulever l’opinion publique si un terme n’était pas mis aux arrestations. Iyad Allaoui, qui dirige la liste, ancien Premier ministre proche de la CIA, n’a pas réagi, mais des manifestations de protestation réclamant la libération des prisonniers ont eu lieu à Falloujah et Ramadi.

Quelques jours plus tard, 140 professeurs et employés de l’Université de Tikrit – ville de naissance du président Saddam Hussein – ont été arrêté, pour le même motif. Le Conseil de la province de Salaheddin a répliqué… en se proclamant région autonome. Salah al-Mutlaq a informé Maliki que la région d’Al-Anbar pourrait faire de même.

Selon le site Roads to Iraq, cette campagne anti-baasiste serait en fait la première phase d’un plan américain de déstabilisation de l’Irak conçu avec certains officiers irakiens (3). Roads to Iraq se demande si la vague d’assassinats ciblés au Proche-Orient, annoncée par l’ancien ministre de l’Information libanais, Michel Samaha (4), ne fait pas partie de ce plan. L’opération, dit-il, serait dirigée par David Petraeus, directeur de la CIA, en liaison avec la Grande-Bretagne, la France et le Qatar.
(1) http://aknews.com/en/aknews/4/269818/
http://aknews.com/en/aknews/4/269682/
(2)http://www.nytimes.com/2011/10/27/world/middleeast/libya-rebels-said-to-find-qaddafi-tie-in-plot-against-iraq.html?_r=1&ref=iraq
(3)http://www.roadstoiraq.com/2011/10/26/the-us-plot-after-iraq-withdrawal-wave-of-arrests-and-assassinations/
(4)http://www.beirutobserver.com/index.php?option=com_content&view=article&id=64348:2011-10-25-22-14-23&catid=41:2010-10-03-20-24-15

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,