Aller à…
RSS Feed

6 décembre 2021

08 Janvier 2012 : La Traite négrière transatlantique et l’esclavage (le VOVODAH)


08 JANVIER 1454 – 08 JANVIER 2012

LA TRAITE NEGRIERE TRANSATLANTIQUE ET L’ESCLAVAGE (LE YOVODAH)

LE TEMPS DES REPARATIONS ET D’EMANCIPATION VÈRITABLE EST VENU POUR LES AFRICAINS ET LES DESCENDANTS D’AFRICAINS DEPORTES

1° – Le 8 janvier 1454, le Pape Nicolas V, exhorte, dans sa bulle papale, les razzias et les déportations des Africains vers les îles ibériques afin de les évangéliser ! Par cette bulle *, le Pape sacralise ce qui va devenir le plus monstrueux des crimes contre l’humanité : la traite négrière transatlantique et l’esclavage des Africains légalisés, en France, par le Code Noir de Louis XIV en 1685 *.

2° – Le 21 mai 2001, le Président Jacques CHIRAC promulgue la loi par laquelle la France reconnaît la traite négrière transatlantique et l’esclavage comme crimes contre l’humanité.

3° – L’indemnisation des JUIFS ouvre la voie aux AFRICAINS et aux DESCENDANTS D’AFRICAINS DEPORTES durant les siècles d’esclavage et de colonisation.

A ce sujet, afin de trouver ensemble des moyens adéquats pour obtenir réparations et pour enclencher l’émancipation des enfants d’Afrique sur cette planète, nous invitons les Peuples Noirs où qu’ils se trouvent, à organiser des actions édifiantes LE DIMANCHE 08 JANVIER 2012 A MIDI (12 HEURES PRECISES – Heure locale) pour conscientiser les élites et masses africaines d’une part, et lancer de sérieux avertissements à l’adresse des Etats occidentaux et leurs Institutions, de l’autre.
Le COFFAD publiera, ultérieurement, les modalités pratiques et détaillées des actions « énergiques » ou symboliques que chacun pourrait accomplir ce dimanche 08 JANVIER 2012 à 12 H. (heure locale) à travers les continents.

D’ores et déjà, le COFFAD propose aux populations africaines d’organiser des processions pacifiques pour prendre d’assaut, symboliquement, tous les 08 JANVIER de chaque année, les frontières coloniales des Etats de l’Union Africaine. D’organiser des actions spectaculaires mais impérativement pacifiques avec l’accord des Pouvoirs publics. D’observer, à MIDI, cinq à dix minutes de silence et de recueillement à la Mémoire de nos ancêtres et nos parents victimes de la traite négrière transatlantique (le YOVODAH), de la colonisation et « des Indépendances » dévoyées.

*L’intégralité de cette bulle et de ce Code Noir sont reproduits dans l’ouvrage intitulé « Le Péché du Pape contre l’Afrique » (Jésus-Christ outragé, l’Afrique courroucée), Assani Fassassi, éd. Al qalam, Paris, 2002.

Partager

Plus d’histoires deLibye