Aller à…
RSS Feed

25 octobre 2020

Libye – Les pleurs du CNT que les bombes de l’OTAN ne pourront essuyer par Allain Jules


 

Libye – Les pleurs du CNT que les bombes de l’OTAN ne pourront essuyer

Publié le23 janvier 2012

 

 

Voiture détruite à l’aide d’un extincteur

Le numéro deux du CNT, Abdoul Hafiz Ghoga, a présenté sa démission. Normal, plus de 1500 étudiants de l’université de Benghazi lui ont fait passer un mauvais quart d’heure jeudi dernier.

Moustapha Abdeljalil, a tenu une réunion secrète dans un grand hôtel hyper sécurisé de Benghazi. Les membres du CNT arrivaient au compte goutte, l’adresse leur étant communiqué en dernière minute, avec des voitures banalisées. Après cette réunion, il aurait voulu démissionner à son tour mais, pas tout de suite.

 Moustapha Abdeljalil en pleurs, aurait eu au téléphone son ami le foulosophe germanopratin que vous connaissez tous, Obama et Sarkozy où il prend ses ordres. Ceux-ci lui ont déconseillé de démissionner sinon, selon eux, c’est la porte ouverte inévitable à une guerre civile…

Le frère guide, Mouammar Kadhafi, chantre du panafricanisme ne l’avait-il pas prévu ? Mais si. De voir tous ces clowns sur les photos en dessous, donne envie de gerber certes, mais aussi envie de pleurer. Quelle bande de cons ! Depuis quand peut-on construire une société sur des cadavres ? Ils ont cru que l’assassinat de Mouammar Kadhafi allait les enrichir les bougres.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,