Aller à…
RSS Feed

27 novembre 2020

Révolutionnaire tunisien, que savais-tu et que sais-tu encore de la Libye ? » par les Pacifistes de Tunis


Révolutionnaire tunisien, que savais-tu et que sais-tu encore de la Libye ? »

http://www.mathaba.net/news/?x=629835

et au Maroc aussi bien que le cas de ce pays soit pathétique (il faudrait peut être lancer un site « La Voix du Maroc » pour réveiller un peu sa population).

Les Arabes, et les Tunisiens pour commencer, sont complètement ignorants des réalités de la Jamahiriya. Aucun des chiffres que nous fournissons d’emblée dans l’article (et que nous avons convertis en DINARS TUNISIENS pour en faciliter la lecture) n’ont jamais été cités dans des articles publiés à l’attention du public tunisien (censure totale et lavage de cerveaux dans la « Tunisie « démocratique » et littéralement droit-de-l’hommiste.

D’où notre démarche et, mis à part la traduction,  nous envisageons d’utiliser la première partie sous forme d’un tract (à traduire bien sur). En effet, il faut bien comprendre une chose : c’es que les Tunisiens sont saturés de discours démocratique et d’analyses politiques.

En plus, ils sont branchés 24 h sur 24h sur Al-Jazeera et tous les autres médias similaires. Or, la révolte tunisienne, comme le soulignons d’emblée dans l’article, fut une révolte de la Karama (dignité) réalisée par les CHOMEURS, pas par d’autres gens.

Et, depuis un an, on ne sert à ces chômeurs que des « discours lénifiants » et une censure totale sur ce qui se passait réellement dans le pays voisin. Même la véritable raison de la catastrophe du tourisme n’est jamais mentionnée : à savoir le bombardement de 7 mois  contre la Libye.

Rien que la photo que nous avons mise en avant (La Belle Tripoli) surprend les citoyens ici :

(« Ah bon, c’était donc comme ça ? » « C’est « lui » qui a fait ça » ?).

Alors, imaginez quand on leur dit que « sous-la-dictature-de-Gaddafi », l’Etat payait une maison à ses citoyens, leur donnait un travail payé au minimum L’équivalent de 2000 dinars tunisiens, des terres et du matériel agricole s’ils veulent cultiver, et leur verse l’équivalent de dizaines millions de dinars pour leur mariage et leurs enfants. C’est vraiment tout simplement incroyable ici. Et pourtant, c’est vrai et ils ne le savent pas.

Tout ce que veulent les chômeurs ici, c’est du travail ou alors une indemnisation décente pour les faire patienter. Par conséquent, en voyant, dans la liste que nous avons fournie, que la Jamahiriya indemnisait, à hauteur de l’équivalent de 1400 DINARS TUNISIENS, tout chômeur (cas rare quand même pendant très longtemps)… Cet article avec des données chiffrées (obtenues grâce à Mathaba et l’organisation panafricaine et anti-impérialiste ALAC, dont l’hommage a été publié sur « La voix de la Libye »)[1] est donc TRES DANGEREUX.

Le reste de notre article vise à briser l’insidieuse comparaison GADDAFI=BENALI en montrant notamment que les congrès populaires de la Jamahiriya, cela n’a absolument rien à voir avec la dictature du parti unique (capitaliste) de Bourguiba ou Ben Ali (autre comparaison insidieuse mais qui a imbibé tous les cerveaux).

Enfin, l’article se conclut par l’exposé de la raison fondamentale de la guerre contre la Libye, censurée par la très grand majorité des médias tunisiens : à savoir que les impérialistes furent effrayés par les révoltes populaires de fond tunisienne et égyptienne et l’existence, entre eux, de la Jamahiriya, révolutionnaire par nature (par ailleurs une triple menace populaire et démocratique pour Israël). Il s’agissait donc de « FRAPPER AU MILIEU » et de s’assurer du silence des masses, en Tunisie en particulier (d’où, notamment la fallacieuse promesse initiale des 25 milliards d’euros de Sarkozy/G8 au gouvernement provisoire au printemps dernier sans parler de précautions secondaires comme ce projet financé par la France (40 millions d’euros) pour faire taire la colère des Tunisiens de retour de Libye.

 

 

Les Pacifistes de Tunis

http://bit.ly/yd15JY

 

[1] ALAC (African-Libyan Action Committee). Déclaration et analyse d’ALAC sur l’assassinat du colonel Kadhafi par les impérialistes de l’OTAN et leurs supplétifs du CNT de Benghazi. In : C. De broeder & M. Lemaire. Témoignage de Libye. N°42, 1er déc. 2011

http://lavoixdelalibye.com/?p=2418

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,