Aller à…
RSS Feed

27 octobre 2020

Libye – Bani Walid : les déclarations controversées et tarabiscotées des renégats par Allain Jules


 

Publié le27 janvier 2012

 

 

Comme moi, vous avez sans doute remarqué l’embarras des médias à parler de ce qui s’est passé lundi 23 janvier à Bani Walid. Apeurés, sur la foi des témoignages des renégats eux-mêmes sur place, ils annonçaient la mort dans l’âme, que la ville était redevenue verte, notamment avec le drapeau de la Jamahiriya arabe libyenne qui y flottait. 

Premièrement: Ce rebelle flouté de Zliten, explique dans la première vidéo, en renégat honnête sur ce sujet, que ce sont les pro-Kadhafi ou les habitants de Bani Walid qui ont attaqué leur bataillon parce qu’ils voulaient libérer une personne arrêtée. Donc, cette escarmouche est symptomatique de ce qui se passe réellement et qui se poursuivra. 

Deuxièmement : Prenons au mot ces derniers, en allant dans leur sens comme l’explique en dessous, dans la vidéo, un responsable du CNT. Si ce sont les brigades de Zliten et celles dites du 28 mai de Bani Walid qui se sont battues entre elles, alors, c’est plus grave. Primo, laquelle de ces brigades a brandi le drapeau vert ? Quel message voulait-elle faire passer ? Les “qui” ont prononcé le slogan jugé polythéiste “Allah o Muammar o libya o bas!” ?

   

En conclusion, on peut simplement dire que ces gens sont aux abois. Leur nouveau discours selon lequel la ville de Bani Walid est sous contrôle (sans combat), peut avoir une autre explication : le harcèlement de l’armée de libération de la Libye, qui agit et disparaît aussitôt. D’ailleurs, avez-vous entendu dire qu’un seul est mort ? On peut donc comprendre ceux qui, pour justifier leurs morts, parlent de combats fratricides.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,