Aller à…
RSS Feed

8 décembre 2021

En Libye, les rebelles achètent les journalistes


En Libye, les rebelles achètent les journalistes

 

La voilà la liberté de la presse française défendue par « Charlie Hebdo » et Bhl :

par DOmai68

mardi 25 octobre 2011,

Corruption en LibyeLES REBELLES ACHÈTENT LES JOURNALISTES

 

 

Enregistré sur BFM le 26 février 2011 à 22h05.

 

Maintenant que vous savez que les prétendus « révoltés » de Benghazi ont plein de fric, demandez-vous d’où il vient. De la CIA ou du Mossad ?Maintenant que vous savez que les journalistes « indépendants » et autres « envoyés spéciaux » peuvent être achetés par des liasses de billets, vous savez par la même occasion que vous ne pouvez plus leur faire confiance.

Mais, cette histoire d’achat de journalistes à Benghazi m’en rappelle une autre, qui s’est passée à Guernica en 1937.

À Guernica, l’on n’acheta pas les journalistes, on les menaça :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2369

« Le 29 avril, vers midi, les Franquistes entrent dans Guernica et font visiter, sous bonne escorte, les ruines de la ville aux correspondants de presse étrangers. Les articles de ceux-ci sont soumis à censure. Sous la menace des mitraillettes, tous envoient dans leurs pays respectifs des articles expliquant comment et pourquoi les anarchistes ont brûlé Guernica ! »

La dictature franquiste se fonda sur le mensonge de Guernica.

À Benghazi, c’est la même technique, à part qu’au lieu de menacer les journalistes, on les achète.

Vous pourrez constater que c’est la même Caroline Mier qui fit quelque temps après une horrible propagande anti-Kadhafi dont il est facile de prouver qu’elle est mensongère :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2352

Partager

Plus d’histoires deLibye